Du neuf avec du vieux

En Liga, rien de nouveau. Le Barça écrase tout le monde et le Real noie sa douleur dans des psychodrames de recrutement. Mourinho réclame un neuf pour remplacer Higuain. La direction fait semblant de l'écouter et va chercher un vieux. Et dire que la Liga est déjà finie.

Modififié
0 49

« Je ne peux pas gagner tous les matchs, même si telle est mon intention » . Dimanche soir, le Mou fait face aux journalistes, planté sur sa chaise, les bras ballants. Le Real vient de presque perdre à Alméria, dernier du classement. Les Merengues ont livré leur pire première mi-temps sous le règne Mourinho. Sans attaquant de pointe de métier et avec un Kaka partout et nulle part à la fois (et à la place de Benz), les Madrilènes ont dû revenir au score pour la quatrième fois en cinq matchs. Dimanche soir, les Meringues ont même bien failli cramer. Finalement, Benz remplace Kaka à la 59ème et redonne sens aux attaques madridistes. Granero égalise sur une passe du Benz (76ème). Mais en zone mixte, les langues dérapent et c'est « défaite » qui sort des bouches au lieu de « match nul » . Le Barça est à quatre points. Cinq même. Car en Liga, c'est le goal average particulier qui fait la loi et le 5-0 du Camp Nou pèse comme une croix sur les épaules galactiques.Pourtant ce Real-là a déjà fait mieux que l'an passé. C'est bien là le problème. A Madrid, pas moyen de se réjouir des 48 points obtenus sur 57 possibles soit 4 de plus que sous Pellegrini. Mourinho termine les matchs aller avec 15 victoires (une de plus que le Chilien), 3 nuls (un de plus) et une seule défaite (contre 2 en 2009). Mais Mou sait où il est et à Madrid, même si « les chiffres sont très bons » , ce qui compte c'est de ne jamais être derrière l'ennemi héréditaire. Du coup, pour ne pas regarder le classement, on sort les violons, on se lance des défis impossibles et juste après on pleure car on n'arrive pas à les réaliser. Exemple : Valdano, directeur général, qui fait mine de satisfaire aux souhaits du Mou en reconnaissant que le club «  cherche un numéro 9 pour nous aider pendant six mois » . Sauf que se mettre à chercher un attaquant opérationnel tout de suite, gratuit, pour seulement une demi-saison et qui puisse jouer la Champion's est une autre manière de ne rien faire du tout. La direction du Real lance donc la semaine dernière une piste Van Nistelrooy (34 ans). Mourinho est heureux : « J'adorerais que le renfort soit Ruud » . Mais le brave Batave n'est que l'instrument d'un destin beaucoup plus grand que lui : « C'est Van Nistelrooy ou rien » glisse-t-on dans les couloirs de Bernabeu. Évidemment, Hambourg ne veut pas lâcher son héros. Même Marca jette l'éponge. Tant pis pour Mou. Après tout, c'est lui le “meilleur entraineur du monde”, non ?Pendant ce temps-là à BarceloneLe Barça est champion d'hiver et n'en finit pas de se surpasser lui-même. Dimanche, la Pep team a battu quatre records d'un coup : record de victoires en championnat (17), de points (52), de buts (61) et d'invincibilité (28 matchs contre 27 pour le Barça de Cruyiff et Michels en 1973-1974). Pep n'est peut-être pas le “meilleur entraineur du monde” mais il est au moins le meilleur de Catalogne. Ce qui, en ce moment, est sans doute beaucoup plus difficile. Son 9 à lui, c'est soit un vrai 7 mi-ailier, mi-deuxième pointe (David Villa, 1m75) soit un faux 10 mi-meneur de jeu mi-buteur (Lionel Messi, 1m69). Pep dément, il n'a pas inventé ce poste de faux 9 : « C'est le Real de Di Stefano qui l'a inventé. On l'a ensuite repris avec Laudrup dans la Dream Team. Moi ce que j'aime, c'est que dans cette zone il puisse arriver n'importe qui et que personne ne vive installé là » . Le contraire de Mou, quoi.Alors forcément, le seul adversaire à la hauteur d'un Barça aussi supérieur, ce n'est pas le Real mais le Barça lui-même. Pep le sait : rien de plus pernicieux que la victoire écrasante, rien de plus redoutable que les ego flattés. Le plus dur commence et « l'objectif ce n'est pas de continuer à gagner mais plutôt de continuer à être compétitif. Si l'on y parvient, c'est à la fin que nous gagnerons » . Et quand le vieux Carles Puyol s'approche à son tour des micros, on frôle la perfection : « Nous sommes encore meilleurs cette saison que lors du triplé. Nous nous connaissons mieux. Ceci ne veut pas dire que nous ferons encore le triplé. Mais tous les jours nous progressons et interprétons un peu mieux les consignes du mister » . Pauvres madridistes. Thibaud Leplat, à Madrid

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Encore un très bon article Mr Leplat.
Je prie pour que le Shériff ne touche pas / plus à la liga, vous vous en sortez très bien tout seul.
PS KikoO-LoL-bLoog-92-TmTC : JTaaaDoRRRe ChannGe PPaaaAaaSss <3
Ah, voilà encore un article où pourra faire rage l'éternelle opposition des plaies ibères : Cabron 14 et Luis Figo. Je m'en délecte d'avance (ceci est ironique).

Et pour parler du fond, la situation actuelle du Real trahit selon moi les limites de sa philosophie de recrutement, à savoir payer le plus cher possible les soit-disant meilleurs joueurs du monde, et ne pas miser sur la formation. Kaka est vraiment au bout du rouleau, Benzema n'esquisse que des promesses, Ronaldo fait ce qu'il peut ; et c'est l'un des rares joueurs sortis de la Cantera qui marque le but égalisateur à Almeria. Comme un symbole dirait Margotton.
En face, la Masia du Barça peut faire la belle, c'est certain.

Mais la saison n'est malgré tout pas totalement terminée, nous n'en sommes finalement qu'au milieu du gué, et il est tout àa fait possible que le Barça connaisse un coup de Mou (jeu de mots).

Très bon article au demeurant, un peu trop pessimiste pour le Real. Révélateur d'un journaliste madridista désespéré?
Dégouté du coaching du Mou, qui a souhaité prouver par l'absurde qu'il nécessitait un nouvel attaquant en ne titularisant pas le Benz. Résultat : pour toute la presse ibérique, un seul vainqueur, Benzema, qui a fait une belle rentrée, et qui a prouvé que sans lui le real n'est pas aussi dangereux. Un Ozil en pointe est une vaste fumisterie, un CR7 préfère toujours toujours jouer avec son approvisionneur préféré tandis que Kakà ... Sans son coup de rein il n'est plus vraiment lui-même.
Certains critiquent Mourinho mais il est obligé d'effectuer des essais vu que la situation du 3ème attaquant se complique.
Puis c'était le dernier du championnat, équipe idéale pour des tests non ?

Je sais pas pourquoi tout le monde tombe comme ça sur Mourinho après tout Benzema a montré qu'il est un bon remplaçant (contre le Milan à San Siro ou contre Almeria) et un piètre titulaire (contre Valence, Villarreal, Séville, Atletico en copa...).

Alors la presse Madrilène peut toujours aller se faire voir, il n'y a pas plus schizophrène qu'elle.
Di Maria, Özil, Khedira : Le Real a essayé de recruter du jeune-prometteur-mais-déja-un-peu-star-quand-même-faut-pas-déconner.

Pas encore au point comme approche.

Je trouve toutefois que le Benz' actuel fais beaucoup de bien à cette équipe, c'est dommage que seul C.Ronaldo soit capable de profiter de son travail. Encourageant pour l'EDF en tout cas (c'est Hoarau qui vas se régaler).
Le Barça est plus fort chaque saison mais le Real c'est pareil. Du coup la saison devient plus dur pour les 2 clubs et chaque faux pas se paie cash.
Luis, un commentaire ?





Nan, j'déconne.
Allez fais péter ton commentaire quotidien mi aigri, mi frustré, Luis, on attend plus que toi pour commencer la partouze.

A moins que tu n'ai pas encore cicatrisé d'hier?
Le Real n'a que 4 points de retard, vous dramatisez. Palpitant championnat cela dit. Barça ou Real, Real ou Barça ? Génial !
Tres bon Article. Sa doit etre super frustrant d'etre Merengue en ce moment.

Kaka dans la catégories ballon d'or incontestable... C'est quand meme dommage qu'il semble qu'il ne se remettra jamais completement de ses blessures.
Non mais quelle merde cette Liga !!!

J'attends avec impatience que la bande de lutin se déplace au Théatre des rêves ...

Ca les changera d'Almeria and Co...
Tu as raison Rooney. Et ca changera MU de ses déplacements à Wigan, Wolverhampton et compagnie...
Roma 2009, ça vous dit quekchose les mancuniens ?
J'étais dans le vestiaire avec les jouors dans le noir juste avant la rencontre lorsque Pep a diffusé une compilation alliant image des jouors et extraits de Gladiator.
J'en ai chialé. Tout comme à la fin de la rencontre lorsqu'on avait fait du petit bois de MU avec un henry amsorphe, un Iniesta qui revenait de blessure, un Abidal suspendu et un Touré Yaya en défense centrale.
Du petit bois...
En 2009, le mot d'ordre c'était plutôt it's a fucking disgrace.
@Drepoz : c'est saoulant les footix qui ne regardent pas les matchs de foot. Reviens quand tu en auras vu un.
L'article est bon, rien à dire.

Et puis on est à des années lumières des papiers excessivement pro-madrilènes période septembre-novembre que proposait SoFoot au moins deux fois par semaine. Les plaintes ici et là auront servi à quelque chose, c'est plutôt encourageant.

Mais pourquoi ne pas parler du beau football proposé par Villareal ou du réveil de Séville ?
réveil de Séville ? ... ils ont dû repousser l'alarme alors !
"Se mettre à chercher un attaquant opérationnel tout de suite, gratuit, pour seulement une demi-saison et qui puisse jouer la Champion's est une autre manière de ne rien faire du tout"

Pas du tout, le Real l a deja fait ! Qui n a pas reve devant les dribles chaloupes de Faubert, venu 6 mois au Real afin d occuper le couloir gauche en Champions en attendant la signature de CR7.
"J'étais dans le vestiaire avec les jouors dans le noir "

C'est clair cabron, et tu les pompais tous un par un, comme tu le faisais avec moi du temps de ma splendeur noucampesque. Ta bouche est si grande et ta langue si douce...

Luis Figo, le mythique 7 blaugrana.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Giroud élimine Paris
0 49