1. // Les restes du monde

Du foot au bled

Au programme cette semaine, le point sur les championnats du Maghreb, Maroc, Algérie et Tunisie, avec en bonus la situation chez les voisins égyptiens et la préparation à la C1 africaine. Place ensuite à la CAN.

4 0
Maroc – Botola Pro 1

Bien que battu à Meknès samedi dernier, le FUS de Rabat continue d’occuper assez largement la tête du classement, 6 points devant le Moghreb de Tétouan et le Raja Casablanca de Bertrand Marchand. Finaliste de la dernière Ligue des champions, le Wydad Casablanca, peu en réussite actuellement, arrive en 5e position. Le Maghreb de Fès, récent vainqueur de la Coupe de la Confédération (la petite Coupe d’Afrique des clubs) se classe 7e, avec deux matchs en retard et une grave crise financière à encaisser. Une trêve va être observée prochainement durant quelques semaines, le temps que se dispute la CAN.

Algérie – Ligue 1

A mi-saison, c’est la trêve en Algérie. Une dernière journée s’est disputée le 24 décembre au soir, la reprise étant programmée samedi 21 janvier. L’ES Sétif remporte le titre honorifique de champion d’automne d’un championnat très serré et indécis. Sétif ne devance l’USM Alger qu’à la différence de buts, grâce aux performances de l’attaque, menée par Mohamed Amine Aoudia et Abderahmane Hachoud, qui en sont à 8 buts chacun. Très performants à domicile, les leaders ont jusqu’à présent un parcours plus chaotique en déplacement. C’est également le cas de leur dauphin algérois, coaché par Didier Ollé-Nicolle. Le CR de Belouizdad, au ralenti (3 nuls pour finir l’année) et l’ASO Chlef, champion sortant, sont deux points derrière. En 5e position, on retrouve la JSM Béjaïa (avec Alain Michel nouvel entraîneur), en 6e la JS Kabylie. Longtemps en grosse difficulté, le MC Alger de l’entraîneur français François Bracci remonte la pente petit à petit, arrivant à la trêve en 11e position d’une Ligue 1 à seize clubs. Lors de la reprise le 21 janvier, le leader Sétif se rendra chez la lanterne rouge Hussein Dey, seule équipe à zéro victoire.

Tunisie – Ligue 1 Pro

C’est un peu le bordel pour l’instant en Tunisie, avec pas mal de matchs reportés. Alors que 7 journées ont été officiellement disputées depuis la reprise du championnat début novembre, l’Espérance Tunis n’a ainsi disputé que trois rencontres... La faute à sa participation à la Coupe du Monde des clubs, en tant que tenant du titre de la Ligue des champions africaine. Les champions sortants et grands favoris pour leur propre succession ne se retrouvent donc qu’en 11e position (sur 16), avec pour l’instant un bilan franchement moyen d’une victoire, un nul et une défaite. Les Sang et Or, privés de leur entraîneur Nabil Maaloul, démissionnaire, vont devoir cravacher cet hiver pour revenir sur le leader, le CA Bizertin, au parcours quasi parfait : un nul pour démarrer la saison, enchainé avec six victoires (dont celle contre l’EST le 27 novembre) . Plus surprenant encore, la deuxième place est occupée par le modeste club de l’AS Marsa, entrainé par Gérard Buscher, éphémère coach de l’OGC Nice en 2005 et de... Bizerte en 2010. Suivent quatre outsiders : le Club Africain 3e, l’Etoile du Sahel 4e, le Stade Tunisien 5e et le CS Sfaxien 6e.

Egypte – Premier League

Le championnat égyptien manque également un peu de clarté, étant donné le nombre impair (19) de participants. Haras El Hodood occupe pour l’instant la tête, deux points devant le grand favori Al Ahly, qui compte un match en moins. Les leaders surprennent, puisqu’ils en sont à neuf victoires d’affilée, après avoir démarré plus modestement la saison par une défaite et un nul. Al Ahly tient une forme assez similaire et s’annonce plus que jamais comme un candidat à sa propre succession. Zamalek et Ismaily, les historiques rivaux, figurent à bonne distance, en 4e et 5e position. Le championnat ne sera pas emmerdé par la CAN cette saison, puisque rappelons que la sélection égyptienne, triple tenante du titre, n’est pas parvenue à se qualifier. Une première pour les Pharaons depuis 30 ans.

Afrique – C1 de la CAF

Le tour préliminaire, qui aura lieu mi-février et début mars, verra l’entrée en lice des clubs algériens. L’ASO Chlef jouera contre l’ASFA Yennenga (Burkina Faso) et Bejaia contre Foullah Edificie (Tchad). Les Egyptiens de Zamalek seront opposés à Young Africans (Tanzanie). Le Raja Casablanca, le Maghreb de Fès, l’Espérance de Tunis, l’Etoile du Sahel, Al Ahly et le TP Mazembe, entre autres, sont exempts et n’entreront dans la compétition qu’au tour suivant, fin mars.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 0