En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // Chelsea/FC Barcelone
  4. // Notes

Drogba le phare, Cech le rempart

Oui, le Barça a dominé la rencontre. Oui, le Barça s'est procuré un maximum d'occasions. Oui, le Barça a touché les montants. Pourtant, les hommes du match portaient un maillot bleu. Morale ?

Modififié
Chelsea

Cech (7,25) : Sur le lob de Pedro, il dit merci à sa barre. Sur le piqué de Fabregas, il dit merci à Cole. Mais sur la tête de Puyol, il dit merci à ses grands bras et à ses réflexes. Un match énorme, la sécurité du casque.

Cole (7) : Un match fait de talonnades, de sauvetages sur la ligne et de feintes pour laisser passer le ballon ne peut être qu’un bon match. Cole-ossal ?

Terry (6,5) : Le capitaine a fait son match, même s’il ressemble de plus en plus à Titoff et à Mike Delfino. A la dernière seconde, il a bien failli offrir une passe décisive à Pedro avec un superbe tacle sur Messi.

Cahill (6,5) : Il n’a ni l’élégance de Nesta ni le placement de Piqué. Non. Mais il pourra dire à ses enfants qu’il a vu Messi, un jour, ne pas marquer au cours du match. Et il pourra aussi dire que c’est un peu grâce à lui.

Ivanovic (6) : Trois touches longues, trois demi-occasions. Sinon, il a respecté les ordres du coach chinois. Comme on le lui avait gentiment demandé.

Meireles (6,25) : Il a commencé par des coups. Il a fini par des coups. Et entre les deux, de la grinta, de l’implication, de la fougue. Et des coups.

Obi Mikel (6) : Un match plein. La consigne était de défendre. Il a défendu. Si on lui avait demandé d’attaquer, il aurait attaqué. A l’école, on appelait ça un fayot.

Lampard (5,5) : Le vice-capitaine a été fantomatique, à tel point que l’on s’est même demandé s’il était sur la pelouse. Le seul ballon qu’il a vraiment touché, c’est celui qui lance Ramires, pour le but de Drogba. Donc la moyenne.

Mata (5) : Comme le dit fort justement Michel Telo : « Assim você me mata » . Ça veut dire qu’il n’a pas été très bon. Si si.

Ramires (6,75) : Parfois, on dirait qu’il va faire n’importe quoi, et puis il retombe sur ses pieds. Comme sur le but, où il semble se mélanger les pinceaux, avant d’offrir un caviar à Drogba. En fin de match, il a fait du mal au Barça en récupérant un grand nombre de ballons et en se projetant vers l’avant, cassant le rythme des offensives catalanes.

Drogba (7,5) : 2009 : A fucking disgrace. 2012 : A fucking revenge. Didier ne meurt jamais.

Remplaçants : Kalou a joué un quart d’heure avec l’ordre de défendre. Bosingwa a joué cinq minutes avec l’ordre de défendre. Tous les autres remplaçants qui ne sont pas entrés ont également eu ordre de défendre.

FC Barcelone

Valdes (non noté) : Il n’a tout simplement pas touché le ballon du match. Sauf pour aller le chercher au fond des filets. D’ailleurs, il ne peut vraiment pas faire mieux sur le tir de Drogba ?

Adriano (6) : Soyons francs : Adriano n’est pas le plus sexy des Barcelonais, mais en l’absence d’Abidal, il fait le boulot, et il le fait plutôt bien. Après, on ne peut pas dire non plus qu’il a dû contenir les assauts incessants d’un Chelsea qui a passé 80% du temps dans sa moitié de terrain. 85, même.

Puyol (6,25) : Une première mi-temps compliquée face à un Drogba déterminé. Il est en retard sur le but. En seconde période, il est redevenu impeccable, et a bien failli égaliser en fin de rencontre avec une tête renversante. Mais qui n’a pas renversé Cech.

Mascherano (6,5) : Sobre, mais vraiment efficace. En même temps, ce n’est pas comme s’il avait affronté Chelsea 138 fois au cours de ses trois saisons à Liverpool


Dani Alves (4,75) : Peut-être le plus décevant. Ses montées n’ont pas été utiles, on l’a souvent vu centrer pour personne, ou tenter des frappes qui finissaient systématiquement dans les tribunes.

Busquets (6) : Toujours solide, Busquets, au milieu. Un peu trop d’ailleurs, puisqu’il a frôlé le rouge avec un gros tacle sur Ramires. Et ce coup-ci, il ne s’est pas caché pour voir la couleur du carton sorti par l’arbitre.

Fabregas (5) : L’ancien Gunner, pour son premier retour à Londres, gardera sur la conscience les deux grosses occasions ratées. Ça a bien dû faire marrer tonton Arsène, en tout cas.

Xavi (6) : Le milieu de terrain n’a pas été aussi rayonnant que d’habitude. On l’a même vu rater des transversales, ce qui est rare. En même temps, on ne va pas se mentir, réussir à inventer une passe entre neuf défenseurs, c’est dur.

Iniesta (5,5) : Absent, le Iniesta. Peut-être parce qu’il attendait juste la dernière minute, avec l’espoir de mettre une frappe en lucarne. Dommage, c’est Pedro qui a hérité du dernier ballon...

Messi (6,25) : Il a beaucoup tenté. Beaucoup. Beaucoup. Mais sur lui, c’était marquage à trois ou quatre, la seule façon de l’arrêter. Sa blessure en fin de première période a peut-être influencé sa deuxième mi-temps. Pour une fois, il n'est pas décisif. Y a quoi dans trois jours déjà ?

Alexis Sanchez (5) : Une première grosse occasion envoyée sur la barre, une seconde totalement vendangée. Non, Faudel n’a pas fait son meilleur match. C’était mieux avec Di Natale.

Remplaçants : Pedro est entré en fin de match pour prendre un jaune, rater un contrôle et envoyer une frappe sur le poteau. Tout ça à cause de sa moustache-duvet. Cuenca n’a pas touché le ballon et Thiago Alcantra a fait des belles passes bien précises.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 16 minutes Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 2 il y a 56 minutes Un gardien espagnol marque de 60 mètres 1
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4