Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Drogba à l'OM, le deuil enfin possible

En déployant une banderole rageuse contre Didier Drogba, les fans de Marseille ont sifflé la fin du jeu de séduction malsain qui existait entre le joueur et l'OM depuis son départ. Un message pour enterrer l'espoir de le voir revenir, et qui montre que l'amour un peu irrationnel dont il bénéficiait sur la Canebière s'est fané.

Modififié
C'est comme ce SMS envoyé à une fille que l'on convoitait depuis trop longtemps, qui a toujours fait mine d'être à deux doigts de céder à nos avances, et dont on a finalement compris qu'elle ne tomberait jamais dans nos bras. Trop de temps a passé, trop d'énergie a été dépensée, trop de promesses non tenues ont été faites, trop de trop de, et pour rien. Alors pour répondre à une énième déclaration de Didier Drogba dans laquelle l'Ivoirien minaudait en parlant d'un hypothétique retour à l'OM, les supporters marseillais ont tapé fort. Et à Marseille, les papiers du divorce sont plutôt courts. Trois banderoles déployées dans le virage Sud du Vélodrome avant le match contre Monaco, et sur lesquelles ce message simple était écrit en majuscules rouges : « Drogba, arrête de dire que tu aimes l'OM. Tu gagnes en un mois ce que nous n'aurons jamais en une vie. Ne fais pas la pleureuse et retourne en Chine ! » Voilà pour la grogne. Un coup de sang brusque et soudain, mais finalement justifié de la part de supporters qui en ont marre de ce serpent de mer qui dure depuis douze ans. Une scène qui semblait pourtant impensable tant le piédestal sur lequel l'avaient placé les Marseillais était solide, mais la dernière sortie de Drogba dans le Canal Football Club a fait office de solide coup de burin. Et si le tifo du Vélodrome attaque l'ancien numéro 9 de l'OM sur le sujet du salaire, ce n'est pas un hasard, c'est parce que lui-même a fondé l'essentiel de son argumentaire sur des questions de portefeuille. Pas la meilleure façon d'envoyer de l'amour à son ancien club.

Didier l'opportuniste


Assis dans son canapé, au milieu d'une grande pièce aux murs de pierre dans laquelle on s'imagine aisément écouter une histoire au coin du feu, Drogba, son petit pull gris col V et sa chemise blanche égrainaient les freins qui avaient bloqué son retour jusqu'à maintenant. Pour démarrer sa plaidoirie, il lance la patate chaude loin de lui : « C'est la question éternelle depuis plus de douze ans maintenant. À chaque fois que j'ai répondu, les gens ont dit : "Lui, il parle, il parle, mais il revient pas." Et je l'ai dit à un moment donné et ça m'a valu des critiques, mais ça ne dépendait pas que de moi. » Sentimental, peut-être, mais toujours prêt à esquiver les coups et qui n'hésite pas à pointer du doigt ceux qu'il estime responsables du sac de nœuds. « Bien sûr, j'aurais aimé revenir comme joueur à Marseille » , poursuit Drogba, « j'estime avoir fait ce qu'il fallait pour que ça puisse se faire. Je ne pouvais pas forcer les dirigeants en place à l'époque. » De quelle époque parle-t-il ? On n'en saura rien. À quels dirigeants fait-il allusion ? Mystère total. À qui a-t-il manifesté sa volonté de revenir à Marseille ? Silence. Et en disant cela, Drogba agace, mais passe surtout pour un opportuniste. Car contrairement aux précédents épisodes où il balançait à tort et à travers qu'il adorait l'OM et qu'il s'imaginait s'y offrir une dernière danse, cette fois, il n'est pas dans la position du joueur flamboyant qui fait frissonner en promettant un come-back. En janvier 2017, Drogba est un homme qui va sur ses trente-neuf ans, qui a les genoux qui vont avec, qui reste sur un an et demi de football à Montréal, et qui conserve des prétentions financières élevées.

No future


Car depuis le mois de décembre et la fin de son contrat avec le club canadien, Didier est au chômage. Et depuis le mois de décembre, Marseille est à la fois en difficulté sportive, et entre les mains d'un nouveau propriétaire qui a l'air d'avoir des dollars à claquer. Résultat, Drogba ressemble comme deux gouttes d'eau à un joueur un peu ringard qui se dit qu'il y a moyen de gratter un gros contrat à Marseille en misant sur son aura plus que sur ses qualités sportives. « J’ai envie de jouer. J’ai encore les jambes, je suis encore comme un gamin derrière ce ballon. Mon genou m’a un peu embêté, mais je me sens bien. Pourquoi arrêter alors que je me sens bien ? » martèle-t-il face aux caméras de Canal +. Mais il crispe définitivement ses anciens aficionados quand il lâche : « Vous faites partir un joueur, il grandit, il gagne bien sa vie financièrement, et vous voulez qu'il diminue son salaire par deux pour le club... J'ai entendu : "C'est qu'il n'aime pas Marseille." Mais non, qui travaille pour gagner moins ? » Alors pour réagir, le Vélodrome lui a adressé cette banderole cinglante, et aujourd'hui la situation semble claire. Drogba à l'OM, c'est des compilations indémodables, les larmes dans les yeux du joueur lorsqu'il annonce son départ face à la presse en débardeur Airness, un but devenu légende contre Newcastle, un « Allez l'OM » hurlé au Parc des Princes après avoir marqué pour Chelsea. Tout ça, mais pas le futur. Rudi Garcia lui-même le confirmait sur RTL : « C'est vrai qu'ici, ça a été un joueur fantastique. Après, je pense qu'il faut parfois rester sur des expériences énormes comme elle l'a été pour lui. À chaque moment ses possibilités. » L'amour aura duré douze ans. Et c'est déjà beau.

Par Alexandre Doskov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 13:11 Euro Millions : 45 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti ce mardi Hier à 16:35 Nainggolan prend sa retraite internationale 76
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi
dimanche 20 mai Le drôle de penalty pour le Real Madrid en finale de Ligue des champions 1960 90