Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour

Drapeaux nazis dans les tribunes du Spartak Moscou

Modififié
Certains supporters russes ont du mal à distinguer la frontière entre football et racisme. Après les chants racistes à l'encontre de Yaya Touré et les sanctions contre le CSKA Moscou, voilà une toute autre affaire russo-moscovite.

Au moins 78 supporters ont été interpellés pendant le match de Coupe entre Shinnik et le Spartak Moscou hier soir. La police russe est intervenue après que des supporters moscovites sont entrés sur la pelouse et que des drapeaux nazis ont été aperçus dans leur tribune. La seconde mi-temps a même été interrompue une vingtaine de minutes.

Le porte-parole de police a indiqué aux médias : « Nous considérons qu'il s'agit d'une provocation planifiée. Ils sont venus avec des fumigènes cachés dans les parties intimes, ainsi que de faux plâtres destinés à cacher des objets interdits. » Des images tournent sur internet où l'on voit très clairement que des projectiles de toutes sortes sont utilisés contre la police, et que des croix gammées sont exhibées fièrement dans l'enceinte du stade.


Le journal russe Sovietski Sport titrait son ras-le-bol ce matin : « C'est eux ou le football. » Au passage, le Spartak Moscou l'a emporté 1-0.
UB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



mardi 19 juin Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
Hier à 14:15 Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 43 Hier à 10:41 Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 34 Hier à 09:41 La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain mardi 19 juin Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises
À lire ensuite
Italie : Abidal honoré