1. //
  2. // Coupe du monde 2014
  3. // Liste Espagne
  4. // Groupe B

Du classique et Costa pour l'Espagne

Sans conférence de presse, mais avec un simple communiqué, Vicente del Bosque a délivré sa liste de 23. Aucune surprise à signaler mis à part la présence du blessé et novice Diego Costa. Sinon, du classique, rien que du classique.

Modififié
0 2
« Et les recalés sont… » Du côté de centre de Las Rozas, le Clairefontaine espagnol, pas de scénario mélodramatique, ni d’hélicoptère. Pas même une conférence de presse. Fatigué de s’expliquer, Vicente del Bosque n’a pas voulu donner dans le pathos. Via un simple communiqué de presse tel une annonce de candidature de Lionel Jospin, le sélectionneur espagnol a rendu officiel sa liste de 23. Une liste qui ne comporte aucune surprise, mais qui met fin à certaines incertitudes. Ne seront donc pas du voyage brésilien Dani Carvajal, Alberto Moreno, Ander Iturraspe, Thiago Alcántara, Jesús Navas, Fernando Llorente et Álvaro Negredo. Autrement dit, du grand classique auquel s’ajoute la bête Diego Costa, toujours entre les mains des médecins de la Roja. Pour autant, cette liste, de par son fond et sa forme, en dit beaucoup sur l’Espagne que souhaite Vicente del Bosque. Une sélection loin de la pression populaire et de ses demandes.

Del Bosque et la vindicte populaire

Marca avait pourtant donné dans la « propagande » . «  76,4 % du public préférait voir Carvajal à la place de Juanfran » , peut-on d’ailleurs toujours lire sur le site internet du quotidien le plus vendu d’Espagne. À vrai dire, l’explosion du petit taureau du Real Madrid avait de quoi séduire le sélectionneur. D’une régularité incroyable, Carvajal a su hausser son niveau tout au long de la saison. Du timide latéral droit un iota apeuré par Neymar lors du premier Clásico de la saison jusqu’à l’arrière solide face à Ribéry, sa progression a été constante. Sa présence dans la liste des 30 faisait donc office de récompense pour ce banlieusard madrilène de 22 piges. Son concurrent, Juanfran, offre pourtant des gages de solidité plus importants. Fini le temps où il offrait l’égalisation française dans son Vicente-Calderón. Désormais, cet ailier de formation, également passé par la Fabrica merengue, est le joueur le plus utilisé par Diego Simeone en Liga. Un profil bien plus offensif qu’Arbeloa, le jusqu'alors propriétaire du couloir droit. Par là même, Vicente del Bosque envoie un signal fort à l’opinion publique. Non, il ne cédera pas à ses demandes. Pas pour faire grimper la cote d’un futur membre de la Roja. Défense toujours, l’ancien Olympien et polyvalent Azpilicueta prend part à sa première aventure avec la sélection. En toute légitimité et sans aucune discussion.

Mata peut remercier Jésus

Au milieu de terrain, aucune surprise également. Del Bosque a dû faire avec le forfait de Thiago Alcántara, à qui il allait pourtant offrir un rôle majeur. Pas grave, ce ne sont pas les talents qui manquent. Pour encadrer la relève de Koke, Xavi, Iniesta, Busquets et Xabi Alonso sont du voyage. Plus offensif, Silva, Cazorla, Cesc et Pedro sont aussi de l’aventure. Le seul réel étonnement vient de la présence de Juan Mata, jamais vraiment dans les plans de Vicente. La recrue star de Manchester United peut remercier Jésus Navas. Inamovibles des convocations de Del Bosque, les yeux de loup du Sévillan ne seront remis à temps d’un pépin musculaire.

Blessure toujours, Diego Costa fait, lui pourtant bien partie de cette escouade. Toujours en délicatesse avec son biceps fémoral, le local de l’étape va amener une variété bienvenue dans le toque de la sélection. En point d’appui ou en profondeur, de la tête ou dans les pieds, le Colchonero pourrait être l’arme létale des Espagnols. En pointe, il sera accompagné de David Villa et Fernando Torres, respectivement premier et troisième meilleurs buteurs de l’histoire de la Roja. Bref, du vieux briscard, du jeune talentueux, et une dalle de champion intacte. Vicente connaît ses classiques.

Les 23 Espagnols :

Gardiens : Casillas, Reina et De Gea.

Défenseurs : Sergio Ramos, Piqué, Albiol, Javi Martínez, Jordi Alba, Juanfran et Azpilicueta.

Milieux de terrain : Xavi, Iniesta, Busquets, Xabi Alonso, Koke, Cesc, Cazorla, Silva, Pedro et Mata.

Attaquants : Diego Costa, David Villa et Fernando Torres.

Par Robin Delorme
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est quand même une équipe de cochons.
Xavlemancunien Niveau : CFA
Sofoot faut vraiment que vous arrêtiez de confondre toque et tiki taka
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 2