1. //
  2. //
  3. // Dundalk-Zénith

Dundalk, une île au milieu d’une île

Ce jeudi soir, à 21h, Dundalk, seul club irlandais à jouer l’Europe, reçoit le Zénith Saint-Pétersbourg, pour ce qui constitue l’affiche de la journée dans le groupe D. Avec quatre points pris en deux matchs, les hommes de Stephen Kenny font mieux que de la figuration. Un véritable exploit pour ce club d’une ville de 29 000 habitants, dont la plupart des joueurs sont encore amateurs, et qui pourrait ne plus exister. Quatre ans en arrière, les Lilywhites jouaient un barrage pour éviter la relégation en seconde division. Pire, lâché par son sponsor principal, le Dundalk FC évite alors la mort grâce à une levée de fonds de ses fans, et l’arrivée inespérée de deux entrepreneurs locaux. Reportage entre deux pintes de Guinness, au milieu d’une ville qui ne vit que pour le football, comme pour mieux montrer sa différence avec le reste de l’île.

Modififié
Dundalk, un samedi après-midi. Se balader dans cette petite ville de 25 000 âmes pourrait presque servir de voyage initiatique pour quiconque souhaitant voir ce qu’est la vie sur l’île verte ailleurs qu’à Dublin ou Belfast. À la gare, une exposition sur l’année 1916 rappelle que l’Irlande célèbre cette année le centenaire du début de sa guerre d’indépendance. Quelques mètres plus loin, l’avenue principale, Park Street, est ornée de pubs, remplis depuis la fin de la matinée par des habitués qui enchaînent les pintes et les parties de fléchette, en attendant le début des courses hippiques.

Suivre l’avenue principale conduit aux pieds de l’église Saint-Patrick, un imposant monument gothique du XVIIIe, mis en avant par tous les guides de la ville. Et c’est justement en parcourant la route qui mène de la gare à l’église Saint-Patrick que l’on peut noter ce qui fait la singularité de Dundalk. Ici, on ne voit pas de drapeaux bleu, jaune ou vert, représentant les différentes équipes de sport gaélique, comme dans toutes les villes irlandaises. Mais des drapeaux blanc et noir, aux couleurs du club de football : le Dundalk FC.

Accent et colonisation britannique


Si l’on est chanceux et que l’on visite la ville un jour de beau temps, on note le malin plaisir qu’ont
« Notre accent est un mixte du Sud et du Nord. Du coup, on n’est jamais très bien vus quand on se balade en Irlande. » Mark Bailey
les habitants à s’afficher avec un T-shirt au message évocateur : « It’s a Dundalk thing » . Afin de savoir ce qui se cache derrière ce message, il faut se rendre à la boutique de souvenir de Mark Bailey. La cinquantaine, ce natif de Dundalk a mis ces T-shirts en vente il y a quelques mois, persuadé que sa ville est différente des autres cités irlandaises. « On est situés à 80km de Dublin et à 80km de Belfast. Notre accent est un mixte du Sud et du Nord. Du coup, on n’est jamais très bien vus quand on se balade en Irlande. »


Longtemps un point d’ancrage important de la colonisation britannique, la ville en a conservé des coutumes. « On a toujours vécu en regardant la BBC à la télé, quelque chose d’impossible à voir à l’ouest de l’Irlande par exemple, où l’on ne regarde que des chaînes irlandaises. Le football, sport britannique par excellence, a donc toujours eu beaucoup de succès, plus qu’ailleurs où l’on ne jure que par les sports gaéliques. » Le palmarès du Dundalk FC en est la preuve : onze titres de champion, ce qui en fait le club le plus titré de l’histoire du championnat d’Irlande, juste derrière les Shamrock Rovers.

Plus de lumière


Les Shamrock Rovers, il en est justement question en ce samedi après-midi à l’hôtel Impérial, point de rendez-vous des supporters des Lilywhites. La veille, Dundalk l’a en effet emporté 3-0 à Tallaght, sur la pelouse des Shamrock et s’est rapproché un peu plus d’un douzième sacre de champion d’Irlande. Dégustant sa pinte de Guiness devant Chelsea-Leinster (à ne pas confondre avec Chelsea-Leicester), Iam MC Govern, la soixantaine, supporter de Dundalk depuis ses plus jeunes années, savoure : « Des saisons comme ça, c’est magnifique pour un supporter. On n'est pas loin d’un nouveau titre, et on peut encore créer l’exploit en Europe. Ça rappelle des grandes années.  » Iam McGovern est incollable sur le club, il raconte ces matchs contre le Celtic, Tottenham, Liverpool, qui ont fait la renommée de l’équipe à travers l’île ces cinquante dernières années.


Il évoque aussi, sans détour, ce qui constitue pour lui le point de départ de cette nouvelle aventure européenne :
« En 2012, pour certains matchs, on était obligés d’éteindre la lumière du stade avant la fin de la rencontre pour sauver la facture d’électricité. » Iam McGovern
la saison cauchemardesque, vécue par le club en 2012. « L’un des moments les plus durs dans l’histoire du club, on n'avait plus d’argent. Pour certains matchs, on était obligés d’éteindre la lumière du stade avant la fin de la rencontre pour sauver la facture d’électricité. » L’affluence moyenne à l’Oriel Park, le stade de Dundalk, ne dépasse alors pas les 260 personnes. Pour comprendre un peu mieux la situation du club à l’époque, un entretien avec Jim Murphy est indispensable. Ce supporter octogénaire a écrit plusieurs livres sur son club, ce qui lui vaut le titre officieux d’ « historien du club » . « La crise frappait toujours l’Irlande, notre sponsor avait des dettes de plus de 200 000 euros, ne pouvait plus rembourser ses emprunts, il fallait faire des économies partout. Et forcément, quand vous n’avez pas d’argent, c’est très compliqué d’être dans le haut du tableau. » Sur le terrain, rien ne marche : avant-dernier du classement, Dundalk doit jouer un barrage contre Waterford pour éviter la relégation en seconde division. Les Lilywhites en sortent vainqueurs, mais il faut désormais trouver des fonds.

Sauvetage Express


Stephen McMullan, propriétaire du coffee shop « Coffee time » et supporter inconditionnel du club, se souvient particulièrement bien de cette période.
« Les supporters ont lancé une opération de sauvetage. Le SOC (Save our club). Ils sont allés chercher de l’argent partout, dans les supermarchés, dans la rue, sur tous les événements de la ville. Dix euros par-ci, vingt euros par-là. » Stephen McMullan
« Les supporters ont lancé une opération de sauvetage. Le SOC (Save our club). Ils sont allés chercher de l’argent partout, dans les supermarchés, dans la rue, sur tous les événements de la ville. Dix euros par-ci, vingt euros par-là, sans savoir si ça allait réellement pouvoir nous sortir de la crise. » À quinze jours de la faillite, deux entrepreneurs locaux décident finalement d’agir. Paul Brown et Andrew Connolly s’engagent à payer les dettes et à tenter de relancer le club. Les deux hommes ne s’expriment que très rarement dans les médias. Dans une de ses rares interviews, Paul Brown avait expliqué au site The Irish news, au mois d’août 2016, ce qui l’avait poussé à investir. « Quand on a repris le club en 2012, tout le monde nous disait qu’on était fous. Mais Andrew est un ex-joueur du club, il a joué en junior pour Dundalk, et de mon côté, j’étais arbitre amateur, et bien qu’originaire de Belfast, je suis ici depuis trente-cinq ans. On est donc très attachés au club. Le problème est que si on ne faisait rien, c’était fini. »


Pour Jim Murphy, l’action mise en place par les supporters a été l’un des facteurs qui ont permis l’arrivée de nouveaux investisseurs.
« On est allés à Donegal chez Stephen Kenny pour négocier. À cette époque, on ne pouvait rien offrir. Notre terrain était dans un état terrible, notre stade s’écroulait. » Paul Brown
« Ça a été très important, car cela a montré que le club était toujours soutenu et que les gens ne voulaient pas le voir mourir. » Après avoir mis la main à la poche, les deux entrepreneurs prendront une autre décision ô combien importante : faire signer Stephen Kenny, ancien champion d’Irlande avec les Bohemians, et qui venait juste d’être remercié par les Shamrocks. « On est allés à Donegal chez lui pour négocier. À cette époque, on ne pouvait rien offrir. Notre terrain était dans un état terrible, notre stade s’écroulait » , explique Paul Brown dans cette même interview.

De l’opération maintien à l’Europe


Pour Jim Murphy, si Paul Brown et Andrew Conoly sont les artisans financiers du redressement du club, Stephen Kenny est l’homme qui a remis le club sur les bons rails, sportivement parlant. « Depuis qu’il est là, on progresse chaque saison. Sa première année, on termine deuxièmes ; sa seconde, on est champions ; l’an dernier, on a été champions ; cette saison, on est bien partis pour l’emporter encore, et on a ce parcours en Europe. Il a fait signer des joueurs qui savent parfaitement jouer ensemble et a mis en place une philosophie qu’il ne trahit jamais : peu importe contre qui on joue, on presse haut et on attaque. »


« Stephen Kenny est le meilleur entraîneur pour qui j’ai joué. Il arrive à obtenir le maximum de ses joueurs et croit en eux. Faire ce qu’il a fait en partant d’une page blanche il y a quatre ans, c’est incroyable. » Stephen O'Donnell, capitaine de Dundalk
Le capitaine de l’équipe, Stephen O’Donnell, loue régulièrement les qualités de son coach, comme il l’avait fait lors d’une interview pour le Guardian au mois d’août dernier après l’exploit, face au BATE Borisov. « Stephen est le meilleur entraîneur pour qui j’ai joué. Il arrive à obtenir le maximum de ses joueurs et croit en eux. Faire ce qu’il a fait en partant d’une page blanche il y a quatre ans, c’est incroyable. » Une tactique qui a failli amener Dundalk en phase de poules de la prestigieuse coupe aux grandes oreilles. Mais une défaite 3-1 (sur l’ensemble des deux matchs) face au Legia Varsovie a mis fin aux rêves de la petite ville de l’Est irlandais. Le club dispute aujourd’hui la Ligue Europa. Une première pour un club irlandais depuis 2001.


Cette aventure européenne, les Lilywhites la croquent à pleines dents, malgré un calendrier local qui est loin de les avantager, pour des joueurs qui ne sont pour la plupart que footballeurs à mi-temps. David Mc Millan, l’attaquant vedette de l’équipe, travaille par exemple comme architecte à Dublin. Le match face au Zénith, ce jeudi soir, arrive de plus au milieu d’une série de huit matchs en vingt jours pour les hommes de Stephen Kenny. « On s’entraîne tous les jours. On suit le même mode de vie que les professionnels, même si on ne l’est pas tous. On est obligés de faire très attention à notre récupération, à ce que l’on fait dans notre vie de tous les jours. Mais honnêtement, ce n’est que du bonheur » , nous confiait Dane Massey, le défenseur irlandais, au club depuis 2013, dans les couloirs du Tallaght Stadium, le stade des Shamrock Rovers. Un stade qu’il retrouvera ce soir pour la rencontre face au Zénith. L’Oriel Park n'étant pas aux normes pour des rencontres de niveau européen, c’est à Tallaght que Dundalk joue ses matchs de Ligue Europa. Il y aura cette fois encore plus de 260 spectateurs, les 6 000 places assises du stade ayant déjà trouvé preneur. Mieux, le club ne sera pas obligé de couper les lumières avant la fin de la rencontre. Le lendemain, tous les journaux irlandais évoqueront le match en première page. Dundalk est aujourd’hui devenu un peu plus qu’une île au milieu d’une île.

Par Charles Thiallier, à Dundalk
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

"Au milieu d'une île, un lac, et au milieu de ce lac. Une île." hors sujet mais incontournable http://rivieradetente.podcloud.fr
Superbe article ! Toujours intéressant de parler de l'Irlande, ce beau pays qui n'est pas vraiment connu pour le football, surtout quand on voit le décalage entre l'équipe nationale et le football local. Et puis une St Patrick à Cork pfffff magique !
hostingpower Niveau : Loisir
Etant l'un des seul supporter francais de Dundalk, je remercie Sofoot pour cet article.
Les places au Tallaght stadium pour le match contre le Zenith sont parti en quelques minutes et tout le monde se demande pourquoi ils ne jouent pas ce soir au Aviva Stadium (+ de 50.000 places). Face au Legia Varsovie en play-off de Champion's League ils avaient remplis facilement l'Aviva, avec des supporters venant de toute l'Irlande.
En tous cas l'ile entiere sera deriere les Lilywhityes ce soir pour continuer de rever. Come on Dundalk, come on the Town !!!!!
Vous pouvez me suivre sur twitter @seberlier

PS: Guinness s'ecrit avec 2 "N"
Parce qu'ils ne rempliraient pas l'aviva. Contre le Legia, ce sont les polonais venus de toute l'irlande qui étaient là, pas les Irlandais.
hostingpower Niveau : Loisir
Il y a eut + de 40.000 demandes de billets sur ticketmaster.ie (sources verifiées). Donc je confirme ils auraient remplis l'Aviva Stadium.
J'etais au match contre le Legia, seulement une petite partie du public etait polonais d'Irlande, clairsemés en petits groupes dans le stade.
Ici, la coupe d'Europe se regarde à la TV chaque annee en suivant les equipes anglaises, donc l'aventure que Dundalk est en train de nous raconter est tellement belle et rare en Irlande que personne ne veut manquer l'occasion d'y assister.
1 réponse à ce commentaire.
il y a 2 heures Trejo de retour au Rayo 7
il y a 3 heures Oscar suspendu huit matchs 17 il y a 4 heures Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 37 il y a 5 heures Zlatan vers Los Angeles ? 33 il y a 5 heures Parme va passer sous pavillon chinois 32 il y a 7 heures La panenka d'Alessandrini 17
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 14:01 L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36
Hier à 12:06 F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 Hier à 11:50 Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 Hier à 11:31 La volée monstrueuse de Bruma 26 Hier à 10:59 Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 Hier à 10:27 Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 Hier à 10:11 Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 46 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 26 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3 samedi 3 juin Casemiro et Cristiano mettent le Real en orbite 1 samedi 3 juin Le sublime retourné de Mandžukić pour l'égalisation 5 samedi 3 juin CR7 ouvre le bal 1 samedi 3 juin Le tifo des supporters turinois lors de l'entrée des joueurs 2 samedi 3 juin Les anciens de la Juve à fond derrière les Bianconeri samedi 3 juin Del Piero débarque à Cardiff en roi 2 samedi 3 juin Des ultras parisiens taquinent une hôtesse de l'air 17 samedi 3 juin Buffon pourrait détrôner Maldini ce soir 20 vendredi 2 juin Munich 1860 perd son statut professionnel 21 vendredi 2 juin Un joueur d'Oxford signe son contrat... au McDo 3