Eboué suspendu un an par la FIFA et viré par Sunderland

Modififié
1 19
Mauvais payeur.

La joie d'Emmanuel Eboué aura été de courte durée. Visiblement ravi de s'engager le 9 mars dernier jusqu'en juin prochain du côté de Sunderland, affichant un grand sourire lors de sa présentation, l'international ivoirien a vite déchanté. En effet, l'ancien défenseur d'Arsenal, qui n'avait toujours pas refoulé les pelouses de Premier League, a été suspendu un an par la FIFA pour défaut de paiement à son ancien agent, Sébastien Boisseau. Et le joueur ne pourra pas dire qu'il n'était pas prévenu. Il avait en effet écopé d'une amende en septembre 2014 et d'une injonction à payer son agent sous quatre mois, ce qui n'a jamais été fait. Du coup, Sunderland a réagi en mettant fin au contrat du joueur dans la foulée, 22 jours seulement après son arrivée chez les Black Cats.


Sale journée. PLL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Dès que je lis "Emmanuel Eboué", je repense immédiatement à ces fans d'Arsenal qui chantaient "Fucked by Eboué" derrière une journaliste espagnole.
Blatter m'a tuer Niveau : Ligue 2
Adam Jonhson, Eboue, ils feraient mieux d'ouvrir un penitencier a Sunderland.
Incompréhensible.

A la base, les agents sont des sous-hommes dont la place est en prison.

A la limite, si on décide de tolérer leur existence, ils peuvent saisir la justice civile en cas de non respect d'un contrat, normal.

Mais la FIFA, elle, n'a pas à sanctionner un joueur de foot pour un conflit avec un agent.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1 19