En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options

Économiquement, Arsenal ne peut pas lutter

Modififié
Alors qu’Arsenal s’est délesté, juste avant la reprise de la Premier League, de deux de ses meilleurs joueurs (Van Persie et Song), les ouailles d’Arsène Wenger réalisent un début de saison poussif, malgré leur première victoire la semaine dernière.

Si l’argent ne peut pas tout expliquer, Peter Hill-Wood, le président des Gunners, pense que c’est la principale différence entre son club et ceux du Big Four, comme il l’a expliqué au Guardian : «  Arsène a de l’argent à dépenser, mais il y a une limite. On ne peut pas dépenser soixante millions d’euros sur un seul joueur. À un certain niveau, nous ne pouvons pas lutter. Je ne pense pas que Stan Kroenke (actionnaire majoritaire) va investir autant d’argent que le font Abramovitch ou le Cheikh Mansour à Chelsea ou à Manchester City. Ce n’est pas la façon dont il pense qu’il faille gérer le club. Heureusement, Arsène comprend cela. Il a un diplôme d’économie de l’université de Strasbourg, donc il n’est certainement pas idiot. Il sait comment un club doit être géré. Ça dérange beaucoup de monde qu’un club doive s’inscrire dans la durée.  »


Économiser d'accord, mais à un moment donné, il va aussi falloir penser à gagner des titres.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 11:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 4
Hier à 11:24 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur le Classico 1
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
samedi 24 février Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 31 samedi 24 février Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 22 samedi 24 février Les lumières s'éteignent en Argentine 16
À lire ensuite
Riquelme en suspens