Drinkwater peu confiant avant la liste définitive de Hogdson

Modififié
0 11
Danny Drinkwater préfère arriver en sélection sur la pointe des pieds.

Le milieu de Leicester, auteur d’une formidable saison avec les Foxes et pilier du onze de Claudio Ranieri, n’a joué qu’une seule fois avec le maillot des Three Lions, en mars dernier. Alors qu’il a pris part à 35 matchs de Premier League cette saison, Drinkwater a été retenu par Roy Hodgson dans la liste élargie des 26. Mais le milieu de 26 ans se sent en concurrence avec d’autres milieux comme Jack Wilshere notamment, qui n’a pourtant fait que trois apparitions cette saison en championnat. Le joueur de Leicester s’est confié mardi soir pour SkySports : « Le milieu de terrain a beaucoup de qualités et les joueurs qui sont aussi pré-sélectionnés sont très forts. Ils jouent au plus haut niveau, donc je comprendrais s’ils me sont préférés. Si ça arrive, je comprendrais et je travaillerais encore plus dur l’année prochaine et on verra où cela me mènera. Je vais m’entraîner comme je l’ai toujours fait et si, au final, je suis dans les 23, ce sera une bonne chose pour moi. Il y a trois matchs à jouer (Turquie, Australie, Portugal), tout le monde doit être en forme et j’espère que je serai dans la liste ensuite. Mais même si je n’y suis pas, l’Angleterre a de grandes chances de gagner l’Euro, mais c’est sûr que j’aimerais faire partie de l’aventure. »

Ne reste plus qu’à boire la concurrence. MF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Non mais Wilshere sérieusement.

Tu comprends que Walcott ait les boules.
Totti Chianti Niveau : CFA
Boire la concurrence?
Mouais, bof.
Danny boy, si papy Hodgson n'est pas trop fou, tu devrais être du voyage.
Sérieusement, le mec est clairement sur une très belle dynamique contrairement et de tous les milieux en lice, c'est celui qui a effectué la meilleure saison avec Dier et Alli.
Quand on voit Henderson qui revient de blessure, Wilshere (no comment), Lallana et Barkley qui ont alterné l'excellent et l'atroce ou Delph qui n'a joué que 15 matchs avec City cette saison...
Son profil ressemble à un upgrade d'Henderson, un vrai box to box, dur sur l'homme mais avec une très belle qualité de relance. On a beaucoup entendu parler de Kanté cette saison mais je pense que c'est l'alliance des deux qui a fait la force des Foxes au milieu.
 //  11:46  //  Supporter des Pays-Bas
L'Angleterre a une vraie chance? Mouais...
La défense me parait bien moisie, le milieu peut-être potable si Drinkwater reste (non, j'ai même pas honte), et l'attaque plutôt impressionnante avec Vardy, Kane, Rooney + Sturridge ou Rashford.
Mais rien de ouf et rien de comparable avec l'Allemagne, l'Espagne ou la France, du moins sur le papier.
C'est Delph qui devrait dégager en toute logique.
La concurrence de Wilshere? Ah ah, meilleur vanne de la journée.
Sinon, bien sûr que Drinkwater en sera. Il fait la saison de sa vie donc autant la prolonger le plus longtemps possible. Je pense même qu'il sera titulaire facile. Sa qualité de passe (notamment pour Vardy qui sera devant lui) est trop précieuse.
Top-player Niveau : CFA
Je suis presque sur que Delph, Townsend sauteront. Et pour le dernier plusieurs sont en balance Rashford, Henderson, Wilshere,..
 //  12:49  //  Supporter des Pays-Bas
Avec 3 gardien et 7 défenseurs, les 3 qui sautent devraient être 2 milieux et 1 attaquant.
Si le sélectionneur est pas trop bête, vu le passif de la sélection anglaise depuis 20 ans, il a tout intérêt à construire une ossature Leicester-Tottenham-Liverpool.
Probable que Wilshere soit titulaire à l'Euro...
Kojiro Hyûga Niveau : District
Ok sur le papier la défense des anglais est pas terrible, mais dans un tournoi on peut pas raisonner comme lorsqu'on envisage les chances d'une équipe sur une saison.

Dans un tournoi, on peut pas vraiment parler de "papier". Le fait est qu'on a déjà vu des équipes si concernées par l'événement, avec une émulation collective telle, que certaines sélections peuvent par moments livrer l'impensable.

Les exemples du Danemark en 92, de la Grèce 2004 ou de la Russie 2008 sont probants dans ce sens. Individuellement on avait des joueurs qui n'ont jamais réellement retrouvé le niveau qu'ils avaient montré dans le tournoi (des mecs comme Charisteas, Pavlyuchenko...). Le fait est que ces équipes, individuellement, n'étaient pas censées avoir le niveau de ne serait-ce que bien figurer dans le tournoi.

Je pense donc que ça n'a pas vraiment de sens de juger les chances d'une équipe sur la liste des joueurs qui la composent. Pour gagner un tournoi ou simplement aller loin, ça va chercher ailleurs, c'est dans l'état d'esprit avant tout (même si, j'en conviens évidemment, il ne suffit pas non plus de réunir 23 peintres autour d'un sacré meneur d'hommes).

En soi, si la seule qualité intrinsèque des joueurs suffisait à rendre compte de la capacité d'une sélection à avancer dans un tournoi, alors des réussites telles que celles citées plus haut ou alors des échecs tels que la France et l'Argentine 2002 ou l'Espagne 2014 seraient purement et simplement inexplicables.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 11