1. //
  2. // Beerschot

Du nouveau dans l’affaire Kawashima-Fukushima

Modififié
0 1
Le comité d’appel de l’Union belge de football rendra public ce 3 février la sanction infligée au club belge du Beerschot concernant l’affaire Kawashima, du nom du portier japonais du Lierse, Eiji Kawashima.

Pour rappel, les supporters du Beerschot, considérés en Belgique comme orfèvres en matière de chants racistes et nauséabonds, avaient fait fort en août 2011, lors de la rencontre Beerschot-Lierse. Tout juste après la tragédie de la centrale nucléaire de Fukushima, le public anversois s’était fendu à plusieurs reprises d’un inattendu : « Kawashima-Fukushima ! Kawashima-Fukushima ! » . Après la rencontre, le pauvre gardien japonais avait rejoint les vestiaires en pleurs. « Je peux passer sur beaucoup de choses, mais pas ça. La tragédie de Fukushima n’a rien d’humoristique » , déclarait-il.

Ce lundi, après que la sanction à l’encontre du Beerschot ait été annulée, la direction du Lierse, club de Kawashima, avait décidé de renouveler sa plainte auprès de l’Union belge de football pour ces chants qu’ils jugent « répugnants et offensants pour la dignité humaine. Parce qu'il y a des limites à ne pas dépasser. Et en l'occurrence elles ont cette fois été clairement transgressées. »

Après le foot mondialisé, on assiste à un phénomène nouveau : les tragédies mondialisées. Et puis, si ça peut rapporter 3 points au Lierse et leur permettre d’éviter la relégation, pourquoi s’en priver ? ADM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est pas un truc qui va laver l'honneur des Belges... Prends ça Toto!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 1