1. // Écosse – Premiership – Présentation de la saison

Écosse : chardon ardent

Décryptage de la nouvelle saison de foot en Écosse, avec le Celtic seul au monde, une meute de prétendants aux places d’honneur, la crise aux Hearts et les Rangers toujours dans le trou.

Modififié
8 21
Ce qui s’est passé à l’intersaison

En Écosse ces derniers temps, mieux vaut attendre la fin du championnat pour avoir un peu d’action. Une fois l’évident nouveau titre du Celtic acquis au printemps, ça s’est donc pas mal agité dans le petit monde du foot local, avec des rumeurs de grosses réformes, histoire de secouer le malade et de lui donner des chances de se remettre sur pied. Niveau affluence par exemple, on était passé de 17 000 spectateurs de moyenne par match lors de la saison 2005-2006 à 13 000 en 2011-2012. Depuis la relégation administrative des Rangers, c’est évidemment encore pire, avec à peine 10 000 fans par match au stade la saison dernière… Mais finalement seules quelques mesurettes ont été officialisées, avec notamment la mise en place de play-offs de promotion/relégation et une nouvelle appellation. L’élite du foot local s’appelle désormais la Premiership et non plus la Premier League. Ah putain mais ça change tout ! Trêve de plaisanteries, c’est vraiment pas la grosse forme en ce moment en Écosse, avec un coefficient UEFA (calculé à partir des résultats sur la scène continentale) en chute libre depuis plusieurs années. D’après l’indice européen, le championnat écossais se situe désormais au niveau des Scandinaves, derrière des championnats comme le Biélorusse, le Polonais ou le Croate.

L’équipe à suivre

L’équipe à suivre en Écosse depuis la mise hors-jeu des Rangers, c’est bien évidemment le grand rival Celtic. Avec une seule question : à quel moment de la saison officialiseront-ils la conquête d’un 45e titre national. Car ils le gagneront, c’est pratiquement sûr. Dans la configuration actuelle, les Bhoys n’ont pas de concurrence et peuvent se permettre de lever le pied dans la saison lors de certains matchs de championnat pour essayer de créer l’exploit sur la scène européenne. C’était le plan de la saison dernière, ce sera certainement encore celui de cette saison. Encore va-t-il falloir se qualifier pour la phase de poules de la Ligue des champions, ce qui constitue un vrai marathon débuté mi-juillet lors du second tour de qualification et qui se poursuit grâce au succès obtenu les jours derniers lors de la double confrontation face aux Suédois de Elfsborg. C’est toujours ce taré de Neil Lennon qui est à la tête d’une équipe diminuée par les départs à l’intersaison de deux cadres : l’excellent milieu kényan Victor Wanyama, parti à Southampton, et le meilleur buteur Gary Hooper, transféré à Norwich. Les hommes forts de la saison devraient être le gardien Fraser Forster, le défenseur international Charlie Mulgrew, le capitaine Scott Brown assisté du Gallois Joe Ledley dans l’entrejeu, sans oublier Jésus Georgios Christ Samaras en attaque.

La très grosse cote

Derrière le Celtic, la bagarre pour les places d’honneur est indécise, c’est déjà ça. En plus des historiques Aberdeen, Motherwell, Dundee United ou Hibernian, il faudra aussi certainement compter sur la petite équipe de St Johnstone. Vous connaissez ? Pas forcément, et ce n’est pas scandaleux. Basé dans la petite ville de Perth, proche de Dundee, ce club est pourtant un historique en Écosse, qui fêtera l’an prochain ses 130 ans d’histoire. Mais son gros défaut, c’est son extrême discrétion, avec aucun titre gagné, pas même une fichue Coupe de la Ligue. Généralement habitué à faire l’ascenseur entre première et deuxième div’, St Johnstone a connu par trois fois l’ivresse du podium, chaque fois à la troisième place : en 1971, en 1999 et au printemps dernier. Un classement qui venait récompenser le travail fourni par le groupe le plus âgé du championnat. À l’intersaison, l’entraîneur Steve Lomas est parti à Millwall et a été remplacé par le Nord-Irlandais Tommy Wright, éphémère joueur de MU au tournant des années 90-2000. L’affaire semble déjà pas mal tourner, avec une qualification en C3 aux dépens de Rosenborg et une première victoire obtenue en ouverture du championnat. Allez, misons que cette saison, ce sera enfin l’heure de gloire de St Johnstone ! Une belle place en championnat et un beau parcours en coupe, c’est jouable.

La banane

En cessation de paiement et endetté à hauteur de 29 millions de livres, Heart of Midlothian s’est fait lourdement punir par les instances écossaises de foot : interdiction de recruter et 15 points de pénalité ! C’est toujours moins que les Rangers il y a un an, qui avait été contraints de rétrograder de trois échelons, mais ça fait quand même hyper mal pour le troisième club le plus titré du pays, vieux de plus de 138 ans. En plus de ça bien sûr, il a fallu alléger la masse salariale. Une demi-douzaine de joueurs sont partis gratos vers la concurrence et quelques fins de contrat n’ont pas été renouvelées. Pour compenser, des jeunes des équipes U20 et même U17 ont été promus, ce qui fait d’Hearts le plus jeune effectif du championnat, de loin : 21 ans de moyenne. Parmi les joueurs de champ, il n’y en a que deux à avoir plus de 22 ans… Rappelons que la formation d’Edimbourg était la propriété depuis 2005 du Lituanien Vladimir Romanov, qui a vu récemment sa fortune fortement fragilisée par la banqueroute d'un établissement financier de son pays. Accusé de malversations, Romanov est actuellement en fuite en Russie, alors que le parquet lituanien vient d’annoncer avoir lancé des poursuites contre lui. Glauque.

Le puni

Promus de D4 en D3 au printemps, les Rangers n’en ont pourtant pas complètement fini avec les ennuis. Une nouvelle crise secoue actuellement la direction du club, avec un imbroglio entre deux hommes forts : l’ex-président Charles Green et l’ex-entraîneur Walter Smith, qui lui a succédé au printemps. Mais quelques semaines seulement après son intronisation, ce dernier a décidé de démissionner, agacé par le retour de Green dans l’organigramme du club en tant que consultant. Smith n’a pas accepté que son prédécesseur redébarque en critiquant le travail actuellement mené par l’entraîneur Ally McCoist et le niveau actuel de l’équipe (éliminée au premier tour de la Coupe de la Ligue). Walter Smith est donc déjà parti et il se pourrait que McCoist fasse de même… Bref, c’est encore le bordel chez les Gers. On ne déroge pas avec la tradition.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Fredinhovic95 Niveau : Ligue 2
Note : 1
Jésus est en vie , il joue au Celtic
http://www.google.fr/imgres?imgurl=http … CC0QrQMwAA
GenzoLloris Niveau : DHR
Situation unique (inique?) due à la pauvreté du championnat écossais : le Celtic étant, à part énorme miracle, certaine de surnager sur les autres équipes est la seule équipe de l'UEFA à avoir le luxe de se focaliser exclusivement sur les joutes européennes et envoyer les réservistes faire les points dans les matchs de championnats 3 jours après (et en schématisant, c'est l'exact inverse des clubs français^^).

Par contre, mettre le championnat écossais aussi bas est une sacrée gageure dans le classement UEFA. Même avec la plus grosse chatte, un club biélorusse, scandinave ou polonais ne pourra jamais espérer battre le Barça. Et a contrario, le Celtic ne pourra jamais se faire laminer 7-1 à domicile (pas encore?)
romlakers Niveau : CFA2
Le championnat avec le moins de suspense au monde et d'un niveau proche de piliers de bars. Bref à déconseiller.
Dire que ce championnat est d'un niveau de piliers de bars est preuve que t'es un footix de base. Ce championnat comporte un grand nombre de pépites pas connue du grand public qui méprise ce championnat.
Aussi cet article ne parle qu'en superficie du championnat mais tu oublies beaucoup de trucs sur ce championnat. Le recrutement excellent d'Aberdeen, le taux de remplissage qui est excellent, les fans de Hearts qui suivent leur équipe de partout ( exemple 3500 fans a St Johnstone Dimanche et le stade plein pour le derby)
C'est bien de parler de ce championnat qui en as le plus grand besoin mais il faut en parler de manière intelligente. Là il n'est pas mis en valeur du tout.
Régis Delanoë Niveau : DHR
Je comprends les critiques et c'est vrai que j'aurais pu apporter plus de nuances, notamment au niveau des affluences avec - il est vrai - de belles ferveurs observées dans certains stades et au niveau des fans de Hearts. Mais le constat global est quand même inquiétant, c'est indéniable. Et puis perso je peux pas faire un article de 15 000 signes sur le championnat écossais, c'est impossible... Donc je dois aller à l'essentiel, quitte à me montrer effectivement peut-être un peu trop pessimiste. Je veux bien le mettre en valeur mais je vais pas le survendre non plus.

Sur le niveau sportif pareil. Ok à Aberdeen ça joue pas mal mais j'avais envie de mettre en avant St Johnstone. Et puis globalement, si y a des bons petits jeunes, ne nie pas que c'est galère derrière le Celtic. Regarde Hibernian qui s'est mangé un 0-9 en C3 sur les deux matchs face à Malmö ! Si avec ça t'es pas inquiet sur le niveau du foot écossais...
C'est sur que le moral est pas au plus haut mais il faut voir que ce championnat se reconstruit. C'est sur que St Johnstone fait un très beau début de saison et que ça redonne le moral mais il y'a d'autres clubs avec une génération très belle qui arrive.
A Hearts il y'a un très beau centre de formation. Dundee Utd possède de très bons joueurs aussi. Il ne faut pas voir le verre a moitié vide.
Tu parles du changement de nom qui est pas super mais au contraire cette refonte va permettre d'avoir des clubs meilleurs sur le long terme. La performance de St Johnstone n'est pas due au hasard. C'est le fruit d'un travail long. Et ça va payer pour d'autres clubs.
Dunfermline, Hearts,Rangers, les instances leur sont tombés dessus mais c'est pour mieux rebondir. Les Rangers ont une belle équipe et dans 3 ans ils seront de nouveau en SPFL. Pareil pour Hearts qui malheureusement descendra surement mais qui grâce a leur formation va remonter.
Le championnat va reprendre un niveau meilleur dans le futur c'est certain. C'est pour cela qu'il faut le valoriser plutôt que de marquer les points noirs.
Régis Delanoë Niveau : DHR
Je comprends ton point de vue, même si j'ai quand même du mal à partager ton optimisme. Mais je souhaite de tout cœur que le foot écossais relève un jour la tête. Et dès que je verrai des francs signaux de ce renouveau, sache que je serai le premier à vouloir en faire l'écho sur ce site !
Tu m'en vois ravi. Je pense sincèrement que ce championnat va remonter la pente. Ne serait-ce que par les bons résultats de St Johnstone et par je l'espère ce que fera le Celtic.
Dans 2 saisons on aura un Hearts qui ne saignera plus et les Rangers de retour au top. On sera dans les meilleures dispositions.
dylan1993_MANUTD Niveau : District
On peut espérer que le championnat va se relever, mais j'ai peur pour eux aussi et je partage plutôt la vision de RD ! La relégation des Rangers n'a vraiment pas aidé, je ne sais pas ce qu'il en est des droits TV mais ils ont du diminuer assez fortement non ?
Ajouté au fait que leur coefficient uefa s'est écroulé, c'est plus difficile d'arriver en coupe d'Europe => encore moins de rentrée d'argent (le nerf de la guerre).

Et puis un championnat où ce sont les 2 mêmes équipes qui trustent les titres chaque année depuis des années ,c'est quand même pas très bon signe pour le niveau global :S D'ailleurs le Celtic et les Rangers ont demandé plusieurs fois à intégrer la Barclais Premier League par le passé
Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
tant que les bhoys conservent le titre, ca me va

après c'est vrai que c'est pas fameux et que les perspectives sont peut réjouissantes.
Quand on voit que les meilleurs éléments partent dans ds clubs anglais de seconde zone, c'est inquiétant.

La ferveur est là, elle le sera toujours, c'est dans l'ADN du foot écossais.
Par contre le niveau de jeu, rien n'est moins sûr.

Sinon la dernière fois que je suis allé au Celtic Park c'était il y a 4 ans et contre St Johnston justement

Mon dieu, j'avais l'impression de mater un match de national (et encore), une pauvreté technique impressionnante (des 2 côtés). 5-0 pour le Celtic, on était heureux et on s'est bourré la gueule*...comme pour oublier le piteux spectacle vu 30mn avant.
Quoi!?!?!?!?!?!? Steve Lomas à Millwall!!!!!
certains des roumains à poussettes qui font les poubelles en bas de chez moi font moins crade que ce samaras.
Tens_reds Niveau : DHR
Il ressemble peut être pas à grand chose (et encore tout ça est très subjectif) Samaras mais je trouve que c'est un putain* de joueur, toujours à se battre et souvent utile à son équipe.
@tens_red

tu as raison,c'était juste une vanne sur son style gitan graisseux,mais je reconnais que c'est un tres bon joueur.
romlakers Niveau : CFA2
@ Tolol. Le footix c'est plutôt toi. Quand on se prend un 9 à 0 par un club suédois et qu'on se fait éliminer par un club biélorusse, il y a pas de quoi faire les fiers. Les fameuses pépites dont tu parles, elle vont en 3 ème ou 4 ème division anglaise, ce qui démontre le niveau. Alors évite de me traiter de footix, quand tous éléments me donnent raison.
Si les joueurs partent en 3ème division anglaise, c'est parce qu'ils y gagnent aussi 4 fois plus qu'en SPL...Niveau budget, le Celtic c'est environ 35 millions, soit moins que Sochaux ou Toulouse quoi,... ou Nancy pour la saison passée! Et les autres, j'en parle même pas.
Je suis fan du Celtic depuis longtemps et du foot ecossais que je suis, mais c'est évident que le niveau a baissé, même au Celtic, qui ne recrute plus de noms mais mise sur la jeunesse ou de bonnes opportunités. Maintenant, à part les clubs à proprio véreux qui ont morflé (Rangers et Hearts), depuis plusieurs années les clubs ecossais appurent leurs finances, le Celtic en prems, la nature économe de l'ecossais est connue..
Mais j'aime ce championnat car il a le côté désuet et vintage du foot de ma jeunesse (début 90), ou dans les équipes, il y a encore principalement des joueurs locaux, des clubs ancestraux : Kilmarnock, St Mirren, Hearts, Hibernian, Celtic ont tous été crées avant 1890!! Et pas de pétro-dollars pour flinguer la concurrence
Niveau affluence, les Rangers disparus ont plombé la moyenne, mais faut aussi regarder le taux de remplissage par rapport à la taille des stades et de la population des villes!

Et enfin, le sempiternel "En Ecosse y'a que deux clubs, c'est chiant", que j'entends depuis que je suis fan du Celtic, je répondrai: regardez les 20 derniers champions en Espagne: depuis 1984, 4 titres ont été gagnés par d'autres club que Barça ou Real...
Alors oui ce n'est pas aussi hégémonique qu'en Ecosse, mais dans tous les petits championnats, vous avez un ou deux clubs historique. Je rappelle qu'on parle d'un pays de 5 millions d'habitants, soit la moitié de Paris, qui a gagné 3 coupes d'europes et 6 finalistes...
30 derniers champions pardon
Moi je pourrais mettre un billet que le Celtic vont se faire bousculer cette saison par Inverness...
Inverness, équipe à suivre 2013/14!
Je suis d'accord, Inverness progresse regulièrement ces dernières années et il est toujours difficile d'aller gagner dans les Highlands. Au passage leur stade est vraiment sympa avec la mer en arrière plan!
Mais perso je sens bien aussi un retour d'Aberdeen après une saison très mauvaise l'année passée..
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
8 21