En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options

Dupraz : « Pour moi, ma mère c'est tout »

Modififié
En Ligue 1, il y a des équipes plus médiatisées que d'autres : l'Olympique de Marseille, l'AS Monaco, et puis bien sûr, le Paris Saint-Germain. Si le champion de France fait peur à beaucoup de monde en France, un seul entraîneur peut se vanter d'avoir battu le PSG en championnat cette saison : Pascal Dupraz.

Dans le numéro 115 de So Foot paru hier en kiosques, l'entraîneur d'Evian Thonon Gaillard a donné son avis sur ses débuts en professionnel, à Sochaux. L'ancien avant-centre avait apparemment un bon niveau scolaire : « J'avais des facilités. Ma mère ne voulait pas que je devienne pilote de chasse. Pour moi, ma mère c'est tout, mais la passion était plus forte. Je suis allé à Sochaux parce que c'était un des seuls centres de formation qui te permettaient d'aller jusqu'au bac, le seul avec Nantes. »

Enfant, le natif d'Annemasse vit sa vie à l'ancienne, dans les prés : « Moi gamin, j'ai passé toutes mes vacances à cultiver des framboises. A 3 heures du matin, on partait pour le marché de gros, dans un petit camion. » Une vie difficile, qui oblige la famille Dupraz a galérer à chaque fin de mois : « On était dans le salon en train de jouer avec ma frangine et j'entendais ma mère dire à mon père : "Mais comment on va faire ce mois-ci pour payer le loyer ?" J'ai entendu ça, mais on n'a jamais manqué de rien bien au contraire. Les Savoyards, on est bosseurs, on a la moelle. »

Bien éduqué, le coach a des principes auxquels il ne souhaite pas déroger sur le terrain. Le bonnet rose en hiver, bien entendu, mais pas que. « Il y a des choses que je m'interdis de faire : je critique pas mes adversaires, je couine pas tout le temps sur le banc de touche. Quand les entraîneurs gueulent "Carton, carton !", ça m'énerve. C'est bon, arrêtez de pleurer, c'est que du foot, c'est pas un sport de gonzesses, c'est pas de la danse, y a du contact. »


Un entretien exclusif à retrouver dans son intégralité... chez ton marchand de journaux. AD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 9 heures 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 12 il y a 9 heures Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6 Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 4
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 86