En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options

Du mieux chez les Bleus, bizarrement

Le triste nul (0-0) à Bucarest pourrait faire passer cette étape pour un non-match. Sauf qu'en fait, les Bleus ont affiché une progression. Si, si !

Modififié
C'était une pelouse à ne même pas tenter une partie de beach soccer. Et pourtant, c'est bien sur ce pré aussi déplorable que l'écrin du National de Bucarest est majestueux que l'équipe de France a dû aller disputer un match de qualification pour l'Euro. Indigne car vain. En effet, aucune équipe au monde n'aurait pu jouer correctement sur un gazon qui se détériorait au moindre appui. Pas même l'Espagne (puisque c'est désormais la figure imposée au jeu des comparaisons, hein). Alors les Bleus, vous pensez... Il serait donc tentant de conclure que ce match n'a rien apporté de neuf, qu'il ne s'agit que d'un point pris ou d'un bon point pris selon les lectures et que tout se jouera vraisemblablement lors du dernier match face à la Bosnie. Une lecture chiante pour un match chiant. Logique.

Sauf que mine de rien, il y avait une progression, des signes encourageants même. Mais des signes imperceptibles, peu palpables. Ainsi quand Laurent Blanc regrette à plusieurs reprises la surface, comme on dirait en tennis, c'est avec en toile de fond, l'efficacité des cinq changements guidés par une raison technico-tactique. « On avait décidé d'avoir la maîtrise technique du jeu, il fallait les joueurs pour y parvenir » . Et surtout une raison qualitative. «  Sur deux matches, avec l'effectif que l'on a, il est normal quand on n'est pas totalement satisfaits des joueurs d'en changer » . Et bing, ça c'est fait !

L'entrée nonchalante de Nasri conforte Blanc

Et il faut bien le dire, Blanc a plutôt touché juste dans son turn-over. Le cousin paraplégique d'Alou Diarra ? Exit, au profit d'un Yohan Cabaye très convaincant dans son activité et ses sorties de balle, avec un M'Vila en sentinelle à tout bien faire. Nasri le nonchalant ? Place à Marvin Martin, sa simplicité et sa justesse. Alors c'est vrai que Sagna a fait de la peine mais en Albanie, Réveillère s'était aussi fait enrhumer. Bien sûr aussi que Rami, curieusement très nerveux, a ressuscité l'inconscience d'Edmilson dans certaines prises de risque mais Kaboul avait collectionné les boulettes à Tirana. Et enfin, même si on ne fera croire à personne que P'tit Vélo Valbuena ne roulait pas sur la jante, on n'aura jamais surpris le Marseillais en flagrant délit de désinvolture comme ça a pu être le cas de Malouda vendredi.


Au fond, c'est ça : plus que la qualité de jeu impossible à juger étant donné les conditions, c'est bien dans l'attitude de l'équipe que le sélectionneur réussi son pari. Les caprices des uns et des autres avaient émaillé la semaine dernière en Albanie, comme une résurgence sud-africaine. A Bucarest, on a vu un Evra impliqué comme rarement, un Ribéry humble comme à ses débuts, au diapason du reste de l'équipe en fait, là où quelques jours plus tôt chacun avait donné le sentiment de jouer sa carte, face au micro comme balle au pied. Ce qui signifie quoi ? Ben, que le message a été entendu, même si on aura encore trouvé l'attitude de Nasri lors de son entrée aux frontières de la désinvolture en forme de provocation. Ce qui peut conforter Blanc dans son choix de laisser l'ex-Marseillais sur la touche. En Roumanie, comme l'histoire est un éternel recommencement, on espérait un peu naïvement un match fondateur à l'image de celui de 1995. Mais peut-être que d'une certaine manière, il y aura un avant et un après 6 octobre 2011. La date où l'équipe de France est enfin revenue a davantage de sobriété, d'humilité. Mais ça on ne le saura qu'avec la suite de l'histoire.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 6 heures L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 19 il y a 8 heures Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 31 il y a 10 heures Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 81
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40 dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 166