Droits TV en Liga, la guerre est déclarée

Alors que toute l'Espagne du football pensait se réjouir du décret prévoyant une répartition équitable des droits télévisuels, il n'en est rien. La faute à un énorme imbroglio entre la LFP, soutenue par le gouvernement, et la Fédération, appuyée par le syndicat des joueurs. Ambiance.

Modififié
736 23
La scène prend des airs théâtraux. Calvitie rayonnante, micros tendus face à lui, Luis Rubiales se veut en vedette d'un spectacle rare. Derrière lui, sagement assis sur des sièges disséminés de-ci de-là, Xavi, Casillas, Iniesta, Sergio Ramos et Piqué écoutent et acquiescent au discours de leur président. À la tête du syndicat des joueurs, l'AFE - ladite Asociacion de Futbolistas Españoles -, il énumère les différents points qui les ont conduits à programmer la grève de la Liga. Annoncée à partir du 16 mai prochain, elle met en péril la fin d'une saison haletante. En cause, le décret signé le 30 avril dernier par Miguel Cardenal, secrétaire d'État aux Sports, qui prévoit une répartition collective des droits télévisuels entre les différents pensionnaires de la Primera Division. « Nous sommes en faveur d'un vente centralisée qui génère de plus grands revenus pour les clubs, mais qu'ils ne touchent pas à nos droits » , rappelle un señor Rubiales chafouin. Soutenu par la Fédération espagnole, le syndicat des joueurs vient de déclencher une guerre des clans face à la Ligue de football professionnel et le gouvernement de Mariano Rajoy.

LFP et gouvernement vs Fédération et joueurs


Dix jours plus tôt, c'est un fier sourire qui habille le visage de Miguel Cardinal. Président du Conseil supérieur des sports, il pense mettre fin à une querelle inextinguible qui infeste le football espagnol. « En Europe, l'Espagne était le seul pays qui ne réglementait pas la commercialisation des droits de télévision, se réjouit-il alors. Ce décret est un texte stratégique pour le football espagnol » . En clair, ce décret prévoit une répartition équitable de 90% de l'argent récolté par la future vente de ces droits. Une décision qui met fin à des années de suprématie des Merengues et des Blaugrana, grands méchants loups qui ne permettent pas le développement économique de leurs concurrents domestiques. En se la jouant « Robin des Bois » , le sieur Cardinal se met Javier Tebas, président de la LFP, dans la poche. Grâce à cette nouvelle arme légale, le Frédéric Thiriez espagnol espère contrer la flambée des prix observée en Premier League tout en conservant un championnat compétitif. Problème, et de taille, ni RFEF ni AFE, qui se sentent lésés de ne pas avoir été consultés, ne consentent à appliquer ce décret.

Déjà en froid avec le président de la Ligue, Miguel Angel Villar - le Noël Le Graët outre-Pyrénées, avec quelques casseroles de plus au derche - sort de sa manche un atout maître. Estimant ne pas avoir été concertées sur cette législation, les instances du foot promettent un arrêt de toutes les compétitions nationales à partir du 16 mai. De même, elles reprochent au tandem LFP-gouvernement d'utiliser « l'argent privé du football pour mettre en place des politiques sportives pour des activités périphériques au football » . En d'autres termes, la Fédération voit d'un mauvais œil le transfert d'une partie de ses prérogatives vers la Ligue. Ce passage en force conduit donc la Fédération et les membres de sa direction à jouer la carte d'une fin de saison tronquée. Seuls les présidents de Valladolid, Villarreal, Tenerife et Getafe avouent leur désaccord face à cette menace de grève. Tout le contraire du syndicat des footballeurs espagnols, donc. Également mis à l'écart des pourparlers antérieurs à la signature du décret, les joueurs sont « conscients d'avoir raison » : « Ce n'est pas une mesure de force, mais plus de défense face à l'ignorance de nos droits » .

« Soit le décret change, soit la grève aura lieu »


C'est donc fort de la présence des grandes stars espagnoles du championnat que Luis Rubiales soutient publiquement la position de la Fédération. Après avoir lancé que « soit le décret est remplacé par un autre qui inclut les demandes que nous exigeons, soit la grève se maintiendra » , l'ancien baroudeur du championnat espagnol, converti en Bernard Thibault de par sa profession, énumère les points de désaccord. En premier lieu, il souligne que la présence des millionnaires Xavi, Casillas et consorts n'est en rien une scénarisation, mais un signe fort de solidarité : « L'argent que nous réclamons est pour les plans de retraites des joueurs les plus modestes. Et ce sont eux (les stars de la Liga, ndlr) qui l'ont approuvé » . Car le décret du 30 avril ne prend, selon Rubiales, pas ou trop peu en compte les droits des footballeurs, seuls fers de lance de la Liga. Ce à quoi Miguel Cardenal répond qu'il ne « répond jamais aux invitations et n'assiste jamais aux réunions » . Normal, il n'y a jamais été convié. Bref, la répartition collective des droits télévisuels, souhaitée par toutes les parties, tourne en eau de boudin et pourrait se transformer en plus gros couac du football espagnol.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Lepetitprince Niveau : DHR
J'ai aussi entendu parler d'un question fiscale, pour les joueurs. La nouvelle législation mettrai fin à des déductions d'impôt sur les droits à l'image. Quelqu'un à plus d'information ?
On a du mal à comprendre l'interêt des joueurs, hors Barça/Real, à faire grève s'il n'est pas aussi question de leurs salaire. La version médiatique officielle n'est pas très convaincante...
Note : 1
J'aime bien les articles de Robin Delorme en général, mais là je n'ai toujours pas compris quelles étaient les revendications de la Fédération et du Syndicat des joueurs. C'est peut-être moi.

Pourquoi s'y opposent-ils concrètement ? Et que proposent-ils en échange ?
"C'est donc fort de la présence des grandes stars espagnoles du championnat que Luis Rubiales soutient publiquement la position de la Fédération."

Ça fait vachement Tindal avec la bande à Jay-Z qui vient pleurer pour nous expliquer qu'ils ne touchent pas assez d'argent les pauvres-ils-sont-tellement-pauvres-que-le-Népal-leur-a-envoyé-une-aide-humanitaire et que du coup ils se liguent contre les services déjà existants pour amasser encore plus de blé, quand même.
Note : 1
Message posté par Lepetitprince
J'ai aussi entendu parler d'un question fiscale, pour les joueurs. La nouvelle législation mettrai fin à des déductions d'impôt sur les droits à l'image. Quelqu'un à plus d'information ?
On a du mal à comprendre l'interêt des joueurs, hors Barça/Real, à faire grève s'il n'est pas aussi question de leurs salaire. La version médiatique officielle n'est pas très convaincante...


Dans la réunion ils ont nié que la protestation était lié aux nouveaux taux d'imposition des joueurs espagnols sur leur revenu provenant du droit d'image. Après officieusement c'est surement le cas... A voir dans ces prochains jours.
Note : 1
J suis une pipe en tout et j aime mettre des nez de clowns, je suis donc parfaitement qualifié pour avoir une haute responsabilité dans le football. Fédération, ligue, syndic, je prends tout. Veuillez me contacter en public.
LeJusticier Niveau : Ligue 2
Note : 5
Message posté par El Putsch
J'aime bien les articles de Robin Delorme en général, mais là je n'ai toujours pas compris quelles étaient les revendications de la Fédération et du Syndicat des joueurs. C'est peut-être moi.

Pourquoi s'y opposent-ils concrètement ? Et que proposent-ils en échange ?


Rien c'est juste une troupette de fillettes qui veulent de la considération. Et j'ajouterai qu'à l'heure où beaucoup de clubs peinent à payer leurs joueurs, cette nouvelle répartition me parait plus que bienvenue.

Et le coup de sortir les bêtes de foire du Réal et du Barça (en gros ceux qui ont le moins intérêt que ça se fasse) me parait bien ridicule et provocateur...
Note : 1
Message posté par El Putsch
J'aime bien les articles de Robin Delorme en général, mais là je n'ai toujours pas compris quelles étaient les revendications de la Fédération et du Syndicat des joueurs. C'est peut-être moi.

Pourquoi s'y opposent-ils concrètement ? Et que proposent-ils en échange ?


Mea Culpa, je crois que Robin a bien résumé les enjeux. C'est juste qu'ils sont assez..surprenants.

Le problème vient bien du fait que la Fédération et le Syndicat n'ont pas été consultés en préalable. J'avais du mal à y croire parce que je trouve ça plutôt faible comme motif pour faire une grève et s'opposer à ce qui paraît sans aucun doute possible comme la meilleure solution pour la Liga, à savoir le partage plus équitable des droits TV.

Du coup la Fédération s'agrippe juste au pouvoir et fait blocus. On dirait une guerre d'égo quoi. Assez récurrent dans les instances de football malheureusement.

Enfin comme dit Robin, il y aurait des soupçons que le gouvernement fasse passer cette loi pour utiliser une partie de l'argent du foot pour d'autres sports (mais comment ?).


Juste en recherchant, je suis quand même tombé sur des chiffres impressionnants :

"According to Esteve Calzada, CEO of Barcelona-based consulting firm Prime Time Sport, the ratio in England between the team that makes the most TV money and the one that makes the least is about 1.5 to 1 while in La Liga it is 10 to 1.

The team that earns the least in the new Premier League deal will get £106million per season while in Spain they get £11million, compared with about £110million for Real and Barça, Calzada said on Tuesday."

C'est hallucinant.. On peut raisonnablement se demander ce qu'il en serait si la situation était différente depuis quelques temps.. Barcelone et Real s'en sortiraient toujours très bien, mais je pense surtout que la concurrence s'en sortirait beaucoup mieux !
Note : 1
Message posté par LeJusticier


Rien c'est juste une troupette de fillettes qui veulent de la considération. Et j'ajouterai qu'à l'heure où beaucoup de clubs peinent à payer leurs joueurs, cette nouvelle répartition me parait plus que bienvenue.

Et le coup de sortir les bêtes de foire du Réal et du Barça (en gros ceux qui ont le moins intérêt que ça se fasse) me parait bien ridicule et provocateur...


Oui voilà :)

NB : Bravo, tu as très bien résumé tout le blabla que j'ai posté en 3 commentaires (désormais 4) en 1 message.
Note : 3
Tu m'étonne qu'ils ne veulent pas de la mutualisation des droits TV...

http://www.ecofoot.fr/wp-content/upload … 013-14.png
Johanromabatimessi Niveau : Loisir
Pourquoi ils n'ont pas attendu la fin du championnat pour sortir cette nouvelle réglementation ?
Ceux qui ont validé ce décret sont vraiment des bandits de grand chemin, des malandrins de la pire espèce, des renégats qui vont faire les poches des millionnaires barcelonais et madrilènes.
Certains imaginent-t-ils les sacrifices insupportables qu'ils seront désormais amenés à faire comme passer 2 semaines au lieu de 3 à Ibiza cet été?
@Johanromabatimessi

Car ils ne s'attendaient pas à être menacés de grève.
eduard streltsov Niveau : District
Déçu des comportements indécents des stars de la Roya genre Iniesta qui ne voit au final que par la money aussi
Message posté par El Putsch




Enfin comme dit Robin, il y aurait des soupçons que le gouvernement fasse passer cette loi pour utiliser une partie de l'argent du foot pour d'autres sports (mais comment ?).





J'ai aussi lu qu'il y avait une histoire de redistribution vers d'autres sports ainsi que vers le football féminin. Mais même pour ça je trouve que c'est incroyable que les joueurs fasse gréve. Enfin si le sport et le foot en particulier sont autant subventionnés par l'Etat et les collectivités (location de stades/dons de de terrains pour des prix dérisoires, exonérations d'impôts, annulations de dettes, surtout en Espagne...) c'est certes parce que ça plait à la population mais c'est aussi pour des raisons de santé publique à travers l'idée d'inciter les gens à faire du sport alors qu'on prenne un peu au sport qui génère le plus d'argent pour développer l'accès au sport pour tous ça parait bien normal. Un des canaux les plus utilisés pour financer les politiques sportives c'est d'utiliser l'argent des loteries et des paris sportifs. A titre d'exemple, SportEngland qui s'occupe de développer les infrastructures pour le sport amateur reçoit 200 millions de livres par an par ce biais (+100 de la part de l'Etat). A l'inverse en Espagne il n'y a que 5% des recettes des paris sportifs qui sont versés pour le sport amateur alors que 45% sont transférés à la RFEF pour son fonctionnement... Pour moi cette grève s'apparente avant tous à un caprice de la RFEF qui veut tout garder pour elle.
Message posté par Captain-Sky



J'ai aussi lu qu'il y avait une histoire de redistribution vers d'autres sports ainsi que vers le football féminin. Mais même pour ça je trouve que c'est incroyable que les joueurs fasse gréve. Enfin si le sport et le foot en particulier sont autant subventionnés par l'Etat et les collectivités (location de stades/dons de de terrains pour des prix dérisoires, exonérations d'impôts, annulations de dettes, surtout en Espagne...) c'est certes parce que ça plait à la population mais c'est aussi pour des raisons de santé publique à travers l'idée d'inciter les gens à faire du sport alors qu'on prenne un peu au sport qui génère le plus d'argent pour développer l'accès au sport pour tous ça parait bien normal. Un des canaux les plus utilisés pour financer les politiques sportives c'est d'utiliser l'argent des loteries et des paris sportifs. A titre d'exemple, SportEngland qui s'occupe de développer les infrastructures pour le sport amateur reçoit 200 millions de livres par an par ce biais (+100 de la part de l'Etat). A l'inverse en Espagne il n'y a que 5% des recettes des paris sportifs qui sont versés pour le sport amateur alors que 45% sont transférés à la RFEF pour son fonctionnement... Pour moi cette grève s'apparente avant tous à un caprice de la RFEF qui veut tout garder pour elle.


Oui donc on est bien d'accord, c'est un gros scandale cette grève absolument ridicule.

Merci pour ton explication ! ;)
Sympa la solidarité dans le foot espagnol, et ses joueurs qui font grève dans un pays en crise, pitoyable.
Article d'une clarté inouïe
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Note : 1
Je me joins au Putsh et à Gazole, on capte pas trop les revendications des joueurs du coup.

Et qu'en disent les présidents des clubs les plus modestes?

Parce que de ce que je comprends, la ligue veut mieux repartir les droits TV.
Donc à la limite s'il y avait seulement le Barca et le Real qui gueulaient je comprendrais.

Mais là pourquoi tous les joueurs sont contres?
DocteurHappy Niveau : CFA
Les gars comme personne connaît réellement les revendication des joueurs ne serait il pas plus intelligent / approprié d'éviter tout sorte de jugement hâtif ?
C'est pas parce qu'ils touchent des millions qu'ils n'ont pas des droits , à croire que le fait d'être riche doit faire de toi une tapin , prend ton fric et ferme la .

Signé un étudiant sans sou .
La Real Sociedad s'oppose aussi à cette grève, bizarre que des "petits" ne fassent pas grève. Après franchement cette grève de millionnaires passent assez mal en Espagne
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Ode à Blaise
736 23