Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Draxler, pour reprendre de la vitesse

Avec Julian Draxler, le PSG tient sa première recrue du mercato hivernal. Pas l'avant-centre attendu pour soulager Edinson Cavani, mais un jeune international allemand en puissance, qui plus est champion du monde en titre. Pas forcément la solution miracle, mais une réaffirmation d'ambitions pour Paris.

Modififié
En 24 heures, le PSG a bouclé deux dossiers chauds de son mercato. D'une part la prolongation de contrat de son capitaine Thiago Silva jusqu'en 2020, et d'autre part, l'arrivée pour quatre ans et demi du champion du monde allemand Julian Draxler, en provenance de Wolfsburg. Un investissement évalué entre 35 et 40 millions d'euros qui a des allures de belle prise, mais qui apparaît également comme un aveu d'échec, même si Nasser Al-Khelaïfi s'en est défendu maladroitement dans une interview accordée au Parisien. Avec Ángel Di María, Lucas, Hatem Ben Arfa, Jesé, mais aussi Jonathan Ikoné voire Jean-Kévin Augustin et Javier Pastore, le PSG n'était pas forcément le plus démuni aux postes de milieux offensifs excentrés.


Depuis septembre, c'est plutôt le rôle de doublure d'Edinson Cavani qui inquiétait. Si l'Uruguayen se claquait un muscle, JKA aurait-il les épaules pour assurer l'intérim alors que l'Espagnol Jesé n'apparaît plus comme une alternative dans l'axe ? Le joueur formé au Real Madrid, recruté pour 25 millions d'euros alors qu'il ne lui restait qu'une seule année de contrat chez les Merengues, pourrait d'ailleurs quitter la capitale sous forme de prêt en janvier. Et Draxler, sorti de son marasme à Wolfsburg, arriver pour faire le nombre et dans l'idéal compenser les faibles performances de Di María ou HBA, largement en dessous des attentes. « Emery m'a dit une chose très juste qui est ma vision depuis toujours : "Quand on fait une erreur, il vaut mieux essayer de la corriger que de vivre avec." Donc, si nous avons fait des erreurs, on va essayer de les corriger. La porte n'est donc pas fermée. » Malgré l'optimisme affiché, Nasser sait donc que quelque chose a foiré cet été, et qu'il serait bien inspiré de colmater pendant l'hiver.

Draxler, meilleure recrue possible cet hiver ?


Dans cette optique, l'arrivée de Julian Draxler est certes une opération de rafistolage, mais la direction parisienne a le mérite d'avoir finalisé un dossier en cohérence avec ses ambitions affichées, alors que le marché hivernal est en général peu propice aux gros coups. À seulement vingt-trois ans, le milieu offensif de Wolfsburg est un international allemand en puissance, champion du monde qui plus est. Et pendant l'Euro, il a su briller, notamment lors du huitième de finale contre la Slovaquie, où il a été le meilleur homme sur la pelouse avec un but et une passe décisive. En clair, malgré sa période délicate avec les Loups, l'ancien de Schalke 04 fait partie de ces « forts potentiels » que le PSG avait annoncé comme sa priorité à l'été 2014, au moment de la présentation de Serge Aurier. Avec Marquinhos, Kurzawa, Rabiot, et maintenant Draxler, le club de la capitale peut réellement se targuer de posséder quelques-unes des futures références mondiales à différents postes. Reste à savoir s'il saura laisser s'épanouir la majorité d'entre eux, Paris ayant souvent été une marche trop haute, ou trop piégeuse, pour des diamants bruts qui ne savaient pas concilier le jeu, la pression et les tentations de la vie parisienne.

Il n'est pas « PSG compatible » selon Andreas Brehme


Ce dernier point suscite d'ailleurs les interrogations du champion du monde 1990 Andreas Brehme, clairement sceptique quant au choix de carrière de son jeune compatriote. « Je ne pense pas que ce soit le club qu'il faut à Draxler. Il a besoin de sentir la confiance autour de lui et il aime avoir un environnement chaleureux et familial » , a indiqué l'ancien latéral au Parisien. En même temps, ce ne sont pas des clubs comme le FC Metz ou Nancy qui peuvent aujourd'hui s'offrir un joueur de ce calibre. Néanmoins, le buteur de la finale du Mondial 1990 a raison sur un point : contrairement à Zlatan Ibrahimović, arrivé à Paris en homme fait et sûr de sa force, c'est un jeune homme qui a besoin de se rassurer qui débarque au Parc. Dans un contexte où le groupe d'Unai Emery doit lui-même trouver la bonne formule pour atteindre tous ses objectifs et rattraper son retard en Ligue 1 tout en réalisant un exploit au printemps contre le FC Barcelone. Ce serait une erreur de voir en Draxler une sorte de messie capable de résoudre tous les maux parisiens, il n'en a clairement pas les aptitudes aujourd'hui. À Emery de savoir gérer au mieux cette nouvelle recrue pour éviter qu'elle ne devienne une énième erreur de casting, qui à coup sûr lui coûterait sa place sur le banc du PSG.

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 1 heure Pas de sanction pour Rabiot 22 Podcast Football Recall Épisode 20 : Vieira l'opportuniste, Real-Liverpool et la lutte contre la drogue
il y a 2 heures Six ans de prison requis contre Vincenzo Iaquinta 16 il y a 2 heures Un but inscrit en seulement quatre secondes en Écosse 4
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall
il y a 6 heures L'équipe type des absents du Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) Hier à 20:07 Le Header Bin Challenge du fils de Marcelo au Real Madrid (via Facebook SO FOOT) Hier à 19:05 La saison la plus frustrante d'Europe ? (via Facebook SO FOOT) Hier à 18:05 Les ultras du CS Constantine craquent des milliers de fumis (via Facebook SO FOOT) Hier à 17:56 C'est dans longtemps, la Coupe du monde ? (via Facebook SO FOOT) Hier à 14:33 Famara Diedhiou suspendu pour avoir craché sur un adversaire 21
Hier à 13:05 La liste des 23 de la Croatie pour le Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) Hier à 13:03 La liste des 23 de l'Argentine pour la Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) Hier à 13:02 La liste des 23 de l'Espagne pour la Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) Hier à 12:38 L'attaquant anglais Grant Holt se met au catch 10 Hier à 11:00 Huesca promu en Liga pour la première fois de son histoire 15 lundi 21 mai Nainggolan prend sa retraite internationale 100