Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Dudek voulait frapper Benítez

Modififié
Les relations étaient tendues à Liverpool entre deux des héros d’Istanbul.

Jerzy Dudek sort actuellement son autobiographie en Angleterre. Et le gardien polonais, qui a fait plus de 200 apparitions avec Liverpool entre 2001 et 2007, n’est pas tendre avec son ancien entraîneur, Rafa Benítez. Dudek n’aurait pas apprécié de voir arriver le portier espagnol Pepe Reina quelques mois seulement après la fabuleuse finale de Ligue des champions remportée par les Reds aux tirs au but contre le Milan AC. « Pour être honnête, j’ai longuement hésité à lui coller mon poing dans la figure, avoue-t-il. Mais si je l’avais frappé, cela aurait entraîné un grand scandale médiatique et j’aurais dû quitter le club. Et frapper un entraîneur champion d’Europe n’aurait pas été très bien vu sur mon CV. Benítez est un grand entraîneur, mais ce n’est pas une très bonne personne. Il est très froid et dur dans la manière de prendre des décisions. Il garde beaucoup de distance entre ses joueurs et lui. »


Rafroid Benítez. MF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 4 heures Le Belge Tom Saintfiet, sélectionneur de la Gambie 5
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17