Education, sport et politique

Modififié
0 0
Ce jeudi 3 février, le sénat organise un de ces petits raouts dont il a le secret : la remise d'un rapport sur l'impact du sport dans les quartiers populaires, fruit d'une « recherche-action 2007-2010 » , sobrement intitulé "Les ressorts des innovations sociales dans les clubs sportifs en Zones Urbaines Sensibles.".

A la manœuvre de cette matinée de conférence (autant faire durer le plaisir) consacrée à « l'éducation par le sport au cœur de la Politique de la Ville : Expérimenter et innover sur les territoires prioritaires en France » , se trouvent l'APELS (Agence pour l'Education par le sport) et le Secrétariat général du CIV (Comité Interministériel des Villes). En gros, il s'agit en « s'intéressant aux processus rencontrés et portés par les clubs sportifs lorsqu'ils s'engagent dans actions socioéducatives dans les quartiers » , de dresser un bilan de la situation dans les quartiers dits sensibles. Tout ce joli vocabulaire J&S (jeunesse et sport) cherche à camoufler un réel désarroi des acteurs ou bénévoles de terrain et les doutes persistants des structures spécialisées. Nul doute d'ailleurs que, dans le climat actuel, le football sera souvent le mauvais élève convoqué en conseil de discipline. Car depuis plus de trente ans, chaque flambée s'accompagne d'une ruée vers le sport, avec multiplication des dispositifs de soutien associatif en destination de ce « public cible » .

Mais à l'instar de l'ensemble des autres « plans » , faute d'un politique d'ensemble (le fameux plan Marshall des banlieues par exemple), cela reste souvent les bons vieux clubs omnisports ou traditionnels qui s'en sortent le mieux et doivent aujourd'hui courir après les subventions pour fonctionner ordinairement. Loin d'assurer le lien social, le sport se retrouve donc piégé par son environnement de ségrégation urbaines et les effets pervers des politiques publiques menées à courte vue. L'espoir n'est pas perdu toutefois, la matinée se terminera avec le lancement de l'expérimentation 2011- 2013 proposant les jalons « pour une politique d'éducation par le sport dans les quartiers populaires » ! Et tout le monde se quittera avant les petits fours avec la Remise des prix de la 4ème édition des « Trophées des Collectivités » de l'Agence pour l'Education par le Sport. Quelqu'un a-t-il pensé à envoyer une invitation à Nicolas Anelka?

http://www.apels.org/

A lire: aussi Gilles Vieille-Marchiset, Jean-Philippe Acensi, « Sport ne sert pas qu'à faire des champions » , Éd. Les carnets de l'info
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Gary Neville dit stop
0 0