Draxler arrête l'école

0 7
En marquant le but de la victoire face à Nuremberg en quarts de finale de Coupe, Julian Draxler, 17 ans, est devenu la nouvelle coqueluche du club de Schalke 04.


Son entraîneur Felix Magath est tellement convaincu de son talent qu'il a tout fait pour que celui-ci ne se consacre qu'au football.


« Julian n'a pas besoin du bac. J'ai réussi à faire accepter à ses parents l'idée qu'il jouera les vingt prochaines années dans de grands championnats » , rapporte bild.de.


Même son de cloche chez le prof de sport du lycée que fréquentait jusqu'ici le petit Draxler : « Il a bien géré. Aujourd'hui, il gagne autant sur une saison que moi en dix ans » .


Une bonne chose de ne pas passer le bac ? Matthias Sammer, directeur sportif au sein de la DFB (Fédération allemande de football), n'en est pas si sûr. Et il sait de quoi il parle, lui qui est en charge de la coordination avec l'équipe nationale des moins de 21 ans : « Je trouve cela très dommage. Je n'en veux pas spécialement à Felix Magath, mais je trouve cela très triste qu'en Allemagne, nous n'ayons pas encore poussé de footballeurs extraordinaires comme Julian à se cultiver. Une carrière peut se terminer du jour au lendemain à cause d'une blessure » .


Bah, au pire, Julian Draxler pourra passer son bac en candidat libre...


AF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Sacrés allemands. En France, nous n'avons pas ce problème, nos joueurs de football ne vont pas à l'école. Et puis si il a besoin de son bac un jour, il n'a qu'à venir le passe en France, on le donne à n'importe qui maintenant.
Quel abruti ce Magath, parait que c'est un coach talentueux, mais ce genre de phrase en dit long sur le bonhomme. il sait très bien que le gamin il peut se blesser du jour au lendemain et se retrouver dans la misère sans aucun diplôme...
Pour ce qui est de la France, au contraire les centres de formation poussent de plus en plus les jeunes à poursuivre leurs études. Alors certes, ça reste des filières pro, Bep, bac pro, etc... Mais n'empêche que si le rêve du foot se termine prématurément, le petit il a une porte de sortie vers laquelle se tourner.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Joueur contre voitures
0 7