Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options

Droits TV Ligue 1 : Canal + réagit

Modififié
Le 7 mars dernier, la LFP surprenait son monde en lançant l’appel d’offres pour les droits TV de la Ligue 1 pour la période 2016-2020, avec deux ans d’avance. Hier, Canal + a décidé de saisir l’Autorité de la concurrence, estimant qu’elle était en droit de jouir de ses droits jusqu’à 2016, et que l’avancée de l’appel d’offres pouvait lui porter préjudice, comme le rapporte Le Figaro.fr.

En effet, Thiriez, le président de la Ligue, justifiait cette initiative par deux arguments principaux. Le premier est de pouvoir bénéficier de la concurrence entre Canal + et beIN Sports, afin de pouvoir faire monter les enchères. Le second, que les clubs professionnels avaient besoin de visibilité à long terme sur leurs recettes futures.

Un argument que ne supporte pas Bertrand Meheut, le président de Canal +, qui a rappelé qu’en 2007, la Ligue avait demandé et obtenu auprès de l’Autorité de la concurrence un allongement de la durée des contrats, afin justement de sécuriser les revenus des clubs :

« Le timing n'est pas acceptable. La Ligue de football nous a vendu des droits pour quatre ans, jusqu'en juin 2016. Nous souhaitons pouvoir en bénéficier sereinement. Nous devrions pouvoir exploiter tranquillement les droits en cours, sachant que nous les avons acquis chèrement, 430 millions d'euros par an. Depuis 30 ans, nous avons toujours été présents pour ­financer le football français. »


Autre argument, l’avancée de l’appel d’offres aura comme conséquence de geler l’attribution des droits TV jusqu’à 2020. Or, la LFP, en situation de monopole légal, est dans l’obligation de les remettre en jeu régulièrement, comme l’explique Meheut, de façon ironique :

« La Ligue rebat les cartes en plein milieu de la partie, s'agace Bertrand Meheut. À ce rythme, pourquoi ne pas lancer un nouvel appel d'offres en avril pour la saison 2020-2025 ? » PP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié