1. // Les restes du monde

Du foot au bled

Les choses s’accélèrent dans les championnats maghrébins, avec un Raja Casablanca éliminé de la course au titre au Maroc, du suspense jusqu’au bout en Algérie, l’intraitable domination de l’Espérance de Tunis en Tunisie et déjà quelques surprise en C1 africaine. Le point complet.

1 1
Maroc – Botola Pro 1
Il reste seulement deux journées à disputer dans le championnat marocain et le titre n’est pas encore joué. Il ne reste en revanche plus que deux prétendants, puisque le puissant Raja, actuel 3e, a désormais trop de retard sur le haut de tableau pour prétendre défendre son bien. La faute à une rédhibitoire défaite 0-1 concédée dans le derby dimanche face au Wydad. On aura donc quoiqu’il arrive un champion inédit à l’issue de la saison, puisque ça va se jouer entre deux clubs qui n’ont jamais remporté le Botola : le Moghreb de Tétouan, actuel premier avec 55 points, et le FUS de Rabat, second à un point (et une moins bonne différence de buts). Il pourrait y avoir du suspense jusque dans les dernières minutes de l’ultime journée, qui verra s’affronter les deux équipes à Rabat le 26 mai dans un choc au sommet qui promet.

Algérie – Ligue 1
Chez le voisin algérien aussi, il ne reste que deux journées de championnat à disputer, même si c’est un peu moins clair ; la faute au match en retard que deux prétendants au titre, l’USM d’Alger et la JSM Bejaïa, doivent disputer ce samedi. En attendant l’issue de cette rencontre, l’ES Sétif est leader du classement. Une lutte à trois se dessine pour le titre entre ces trois équipes précitées, avec l’ESS à 50 points, l’USM à 49 et la JSM à 44. Comme au Maroc, l’épilogue de cette saison de Ligue 1 pourrait se jouer lors de l’ultime journée, avec un choc probablement décisif entre l’USM d’Alger et l’ES Sétif le 22 mai. L’USM, en quête d’un sixième sacre, a pour atout majeur la défense la plus hermétique du pays, tandis que Sétif, en attente d’un cinquième titre, affiche le meilleur bilan offensif.

Tunisie – Ligue 1 Pro
Il fallait que ça arrive. Le CA Bizertin, auteur d’un début de saison remarquable et qui pouvait se mettre à rêver d’un premier titre national depuis celui conquis en 1984, est en train de craquer. Invincible et irrésistible depuis début avril, le club de Bizerte a concédé trois défaites et un nul depuis, pour une seule victoire de prestige face au Club Africain. Cette débandade profite évidemment à l’Espérance de Tunis, qui déroule son football en 2012, après un début de saison compliqué. Seul léger accroc : le nul 1-1 concédé à Monastir dimanche dernier. Pour le reste, c’est parfait, avec notamment la doublette d’attaquants constituée de l’international Youssef Msakni et du Camerounais Yannick N’Djeng, 10 buts chacun. Huit points séparent désormais l’EST du CAB après 17 journées disputées. Les deux s’affrontent ce samedi à Tunis. En cas de victoire, les locaux prendraient d’ores et déjà une sérieuse option dans la conquête d’un 25e titre, un quatrième d’affilée. Derrière, l’étonnant AS Marsa s’accroche toujours. Les outsiders CS Sfaxien, Etoile du Sahel et Club Africain suivent, mais sont déjà décrochés.

Afrique – Ligue des champions de la CAF
Deux tours et demi de la C1 africaine ont déjà été joués. Si le tour préliminaire n’a réservé que peu de surprises (sauf l’élimination d’Orlando Pirates, champion sud-africain et seul représentant du pays, mais en est-ce vraiment une ?), il y a déjà eu de la casse au tour suivant. La JSM de Bejaïa, vice-champion d’Algérie en titre, s’est fait sortir par les Ivoiriens d’AFAD (l’Académie de foot d’Amadou Diallo), tandis que le Raja Casablanca est tombé de haut face aux Ghanéens de Berekum Chelsea. A mi-parcours du deuxième tour, le Maghreb de Fès, l’autre représentant marocain dans la compétition, est en mauvaise posture, puisque mené 0-2 par les Egyptiens de Zamalek à l’issue du match aller. Al Ahly, l’Espérance de Tunis, l’Etoile du Sahel, l’ASO Chlef et le Tout Puissant Mazembe sont toujours en course. Les matchs retour ont lieu ce week-end, avant le début de la phase de groupes en juillet.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Merci pour ces news !

Sinon, on dit LA Botola & non LE Botola.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Des rayures au sang mêlé
1 1