1. //
  2. // Auxerre/Lorient

Dutuel : « L'AJA a basculé dans une nouvelle ère »

Un poulet Loué sur le ventre, le numéro 8 dans le dos. Des cheveux mi-longs et une frappe de teigne à ras-de-terre. Oui, Daniel Dutuel a marqué les nineties sous le maillot de l'AJ Auxerre en même temps que William Prunier. Pour autant, pas besoin d'avoir joué à Manchester United pour parler du foot des années 10.

Modififié
0 0
Jean Fernandez est sûr que Marseille sera champion (interview réalisée avant la victoire (0-1) de l'OM à Sochaux en match en retard, ndlr). Petit bras ?


J'ai lu ses arguments et je les trouve sensés. Jean compare les budgets et les effectifs et comme lui, je ne vois pas comment Marseille pourrait ne pas être champion. A l'heure actuelle, je pense que l'OM finira en tête. Par contre, la deuxième place est jouable pour Montpellier et l'AJ Auxerre. Ces deux équipes sont fraîches à l'inverse de Lyon et Bordeaux qui ont laissé des plumes dans les autres compétitions.

Un club dont le buteur Niculae n'a pas marqué pendant un an dispute le titre, tu ne trouves pas que ça en dit long sur la Ligue 1 ?


Je me dis plutôt que le gros boulot d'un entraîneur comme Jean Fernandez est récompensé. C'est l'avantage de travailler dans un club sain où les joueurs ont le temps pour s'exprimer. Niculae a eu de gros soucis personnels l'an dernier mais le club lui a permis de garder sa place, de continuer à jouer et de reprendre confiance. OK, ça fait une énorme différence avec les gros clubs mais c'est plutôt positif, non ?

« Tarlouze » pour Louis Nicollin, « brutal » pour d'autres, qui est vraiment Benoît Pedretti ?


Un très bon joueur qui s'épanouit quand il évolue derrière des attaquants rapides. Son association avec Jelen est donc redoutable car il prend bien les espaces. Benoît fait briller Jelen et inversement. Il a évolué dans les meilleurs clubs –Marseille et Lyon– au début de sa carrière et puis tout le monde s'est demandé ce qu'il venait faire à Auxerre. Eh bien son niveau de jeu de cette saison valide son choix de l'époque.

Auxerre a l'une des meilleures défenses de Ligue 1 alors que Grichting faisait gaffe sur gaffe la saison dernière. Comment tu l'expliques ?


Je pense que la confiance fait une grande différence. La défense n'était pas parfaite la saison dernière mais ce sont quand même des vétérans avec l'expérience qu'il faut. Et dans la cage, Olivier (Sorin) rassure beaucoup ses défenseurs. Il ne faut pas toujours chercher une explication, c'est aussi le charme du foot que ça ne marche pas la première année mais que la sauce prenne l'année suivante sans qu'on sache vraiment comment.

Jean Fernandez ne serait-il pas crédible pour succéder à Domenech ?


En tout cas, son nom pourrait être cité mais il n'est pas aussi médiatique que d'autres. Il reste volontairement en retrait, c'est sa nature. Pourtant, des joueurs comme Zidane et Ribéry lui ont rendu hommage. Jean paterne énormément ses joueurs, il travaille beaucoup avec les jeunes. D'ailleurs, il en a sorti quelques-uns pendant sa longue carrière. Si l'AJA finit dans les premiers, son travail finira peut-être par être reconnu. Enfin.

Guy Roux et Jean-Claude Hamel ont enfin passé la gonfle. Le club est passé à la modernité ?


Il était temps ! Ça n'était pas facile pour Jean de prendre la succession d'un personnage comme Guy Roux, il faut lui reconnaître un grand mérite car Guy maîtrisait tout de A à Z. Avec l'arrivée d'un nouveau président, l'AJA a basculé dans une nouvelle ère.

Pourtant, le club souffre de son image rurale. T'as une idée pour le rendre un peu sexy ?


Pas vraiment mais c'est quand même exceptionnel cette permanence parmi l'élite. La ville est moyenne, le budget pas énorme. Il faut de l'argent pour changer l'image d'un club, c'est compliqué. Peut-être que l'AJA pourra faire une deuxième saison dans le haut du classement si elle arrive à garder ses meilleurs joueurs mais jamais elle ne rivalisera avec l'OL ou Marseille à long terme.

Le club a laissé tomber la formation ?


Il faut y revenir par la force des choses. En fin de saison, le déficit cumulé des clubs de Ligue 1 tournera autour de 250 millions ! L'AJ Auxerre a toujours formé de bons joueurs, ça va revenir. Les anciens qui bossent au club, comme Raphaël Guerreiro, Pascal Vahirua et Johan Radet feront éclore de nouveaux talents. Ils peuvent aussi venir de l'extérieur grâce à la cellule de recrutement dirigée par un autre ancien, Laurent Ciechelski.

Tu vivais à Vigo jusqu'à récemment. Ton ancien club, le Celta, galère toujours ?


Comme beaucoup de clubs, le Celta a de grosses difficultés financières depuis que la bulle immobilière a éclaté. Il se bat pour ne pas descendre en Segunda B. Je connais bien l'entraîneur Eusebio Sacristan, nous avons joué ensemble, c'est quelqu'un de bien, un disciple de Cruyff. Un gars expérimenté qui détenait le plus grand nombre de matches dans le foot espagnol jusqu'à ce que Raul le dépasse. Il a été l'assistant de Guardiola et possède une très belle conception du football.

Tu œuvres toujours dans le foot ?


D'une certaine façon, oui. Je bosse pour la société Henner Sports qui assure les joueurs, leurs jambes, etc... On est là pour éviter que des joueurs mal informés perdent de l'argent en cas de blessure longue ou d'accident grave. Plusieurs anciens pros travaillent ici : Franck Verlaat, Peggy Arphexad et Patrick Guillou.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0