Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 16es
  3. // Résumé

Džeko dégoupille Villarreal, Anderlecht se paie le Zénith

La deuxième salve des seizièmes de Ligue Europa a plutôt souri aux visiteurs. Mis à part le Zénith, toutes les formations en déplacement ont marqué au moins un but ou pris un point. Džeko a défoncé le sous-marin, Ivanović a officiellement perdu son niveau de Cheslea et Huntelaar marque toujours.

Modififié

Anderlecht 2–0 Zénith Saint-Pétersbourg

Buts : Acheampong (5e et 31e) pour Anderlecht

En retournant cet hiver dans son pays, Branislav Ivanović s’attendait probablement à la jouer coolos en affrontant des petits Samara, Ufa ou Kazan avec pourquoi pas un petit trophée en fin de championnat. Mais il ne pensait certainement pas qu’il devrait encore se coltiner des petits gaillards qui courent deux fois plus vite que lui à sa meilleure époque. Du coup, le Ghanéen Frank Acheampong en profite pour le prendre facile dans le dos après 180 secondes de jeu. Trente minutes plus tard, il est totalement oublié par l’ancien Blue et va doubler la mise d’une prune en lucarne. Victoire solide des Belges. On comprend mieux pourquoi ils ont laissé revenir les Verts (2-3) lors de la finale du groupe en décembre dernier...


Hapoël Beer Sheva 1–3 Beşiktaş

Buts : Barda (43e) pour Hapoël Beer Sheva // William csc (42e), Tosun (60e) et Hutchinson (90e+4) pour Beşiktaş

Un centre de l’intérieur du pied décisif de Quaresma est tellement rare qu’il constitue en lui-même un vrai événement... sauf pour William Ribeiro Soares, qui ne peut rien faire pour empêcher son corps de pousser le cuir au-delà de sa ligne de but. Mais la surprise israélienne du premier tour de la Ligue Europa ne se laisse pas impressionner et égalise dans la minute qui suit. Dans un premier temps, le capitaine Elyaniv Barda s’en sort entre quatre adversaires avant de servir un de ses potes qui se viande totalement sur son contrôle de balle. L’Israélien se charge donc seul de rétablir l’égalité. Mieux dans le match, Beşiktaş fait finalement la différence après le repos : Tosun sort d’abord un super enchaînement contrôle poitrine-frappe à la retourne pour remettre les Turcs devant avant que Hutchinson ne conclut en tacle un gros boulot de Talisca.


Athletic Bilbao 3–2 APOEL Nicosie

Buts : Efrem (36e et 38e) pour et contre l’APOEL Nicosie // Aduriz (61e) et Williams (72e) pour l’Athletic Bilbao, Gianniotas (89e) pour l’APOEL

La partie était idéalement lancée pour Georgios Efrem. Lancé à la limite du hors-jeu, le Chypriote contrôle en mouvement, prend le temps de se positionner face au ballon avant d’envoyer une merveille d’enroulé qu’il célèbre déjà avant que le ballon ne franchisse la ligne. Mais il semble bien que les dieux du foot en aient marre des fêtes de but anticipées. Dans les deux minutes qui suivent, ils dévient ainsi une frappe croquée d’Aduriz sur le dos d’Efrem avant de la faire rentrer dans le but visité. Mais le vétéran espagnol – déjà auteur d’un quintuplé au premier tour – aime bosser en solo, il s’en va donc inverser la tendance avant que son coéquipier Williams ne porte un coup définitif sur le casque des Méditerranéens. Quoique... le but tardif de Gianniotas laisse de belles possibilités à l’APOEL avant le retour.


Legia Varsovie 0–0 Ajax



Avec ses six victoires consécutives en Eredivisie, l’Ajax débarque en Pologne avec une confiance naturelle bien entendu décuplée. En plus, en face, le Legia n’a disputé qu’un seul match officiel depuis deux mois. Pourtant, les Polonais ont quand même marqué les esprits en terminant troisièmes de leur groupe de Ligue des champions en tenant le Real en échec (3-3) et en offrant un spectacle fou lors de leur défaite à Dortmund (8-4). Pourtant, cette affiche (pourquoi pas ?) alléchante va accoucher d’une souris avec comme seule vraie info la montée au jeu du fils de Kluivert. Et l’exclusion de l’Ajacide Tete aussi.


PAOK 0-3 Schalke 04

Buts : Burgstaller (27e), Meyer (82e) et Huntelaar (90e) pour Schalke 04


En terminant ultra facilement en tête d’un groupe pourtant relevé, les gars de Gelsenkirchen ont eu la chance de tomber contre une formation extirpée d’une poule beaucoup moins dingue. Pour se classer deuxième, le PAOK a ainsi dû se défaire de Qarabağ et du Slovan Liberec. Pourtant, c’est sur phase arrêtée que les Allemands font la différence. La tête du Naldo est contrée par le gardien grec, mais Burgstaller suit pour catapulter le ballon dans la cage à bout portant. Le PAOK réagit en touchant la barre transversale, mais les Grecs sont finalement trop timides, au contraire de Meyer qui n’a aucune gêne à balancer son crâne sur la sphère, qui rebondit au sol et va tranquillement offrir un avantage de deux buts aux Allemands. Schalke 04 n’a tellement pas envie de tergiverser au retour qu’il prend le large via Huntelaar qui en place une dans les arrêts de jeu.


Villarreal 0–4 AS Roma

Buts : Emerson (32e) et Džeko (65e, 79e et 86e) pour l’AS Rome

C’est LE bijou de cette fin de soirée. Venu du flanc gauche, le Brésilien Emerson mystifie son défenseur, pousse le ballon juste ce qu’il faut pour envoyer sa prune dans la lulu d’Asenjo. Pour les Loups romains, le choc ne pouvait pas mieux débuter. Et ce n’est pas le dégagement loupé d’Alisson – qui dégomme un de ses défenseurs – qui va changer la donne. Surtout que Mohammed Salah a conservé son niveau de la CAN. Du flanc droit, il trouve Džeko qui enchaîne une géniale feinte de frappe avec un contre-pied qui se transforme en son sixième caramel du tournoi. Et le septième ne tarde pas à tomber, par l’entremise d’un coup de canon qu’Asenjo ne peut que ralentir et faire rebondir sur la barre avant qu’il ne passe la ligne. Le parfait coup du chapeau du Bosnien est officialisé à quatre minutes du terme. Encore un affrontement qu’il ne faudra pas suivre au retour.

  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa

    Par Émilien Hofman
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
    À lire ensuite
    Les notes de Saint-Étienne