Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Monaco-Manchester City (3-1)

Édouard Cissé : « Ils sont jeunes, mais ils pigent très vite »

Treize ans après, l’AS Monaco écrit une nouvelle épopée européenne majuscule. En 2003-04, Édouard Cissé faisait partie de la « bande d’escrocs » (dixit Patrice Évra) qui roula sur le Depor, le Real Madrid ou encore Chelsea pour atteindre la finale de la Ligue des champions. L’ancien milieu de terrain revient sur la superbe qualification du club monégasque face à Manchester City.

Modififié
En première période, Monaco a surclassé City (six tirs, dont trois cadrés, contre zéro) en déployant un football magnifique. Est-ce que tu t’attendais à ce pressing d’enfer des Monégasques ?
Je m’attendais à leur qualification, je suis content qu’ils l'aient fait, mais d’aussi belle manière, je ne m’y attendais pas. En première période, Monaco a joué très haut. On n'a vu qu’eux. City n’a pas réussi à poser son jeu. Ils n’arrivaient à rien faire. Et ça, c’était énorme.


L’ASM a beaucoup fait la différence sur les côtés grâce à ses latéraux...
C’était du basique, mais en fin de compte, c’est bien : les dédoublements, les centres... Une grosse solidité défensive, mais surtout, ce qui est intéressant, c’est que la ligne défensive était relativement haute. Ils n’ont pas subi. Ils ont fait une première période parfaite.

Est-ce que le fait d’avoir deux buts de retard a configuré les Monégasques à tout donner dès le premier acte ?
Ce qu’il faut se dire, c’est que c’est un match retour. Peu importe le nombre de buts qu’il fallait marquer, ils avaient confiance en eux, ils avaient envie de se qualifier. Ils avaient un plan de jeu, et ils l’ont réalisé à merveille. Même en seconde période, quand pendant quinze minutes, ils ont beaucoup souffert, j’ai eu l’impression que le scénario était étudié, qu’ils avaient conscience qu’ils devaient faire le dos rond et qu’ils avaient la force d’aller marquer le troisième but.


Pep Guardiola a mis Silva, De Bruyne, Sané, Agüero et Sterling dans le onze de départ. Beaucoup de joueurs offensifs pour une équipe qui part avec deux buts d’avance... Qu’est-ce que tu en penses ?
« Si City n’a pas réussi à développer son jeu, ce n’est pas parce qu'il a été mauvais, mais parce que, tout simplement, Monaco a été meilleur. »
Non, Guardiola, tu sais très bien que c’est un entraîneur qui aime l’offensif et qui va faire primer le beau jeu... Je ne cherche même pas à savoir si Agüero a été inexistant ou pas. Si City n’a pas réussi à développer son jeu, ce n’est pas parce qu'il a été mauvais, mais parce que, tout simplement, Monaco a été meilleur et a réussi à le faire déjouer.

Même s’il n’y a pas eu de changement à la pause, la physionomie du match a changé dès le début de la seconde période. Quels en sont les facteurs ?

La mi-temps permet au coach de donner les consignes. City a été étouffé par Monaco en première période. Alors, c’est une réaction logique d’une équipe qui faisait partie, avant le début de la compétition, des favoris. S’il n’y avait pas eu de réaction de City, ça m’aurait vraiment inquiété. Mais ce qui est intéressant, c’est qu’après le but du 2-1, Monaco a été très bon. Il y a eu ce petit moment de flottement quand Raggi est sorti, pendant cinq minutes, ça a été un peu compliqué, parce que (Almamy) Touré a dû trouver le rythme. Moi, j’ai trouvé Monaco serein. Ils marquent ce troisième but, et après, je sentais les joueurs vraiment concernés pour défendre ce résultat.

Radamel Falcao était forfait de dernière minute. Kylian Mbappé se retrouve titulaire sous le feu des projecteurs et il marque d’entrée. Il continue de nous surprendre...
Pendant la rencontre, je faisais un Facebook live pour TF1, et j’ai dit que c’était pareil en 2004 : contre le Real (au match retour, ndlr), Zikos et Bernardi, nos deux tauliers du milieu, ne sont pas là. Je joue avec Jaro Plašil et Jérôme Rothen. C'est contre les Galactiques du Real Madrid ! Mais nous, on ne s’est pas posé la question de comment on allait les contenir, on s’est juste dit qu’il y avait deux mecs pour remplacer Zikos et Bernardi, et que ça allait le faire.


Quand Leroy Sané marque à la 71e minute (2-1), City est virtuellement qualifié. À ce moment-là, tu es convaincu que Monaco va réussir quand même à renverser la vapeur ?
Jurisprudence 2003-2004 ! Moi je l’ai vécu, donc j’y croyais. Au match aller, ils ont été pris par l’euphorie, ils ont continué à pousser et ont concédé des buts bêtes. Là, à 3-1, ils ont un peu bétonné derrière. Et c’est ça qui est bien, ils ont appris de leurs erreurs du match aller, ils ont acquis de l’expérience. Ils sont certes jeunes, mais ils pigent très vite, donc je suis curieux de les voir en quarts... Être humbles, mais ambitieux, et ils le sont. Et puis, s’ils peuvent faire mieux que nous en 2004, faut y aller !

Propos recueillis par Florian Lefèvre
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico il y a 32 minutes Un chien tacle un joueur en D4 roumaine
il y a 5 heures DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 16:26 Une amende de 2250 euros pour Lampard 12