1. //
  2. // Match amical
  3. // Portugal/Italie (1-0)

Eder et le Portugal brisent un énorme tabou

39 ans que le Portugal n'avait pas gagné contre l'Italie. 3 ans qu'Eder n'avait pas marqué avec le Portugal. Et ces deux entités ont choisi le 16 juin au soir pour mettre un terme à ces deux énormes malédictions.

Modififié
5 28

Portugal 1-0 Italie

But : Eder (53e) pour le Portugal

Un match amical sans réel enjeu, si ce n'est celui de se montrer pour les joueurs et de tester pour les entraîneurs, donne très rarement du beau spectacle. Et ce Portugal – Italie ne déroge pas à la règle. Après une première mi-temps passée à se contempler, les deux sélectionneurs décident de faire entrer du sang frais. Action, réaction. Les deux équipes se mettent à jouer. Mieux, le Portugal se met à gagner contre l'Italie. Mieux encore, Eder marque son premier but en sélection. Hourra !

Un désert d'occasion


Un sombrero et puis le vide. Voilà pour la première mi-temps de cette rencontre amicale. Moutinho se fait remarquer d'entrée de jeu en faisant passer Darmian sous le ballon et puis… Plus grand-chose. Des miettes de pain, des coups francs un peu dangereux par-ci par-là, mais rien de très excitant. Et pour ne rien arranger, Verratti et Ronaldo sont absents. Autant dire que les artistes se font rares sur la pelouse. Quaresma et Pirlo essaient bien de mettre un peu de magie, Eder galope autant qu'il le peut, Sirigu est même à deux doigts d'une grosse bourde à la 30e, mais le fonds de jeu des deux équipes est trop pauvre pour donner quoi que ce soit d'intéressant. El Shaarawy est le seul, avec Coentrão sorti sur blessure, à divertir un peu les spectateurs. Le Pharaon, à la 20e minute de jeu, tente une Robben pied droit, mais il ne trouve que le panneau publicitaire.

Le soulagement d'Eder et de tout un pays


Mais heureusement pour les spectateurs, la deuxième mi-temps démarre sur une tout autre dynamique. Au bout de trois minutes de jeu, Pirlo téléguide un coup franc en direction de Bonucci. Ce dernier saute trop haut et se sent obligé de le reprendre de la main. Poteau. Le stade de Genève prend ça comme un réveil. Les Portugais aussi. Peu de temps après cette frayeur, Eliseu part en dribble côté gauche et lance Quaresma dans la profondeur. Le spécialiste des extérieurs centre du droit sur le grand Eder qui se jette et transperce Sirigu. 1–0. Au vu de son sourire et de son saut de joie dans les bras de Quaresma, on peut estimer sa période d'impuissance devant les cages à plus de 1000 ans. Et ce n'est pas loin de la vérité. En fait, la grande tige n'a tout simplement jamais marqué avec le Portugal. Trois ans, 16 matchs, 1500 minutes sans marquer. Une éternité. Tant d'émotions, c'est magnifique.



Sinon, Pirlo trouve encore la force de répondre un quart d'heure plus tard. Il patiente, multiplie les feintes de corps et finit par trouver Darmian dans la profondeur, mais ce dernier ouvre trop son pied gauche. Les Italiens passent les vingt dernières minutes à essayer de déborder le bloc lusitanien sans grande créativité. En gros, les acteurs jouent un remake de la première mi-temps. À part Eder, sur un nuage. Le mec est tellement en confiance qu'il tente un retourné acrobatique en dehors de la surface en toute fin de match. Échec. Forcément. Le score final en reste là. C'est la première défaite de Conte depuis sa prise de fonction il y a un peu moins d'un an.

Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

georgesleserpent Niveau : Loisir
Ouais... J'avoue que j'ai énormément de mal à comprendre les idées de Conte. Je croyais que son leitmotiv, c'était méritocratie. Manifestement, c'est pas ça.
Claude le Gentil Niveau : CFA
Note : 4
Un article pessimiste sur Sofoot > un fer à cheval, orné de trèfles à quatre feuilles et tenu par des pattes de lapin.
Bon, qui se charge de (re)pirater la page Wiki d'Eder après ce match ? Il le mérite vraiment pour le coup !
Il y avait un enjeu dans ce match pour l'Italie. En cas de victoire, l'Italie aurait été tête de série au tirage des groupes de qualification pour la Coupe du Monde en Russie. Eh bien, c'est raté.
Note : 2
Eder a marqué, les miracles existent!
Il n'y avait que l'Italie et son légendaire jemenfoutiste des matchs amicaux pour voir Eder (avec Varela titulaire...) inscrire son premier but international ! Sur une spéciale Quaresma (unique action de classe de sa part).

Match sans enjeu certes mais une belle statisfaction, Danilo. Très précieux à la recup' et bon dans la relance, j'en ai plus vu de lui sur ce match que W.Carvalho lors de ses apparitions. Avec un Moutinho inspiré et très en jambes. Autres points positifs, Vierinha qui a je pense les qualités pour devenir titulaire en ARD, et le match assez solide de Fonte. Tout comme Beto, plus sûr que Patricio la boulette.

Point négatif, la nouvelle blessure de Coentrao, qui rentre dans un cycle infernal (blessure...rechute...), Ancelotti avait fustigé son comportement à l'entraînement, les faits donnent raison au Mister,

J'espère que F.Santos va enfin rajeunir l'équipe (Tiago à la rue sur les deux matchs...) pour pouvoir prétendre jouer un rôle à l'Euro.
Putain cet extérieur du pied... Quaresma il a de l'or dans les pied cet enfoiré
Edsonarantesdonascimento Niveau : Loisir
Quaresma...qu'est-ce que t'as foutu pendant tout ce temps ? Où t'étais passé ? C'est quand même fou que le mec attende ses 30 piges et un retour au pays pour redevenir un joueur de foot, quel gâchis bordel...mais bon vaut mieux tard que jamais !

Je ne suis pas portos mais ça m'aurait quand même bien fait bander de voir une attaque Quaresma - CR7- Nani au top en même temps (et pas que sur FIFA hein).
Message posté par georgesleserpent
Ouais... J'avoue que j'ai énormément de mal à comprendre les idées de Conte. Je croyais que son leitmotiv, c'était méritocratie. Manifestement, c'est pas ça.


Avant d'entrainer la squadra, Comte annonçait fièrement qu'avec lui les plus en formes du moment joueraient et puis c'est tout...
Puis on lui a refusé ses journées d'entrainement. Ses retraites avec la nationale, et il s'est fait rattraper par la réalité...

C'est impossible de prendre les meilleurs du moment tout le temps si on veut donner un peu de continuité. Alors du coup, comme tous les entraineurs, il profite des matchs amicaux pour faire des tests, des combinaisons, essayer des joueurs pour évaluer le niveau réel avec la squadra...

Ce qui nous amène a ce soir, ou, en plus des très nombreux absents (blessés, U20 etc..) Comte a fait des tests...face à une équipe revancharde...
sans enjeu...pas tout à fait, en effet comme l'a dit DJDTuarte l'italie se retrouve 9 ème européen et ne sera pas tête de série pour le mundial 2018;
Bref, le plus gros c'est pas ça, quand on voit l'Edf samedi qui avait moins envie de courir qu'un âne attaché à une corde et qu'on voit Pirlo et ses 72ans qui va jouer un match amical mi-juin avec son équipe nationale après l'année de titan qu'il vient de s'enchainer et le match qu'il produit encore, la vérité y'a de quoi les fouetter les joueurs de l'edf pourris gatés, ils ont plus d'excuse!!
Et franchement Pirlo, bien que ce soit encore le seul joueur à jouer avec le maillot dans le short il a toujours une putin de classe
En tout cas, même si le "beau jeu" n'est pas toujours au rendez-vous, le bilan de Fernando Santos commence à avoir de la gueule! Quatre victoires en autant de matchs de poules, dont la Serbie et le Danemark qui sont loin d'être des peintres ou faciles à jouer. Deux autres succès, certes amicaux, contre l'Argentine et l'Italie...pas mal! Seule ombre au tableau pour l'instant, cette défaite contre les bleus lors de son premier match.
Après le fiasco brésilien, la tâche s'annonçait difficile! Mérite les encouragements!
georgesleserpent Niveau : Loisir
Message posté par laplume


Avant d'entrainer la squadra, Comte annonçait fièrement qu'avec lui les plus en formes du moment joueraient et puis c'est tout...
Puis on lui a refusé ses journées d'entrainement. Ses retraites avec la nationale, et il s'est fait rattraper par la réalité...

C'est impossible de prendre les meilleurs du moment tout le temps si on veut donner un peu de continuité. Alors du coup, comme tous les entraineurs, il profite des matchs amicaux pour faire des tests, des combinaisons, essayer des joueurs pour évaluer le niveau réel avec la squadra...

Ce qui nous amène a ce soir, ou, en plus des très nombreux absents (blessés, U20 etc..) Comte a fait des tests...face à une équipe revancharde...


Ouais je sais tout ça, mais ça explique pas plusieurs trucs.
Par exemple, pourquoi Parolo et Bonaventura, qui ont été hyper réguliers, ne jouent jamais ? Alors qu'ils sont dans le groupe depuis la prise de fonction de Conte ?
Pourquoi El Shaarawy, alors qu'il revient à peine de blessure (et donc a loupé tous les rassemblements au cours de la saison) est directement réintégré au groupe et titulaire, alors qu'il fait à peine 3 matchs sur les 9 derniers mois ? (attention, il n'est pas question ici de son niveau mais de son état de forme)
Pourquoi Pasqual, Astori et De Sciglio, alors qu'ils sont juste médiocres, sont appelés et jouent en permanence ?
Pourquoi Toni n'est jamais appelé alors que ça fait 2 ans qu'il est le meilleur italien à son poste ?
Que peut bien foutre Matri ici ???


Je veux bien que son groupe peut pas être purement méritocratique, je veux bien qu'il s'appuie sur une base important de joueurs afin de créer une cohésion de groupe, je veux bien qu'il mise sur la continuité, etc, mais il n'en est pas moins que certains de ses choix sont strictement incompréhensibles.
Juventine7 Niveau : CFA2
Façon avec Conte cest la meme depuis qu'il est arrivé à la Juve.
Les joueurs en veulent, c'est plutôt ordonné derrière, tout passe et repasse par La Défense comme pour mieux se lancer (merci Pirlo) vers l'avant mais devant bordel, aucune idée offensive, comme si aucun geste n'avait été travaillé plus tôt, on dirait que les joueurs se découvrent sur le coup, c'est chacun pour soi et on espère que ça passe sur un malentendu.
Êt heureusement qu'il y avait trop d'absent en défense sinon on aurait eu droit au 352 spécial purge...
Je vais pas me répéter mais le "énorme tabou" c'est n'importe quoi, les matchs amicaux ça ne veut rien dire...
Portugal allemagne =vraie bête noire...

Bref dur pour cette italie qui avec des jeunes plein de talents n'arrivent pas à repartir, mais bon italien et portugais (et français) sont toujours meilleurs au moment des compét, donc peut être que la sauce (sans mauvais jeu de moment) prendra à l'euro...

Après Conte doit mal le vivre (difficulté à gérer la squadra et Allegri qui réussit dès la première là où il avait échoué...)
Par contre je pense parler pour une majorité des supporters de la sélection, une victoire sur un but d'éder je peux pas assumer!
Message posté par macdermot
Il n'y avait que l'Italie et son légendaire jemenfoutiste des matchs amicaux pour voir Eder (avec Varela titulaire...) inscrire son premier but international ! Sur une spéciale Quaresma (unique action de classe de sa part).

Match sans enjeu certes mais une belle statisfaction, Danilo. Très précieux à la recup' et bon dans la relance, j'en ai plus vu de lui sur ce match que W.Carvalho lors de ses apparitions. Avec un Moutinho inspiré et très en jambes. Autres points positifs, Vierinha qui a je pense les qualités pour devenir titulaire en ARD, et le match assez solide de Fonte. Tout comme Beto, plus sûr que Patricio la boulette.

Point négatif, la nouvelle blessure de Coentrao, qui rentre dans un cycle infernal (blessure...rechute...), Ancelotti avait fustigé son comportement à l'entraînement, les faits donnent raison au Mister,

J'espère que F.Santos va enfin rajeunir l'équipe (Tiago à la rue sur les deux matchs...) pour pouvoir prétendre jouer un rôle à l'Euro.


Mais sur un gros match penses-tu que danilo peut tenir le coup?
C'est triste à dire, mais après une année comme CT, je pense qu'Antonio Conte n'est pas si grand que ça, ce qu'il a réalisé avec la Juve est plus le mérite de Marotta, Agnelli, Paratici, Nedved, Del Piero, Pirlo et Buffon que le sien quand on voit ce qui s'est passé dans la saison de séparation et surtout, le fait qu'il ait compris que Bonucci peut jouer dans un axe à 2, il a jamais eu le courage de l'expérimenter lui-même, ni les couilles de tenter Rugani et Berardi. Après, les joueurs qu'il a à disposition c'est pas la joie hein !
Il doit encore travailler et évoluer.
Son côté méchant est un atou certes, mais c'est pas suffisant.
Ce qui m'étonne le plus lorsque je compare la première saison de conte à la juventus et sa première à la tête de la nazionale; c'est que du côté de turin, il parvenait à transcender ses joueurs, à leur insuffler sa hargne et sa combativité.
De plus, lors de ce premier scudetto, la juventus était très offensive et très percutante sur les ailes et avait le meilleur pourcentage en terme de possession de balle dans toute l'europe, hormis le barca. Cette équipe était capable de se créer, facilement, une bonne dizaine d'occasions de but par match.
Au-delà même des joueurs sélectionnés et des tactiques mises en place, je ne retrouve absolument rien de tout cela dans cette première année de gestion de la squadra azzurra.
Pourquoi?
Message posté par europa
Ce qui m'étonne le plus lorsque je compare la première saison de conte à la juventus et sa première à la tête de la nazionale; c'est que du côté de turin, il parvenait à transcender ses joueurs, à leur insuffler sa hargne et sa combativité.
De plus, lors de ce premier scudetto, la juventus était très offensive et très percutante sur les ailes et avait le meilleur pourcentage en terme de possession de balle dans toute l'europe, hormis le barca. Cette équipe était capable de se créer, facilement, une bonne dizaine d'occasions de but par match.
Au-delà même des joueurs sélectionnés et des tactiques mises en place, je ne retrouve absolument rien de tout cela dans cette première année de gestion de la squadra azzurra.
Pourquoi?


Une différence vient du fait qu'en club tu vis avec ton groupe quasiment tous les jours. Insuffler sa hargne, sa combativité prend du temps et est surtout basé sur le fait de répéter encore et toujours la même chose, jour après jour. En tant que sélectionneur tu côtoies ton groupe au grand max 10-12 fois l'an sur des périodes de quelques jours, c'est bien plus compliqué de gérer leur mental sur ce court et fragmenté laps de temps.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
5 28