1. //
  2. // AJ Auxerre

Du neuf avec des vieux ?

En cette fin de saison, il n'y a pas que Bordeaux qui a le monopole du bordel. L'AJ Auxerre, pourtant pas très réputé pour ses remous en coulisses, doit faire avec le probable retour aux affaires du trio Roux-Hamel-Bourgoin, qui s'est mis en tête de renverser la présidence, détenue actuellement par le discret Alain Dujon.

Modififié
0 2
Les faits


Tout d'abord, il faut savoir qu'à la différence de ses compères de l'élite, le club de l'AJ Auxerre appartient non pas à un groupe capitalistique mais à une association type 1901. Nommée AJA football, cette association se compose de 42 membres, qui élisent un conseil d'administration chargé de la gouvernance du club. Jeudi 5 mai, L'Yonne Républicaine révèle dans ses colonnes que dans le sillage du trio des « historiques » Gérard Bourgoin, Jean Claude Hamel et Guy Roux, onze autres membres mécontents de l'association ont mené une fronde à l'encontre d'Alain Dujon, l'actuel président du club bourguignon. Représentant plus du quart de l'association, les putschistes, au nombre de quatorze, donc, sont suffisamment nombreux pour s'octroyer le droit de convoquer une assemblée générale dans une semaine. «  Le président Hamel a visiblement fait une erreur de casting lorsqu'il a nommé son successeur. Il s'en est rendu compte et s'est rallié à notre cause. On peut gérer l'AJA différemment » , expose Gérard Bourgoin, candidat déclaré à la présidence si Dujon venait à être renversé. S'il avoue aujourd'hui avoir convaincu quatre membres supplémentaires, portant le nombre d'insatisfaits à 18, l'ancien « roi du poulet » devra en séduire davantage pour mener à bien son coup d'état, la majorité étant fixée à 22.

Dans le même temps et pour assurer ses arrières, Alain Dujon, par l'intermédiaire du président de l'association Guy Sénéchal, a fait nommer sept nouveaux membres, évidemment ralliés à sa cause, afin que la majorité soit portée à 25. Une mesure qui a entraîné un recours en justice de la part du clan Bourgoin. « Ces sept nouveaux votants potentiels ont été nommés au fait du prince, uniquement dans le but de réduire l'équilibre démocratique de l'assemblée » , dénonce l'ancien président de la Ligue Nationale de Football. La requête de ce dernier sera examinée le 17 mai prochain, soit deux jours avant l'assemblée générale, fixée le 19 à 19h30.


L'origine du problème


Selon L'Yonne Républicaine, l'objet de la discorde serait le fameux projet du nouveau centre de formation, en quelque sorte le dernier bébé du trio historique. Alors que les subventions avaient été votées, que les appels d'offre avaient été attribués, que les entreprises locales avaient embauché en conséquence et que les travaux devaient débuter le 1er avril dernier, aucun coup de pioche n'a encore été donné. Explications : deux semaines avant le début officiel du chantier, Alain Dujon a décidé de prendre un virage à 180 degrés en optant pour un nouveau projet. S'il se défend en avançant qu'il s'agit de sa copie conforme, «  mais 100 mètres plus loin » , il apparaît clairement que l'actuel président de l'AJA a voulu blouser tout le monde en douce. La maquette de ce nouveau chantier, pour lequel aucune subvention n'a été votée, est bien différente de sa grande soeur, puisqu'elle inclut des structures à destination des professionnels, ou même une boutique. Hors, la loi interdit à l'argent public d'être réinvesti dans le professionnalisme.

Mis face à ses contradictions, Alain Dujon botte en touche : «  Je pense surtout que le centre de formation est un bon prétexte pour certains. Vous savez, quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage » . Il n'a pas tout à fait tort, puisque même le clan d'en face ne le contredit pas sur ce point : « cette histoire de chantier, c'est un épiphénomène. La vérité, c'est que l'image de l'AJA ne cesse de se dégrader depuis deux ans. Alors, quand on a vu la Ligue 2 se rapprocher, on a décidé d'agir » détaille Gérard Bourgoin. Il est vrai que médiatiquement, Alain Dujon brille par son absence. On lui a notamment reproché de ne pas être monté au créneau lorsque la Ligue a imposé à l'AJA de jouer son quart de finale de Coupe de France à huis clos face au PSG l'an passé.

Les conséquences sur le sportif


La position de l'AJA au classement, c'est l'une des grandes lignes de défense de l'actuel président : «  Je trouve ça simplement déplorable que ça ait lieu dans une situation où le club n'est pas sûr de se maintenir en Ligue 1 » . Sauf que les Auxerrois viennent de glaner huit points en quatre matchs et, depuis leur victoire samedi dernier contre Montpellier, sont pratiquement sauvés. L'agitation en coulisses n'a donc pas eu de répercussions néfastes sur le terrain. Mais le pire pour Dujon, c'est que ce quasi-maintien a été obtenu avec Bourgoin sur le banc. Jean Fernandez a en effet demandé à ce dernier - de qui on le dit très proche - de l'accompagner pour jouer les Yannick Noah de service il y a un gros mois de cela. Un atout de plus dans la manche de Gérard Bourgoin? Certainement. Car l'ancien coach de l'OM, que tout le monde à Auxerre aimerait voir rester, n'a toujours donné aucune indication quant à son avenir. Et tout le club connaît l'identité de celui le plus à même de le faire prolonger.


Marc Hervez et Alexandre Alain

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"Représentant plus du quart de l'association, les putschistes, au nombre de quatorze, donc, sont suffisamment nombreux pour s'octroyer le droit de convoquer une assemblée générale dans."

Franchement les gars, vous n'avez pas l'impression de.


Sinon, l'argument de l'image de l'AJA qui s'étiole depuis 2 ans, sachant qu'ils finissent 3ème l'an dernier et qu'ils ont pu jouer (pas dégueulassement) la ligue des champions à l'automne. Y'a pire pour l'image d'un club ou la gestion d'un président...
regarde simplement le classement des équipes de jeune de L'AJA. J'ai presque 30 ans, et depuis mes 10 ans, ce club était toujours en tête de tous les classements, -13, -15, -17, DH, CFA2, CFA... Et maintenant...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Le Real pour du beurre
0 2