Drenthe balance sur Messi

Modififié
144 73
Roysthon Drenthe n'a pas laissé un souvenir impérissable en Espagne. Malgré 4 ans passés au Real Madrid et à l'Hercules Alicante et trois titres glanés avec la Maison Blanche (un titre de champion, deux supercoupes d'Espagne), le Neerlandais ne regrette pas d'avoir traversé la Manche, à en croire une interview parue aujourd'hui dans NuSport, site web hollandais.

Une entrevue où le joueur d'Everton aborde notamment ses relations avec Leo Messi. « J'ai souvent joué contre lui les dernières années et nous avons eu à chaque fois des problèmes. Vous savez ce qui me dérangeait le plus ? La façon dont il m'appelait. C'était à chaque fois "le noir, le noir"  » , balance-t-il, tout en concédant ne pas croire à une attitude raciste : «  Je crois comprendre que c'est une habitude en Amérique Latine, mais je ne le supportais pas. »

Drenthe raconte même une anecdote au sujet de sa dernière confrontation avec la Pulga, lors de la victoire de l'Hercules (2-0) au Camp Nou la saison passée : « Avant le match, il m'a serré la main en répétant : « Salut le noir » . Après le match, il ne m'a pas salué. Je ne crois pas qu'il m'invitera à son anniversaire. »

Et Roysthon de conclure en chargeant même ses anciens coéquipiers du Real sur le sujet : «  Mon coéquipier Mahamadou Diarra se mettait en colère quand Higuain et Heinze l'appelaient de cette manière. Au final, ils ont arrêté de le faire. »
AC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Le bisounours Messi...L'imposture se dévoile.

Il ne manquera plus qu'à souligner le fait qu'il n'est pas un sportif de défi, qu'il est un sportif apatride qui ne fera jamais gagner son peuple, souligner le fait que le football n'est pas un sport de stats et peut être que les ignorants y verront un peu plus clair.

Pour l'heure, je me réjouis que mes prédictions s'accomplissent.
Strangio Nirta Niveau : District
Soit c'est une habitude Sud-Américaine après Suarez, Higuain, Heinze ou Messi...

Soit ils ont trouver le moyen de faire péter les plombs
Visiblement c'est plus une attitude sud-américaine ou hispanique, qu'un cas isolé de Lionel Messi. En Asie par exemple, on appelle les Blancs par un sobriquet par forcément très sympathique, question de culture et d'ethnocentrisme je pense. Si quelqu'un qui connait bien l'Am Sud pouvait confirmer ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
144 73