Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 34e journée
  3. // PSG/Evian

Dupraz compte sur l'apéro pour battre Paris

Modififié
Le 4 décembre dernier, Evian venait à bout du PSG (2-0) à la surprise générale. Quelques mois plus tard, il n’y a pourtant pas grand-monde pour croire à la possibilité d'un nouvel exploit. Même Pascal Dupraz, l’entraineur des Hauts-Savoyards, doute de la possibilité de voir ses hommes battre deux fois dans la même saison l’ogre de la Ligue 1, comme il l'a confié dans les colonnes du Parisien : « Je ne sais pas, personne ne l'a fait cette saison. J'ai bien conscience que le PSG est supérieur à nous. Plutôt que de chercher à estimer notre pourcentage de chances, ce qui m'importe, c'est que mes joueurs n'aient pas de regrets au coup de sifflet final.  »

Cependant, Pascal Dupraz l’avoue sans phare : « Il n'y a pas de bon moment pour prendre le PSG. Peut-être qu'on peut les battre à l'apéro ou au ski. On n'est pas mal dans ce domaine. Plus sérieusement, il reste cinq journées et il nous manque des points pour le maintien. J'aimerais qu'on soit à 40 points le plus vite possible. »


Si le maintien mathématique de l’ETG reste la priorité sportive du Pascal Dupraz entraîneur, l'esprit de l’homme est ailleurs : « Je ne vais pas me plaindre. En ce moment, mon papa, Jo, et mon beau-père, Jeannot, jouent un autre match beaucoup plus important. En gagnant des matchs, on aide à leur maintien. J'ai déjà connu ça très jeune, en 1991 (NDLR : à 29 ans), lorsque j'ai perdu ma mère et fait un infarctus. Je ne fais pas de cinéma. Je suis un dur à cuire. » MG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25
À lire ensuite
Le Barça pourra recruter