1. // Match Amical – Croatie/Suède

Duel d’outsiders

Le match de ce mercredi soir à Zagreb va mettre aux prises deux absents du dernier mondial sud-africain : la Croatie, toujours très solide quoique vieillissante, et la Suède de la superstar Ibrahimovic et du grand espoir John Guidetti. A un peu plus de trois mois de l’Euro, l’occasion est belle de voir ce que ces deux outsiders de la compétition ont dans le ventre.

4 2
La Croatie manque de rythme

«  On va essayer de donner du temps de jeu à un maximum de joueurs face à la Suède » . Pour le sélectionneur croate Slaven Bilic comme pour ses confrères, le problème est le même : il va falloir composer avec ce seul match amical d’ici la fin de saison des championnats européens et la dernière ligne droite avant l’Euro. Là où les choses se compliquent pour l’ancien demi-finaliste de la Coupe du monde 1998, c’est qu’il est confronté en plus à un manque de temps de jeu en club de nombre de ses cadres. Šimunic, Pranjic, Dujmovic;, Kranjcar, Olic… Tous ces grands habitués de la sélection, déjà pas de toute première fraîcheur, ne disposent que d’assez peu d’occasions de s’exprimer sur un terrain cette saison. C’était aussi le cas pour le défenseur Vedran Corluka à Tottenham, mais heureusement il semble retrouver une place de titulaire en prêt à Leverkusen depuis début 2012. A l’inverse, Nikica Jelavic l’attaquant doit faire face depuis quelques semaines à bien plus de concurrence à Everton que ce que qu’il a connu aux Rangers, où il était le buteur vedette. Malgré tout, Slaven Bilic; se veut positif. « La situation s’améliore  » , affirme-t-il, confiant dans la capacité de ses joueurs de se sublimer en sélection, comme ils l’ont fait lors des barrages de qualification, en allant arracher leur ticket pour l’Euro cet automne en terre turque (3-0 à Istanbul, 0-0 au retour).

Reversés dans le groupe C de l’Euro avec l’Espagne et l’Italie, les hommes au damier savent qu’ils n’ont que peu de chance de voir les quarts. Ils peuvent néanmoins arriver dans la compétition avec quelques certitudes. En attaque notamment, il y a du choix, avec Eduardo, Mandžukic, Olic et Jelavic. En y ajoutant le génial Modric en soutien, mais aussi Srna (positionné au poste de milieu droit), il y a de quoi créer le danger dans à peu près toutes les défenses d’Europe. La défense semble en revanche bien moins fringante, à l’image du gardien Pletikosa, au crépuscule de sa carrière avec le modeste club russe de Rostov. On attend néanmoins beaucoup du grand espoir Šime Vrsaljko, tout juste 20 ans, au poste de latéral droit.

La Suède à l’attaque

La France de Laurent Blanc, qui jouera peut-être sa qualification pour les quarts lors de l’ultime match du groupe D face à la Suède le 19 juin à Kiev, va devoir d’ici là stabiliser sa défense. Quelques errements pourraient en effet s’avérer fatals face à une sélection redoutable offensivement. Lors de la campagne de qualification pour l’Euro, seuls les Pays-Bas et l’Allemagne ont inscrit plus de buts que la Suède, qui a terminé son parcours en tant que meilleur deuxième (NB : la présence de Saint-Marin dans le groupe a fait du bien au goal-average, il faut reconnaître…). Le bilan largement positif de huit victoires en dix rencontres est tout de même terni par deux défaites : un bouillon 1-4 aux Pays-Bas et un fâcheux revers 1-2 en terre hongroise. Le sélectionneur Erik Hamrén, successeur de Lars Lagerbäck, dispose d’une équipe très expérimentée, avec un paquet de trentenaires dans le onze des habituels titulaires : l’ancien Rennais Isaksson dans les cages, Majstorovic et Mellberg dans l’axe central, Anders Svensson dans l’entrejeu, Johan Elmander devant, sans oublier bien sûr Ibrahimovic.

Pour contrebalancer ce (trop ?) plein d’expérience, quelques jeunes pointent le bout de leur nez. Il y a le milieu Rasmus Elm tout d’abord, auteur d’une superbe saison avec AZ Alkmaar aux Pays-Bas. Mais il y a aussi et surtout John Guidetti, qui pourrait ce mercredi fêter sa première cape. Ce ne serait certainement pas la dernière, tant le jeune et véloce avant-centre de 19 ans, propriété de Manchester City, voit sa cote grimper en flèche. Prêté à Feyenoord depuis le début de saison, il explose, avec des stats impressionnantes : 18 buts et 7 passes dec’, en seulement 16 matchs d’Eredivisie disputés. L’association avec Zlatan promet énormément.


Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Toujours intéressant les articles de régis Delanoë.
C'est pénible les articles sur "les grandes" équipes nationales et internationales.
Quand même, si les joueurs clés sont en forme, la Croatie a laaaaaaargement les moyens de sortir l'Italie.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 2