1. // Les restes du monde

Du foot au bled

Au programme cette semaine, tour d’horizon du début de saison des championnats du Maghreb, Maroc, Algérie et Tunisie, avec en bonus la situation chez les voisins égyptiens et l’épilogue des compétitions continentales.

Modififié
0 4
Maroc – Botola

Sept journées ont déjà été disputées depuis le début du championnat, fin août. Une équipe surprise fait pour l’instant la course en tête : Chabab Rif Al Hoceima, qui en est seulement à sa deuxième saison en élite. Dans le même nombre de points – 14 –, le FUS de Rabat effectue une belle entame. Jamais titré nationalement, le club avait conquis l’an dernier la petite coupe d’Europe africaine, la Coupe des Confédérations, en dominant les Tunisiens de Sfax en finale. En parlant de finale maghrébine, le Wydad Casablanca a été battu de justesse par l’Espérance Tunis samedi, lors du match retour de la C1. Il va désormais falloir se concentrer sur le championnat, où les Rouges et Blancs ont deux matchs en retard à disputer. Actuels troisièmes à une unité des co-leaders, les hommes de Michel Decastel peuvent ainsi prendre les devants. Le Raja Casablanca, grand rival, est quant à lui en plus mauvaise posture, la faute à un pénible début d’automne marqué par quatre résultats nuls consécutifs. Depuis deux matchs, ça va mieux néanmoins sur le plan comptable, avec six points engrangés. Sur le plan des prestations, ce n’est pas encore très rassurant. A noter que le coach français Hubert Velud a été viré du Hassania d’Agadir après un vilain début de saison.

Algérie – D1 Nedjma

Après huit journées et un peu plus de deux mois de compétition, l’USM Alger domine les débats, un point devant le CR Belouizdad, deux devant l’USM El Harrach. Le leader était entraîné jusque très récemment par Hervé Renard qui, ce chenapan, a préféré détaler entraîner la Zambie, qualifiée pour la prochaine CAN et dont il a déjà été le sélectionneur par le passé. C’est un autre Français, Didier Ollé-Nicolle qui lui a succédé à la tête d’un effectif qui comprend notamment Yacine Bezzaz et Khaled Lemmouchia. A noter que le trio de tête n’a pas été très performant lors de la dernière journée, en conséquence de quoi on assiste à un replacement des poursuivant, notamment la JSM Bejaia, vice-champion sortant. L’ASO Chlef, qui défend son titre, n’est que huitième, devant un groupe de prétendants au titre, dans lequel on trouve notamment l’ES Sétif et la JS Kabylie. Le MC Alger, sacré en 2010, figure pour l’instant en position de relégable.

Tunisie – CLP 1

La saison a repris seulement début novembre, avec trois mois de retard par rapport à l’accoutumée. Normal, puisque l’exercice précédent s’était achevé mi-juillet seulement, et non début mai, comme il était prévu initialement, du fait des événements de début d’année ayant entraîné la fuite de Ben Ali. L’Espérance Tunis, qui défend son titre, a débuté la saison de la meilleure des manières en décrochant le deuxième sacre continental de son histoire (lire par ailleurs). L’entame de championnat a été plus difficile, avec un modeste résultat nul (1-1) obtenu cette semaine sur la pelouse de l’EGS de Gafsa. Parmi les autres prétendants au titre, l’Etoile du Sahel débute par une victoire, le Club Africain ne récolte également qu’un point et le CS Sfaxien chute d’entrée.

Egypte – Premier League

Du fait d’un précédent exercice perturbé par les évènements politiques, la saison 2011-2012 en Egypte se dispute à 19 au lieu de 16 habituellement : les trois clubs qui figuraient dans les dernières positions ont été maintenus, tandis que les trois premiers de D2 ont été promus. Ce changement n’empêche pas de disposer comme d’habitude ou presque d’un solide repère : la position du puissant Al Ahly en tête du classement, après six journées. Le club des cadres de la sélection – Gomaa, Moteab, Ghaly, Fathy… - domine Haras El Hodood et Misr Lel Makasa. Les rivaux Zamalek (de l’éternel Ahmed Hassan) et Ismaily (du buteur international Hosni Abd Rabo) sont en embuscade, respectivement à la 5e et 7e place. A noter que pour la première fois depuis 1978, la sélection égyptienne ne s’est pas qualifiée pour la CAN, dont elle est triple tenante du titre.

Afrique – Ligue des Champions de la CAF

L’édition 2011 de la C1 africaine s’est donc conclue le weekend dernier avec la victoire de l’Espérance Tunis. Un seul petit but inscrit à domicile lors du match retour aura suffi au bonheur des Sang et Or. Un but qui avait manqué en 1999, lors d’une précédente finale perdue par l’EST aux tirs aux buts, face au Raja cette fois, après deux rencontres nulles et vierges. Finalistes malheureux également en 2000 et 2010, les Tunisiens décrochent enfin un second sacre continental, 17 ans après celui conquis face aux Egyptiens de Zamalek. Le Wydad, finaliste malheureux, ne pourra pas retenter sa chance en 2012 : troisième du dernier Botola, il participera à la Coupe des Confédération, la petite sœur de la C1. Il y aura néanmoins du beau monde au départ de la prochaine Ligue des Champions, avec la présence, entre autres, de L’Espérance Tunis et de l’Etoile du Sahel pour la Tunisie, du Raja Casablanca et du Maghreb Fès pour le Maroc, de Al Ahly et de Zamalek pour l’Egypte, de l’ASO Chlef et de la JSM Bejaia pour l’Algérie, mais aussi du TP Mazembe pour la RDC, de Coton Sport pour le Cameroun, ou encore des Orlando Pirates pour l’Afsud. Début de la compétition en février.

Afrique – Coupe des Confédérations

La petite coupe d’Afrique n’a pas encore rendu son verdict. Après des demi-finales disputées en octobre qui ont vu les Tunisiens du Club Africain et les Marocains du Maghreb Fès se qualifier aux dépens respectivement des Sunshine Stars (Nigéria) et de l’Inter Luanda (Angola), il y aura donc une nouvelle fois une finale 100 % Maghreb. Le match aller a lieu ce samedi en Tunisie et le retour le 4 décembre au Maroc.


Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

pazzzo_bianconero Niveau : District
Aller le CA offrez un nous un derby pour la supercoupe d'afrique!!
"Le Raja Casablanca, grand rival, est quant à lui en plus mauvaise posture, la faute à un pénible début d’automne marqué par quatre résultats nuls consécutifs"

Faute à un management catastrophique. Champion en titre, le Raja de Casablanca a laissé filer ses meilleurs joueurs à l'étranger en les substituant par des joueurs de moindre qualité (voire par des juniors). Ne supportant pas cela, le coach Fakhir, meilleur coach local d'ailleurs, a décidé de quitter le club.
& comme les mauvaises nouvelles arrivent groupées, Zerouali, défenseur gauche de l'équipe depuis près d'une décennie est décédé suite à une surdose de paracétamol (incroyable mais vrai).

Pour dire que ce n'est pas du tout l'année du Raja,d'ailleurs élu par la FIFA comme 3éme meilleur club africain du siècle dernier...
Salam Pazzo,

Tunisien ? Du Taraji ? CA ?
Battus de justesse par les tunisiens... Mouais faudrait plutôt dire qu'on s'est effondrés face au tunisiens et qu'on a fini la 1ère mt à 10...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 4