En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 18e journée
  3. // Mönchengladbach/Bayern Munich (0-2)

Dr Müller anesthésie Gladbach

Le premier à domicile contre le premier à l'extérieur, le leader contre le troisième, le Rekordmeister contre les Fohlen. La Bundesliga a repris sous son meilleur visage, avec un match XXL dominé de la tête et des épaules par le Bayern. La Deutsche Qualität, façon Bavière.

Modififié
Mönchengladbach/Bayern Munich (0-2)
Buts : Götze (8'), Müller (54')


Mönchengladbach se présente dans un Borussia-Park chaud et plein avec une équipe type sans surprise, et son duo Raffael-Kruse aux avant-postes. Surtout, les Gladbacher ont fait comprendre dans les médias qu'ils n'étaient pas venus beurrer les tartines des Bavarois et leur faire cadeau de trois points. Façon Thomas Tuchel, ils annoncent l'envie d'emmener le Rekordmeister et de faire une redite de l'exploit d'il y a deux ans, soit une victoire 3-1 alors que le Bayern était leader et le Borussia 4e. Une époque tout de même où Reus et Neustädter étaient dans leurs rangs. Côté Munich, Ribéry est au repos et Mandžukić exclu du groupe, coupable d'une mauvaise semaine à l'entraînement. Alors Guardiola a sorti son péché mignon : Götze en faux neuf.

Mourir pour ses idées

S'adapter ou mourir avec ses idées ? Le Borussia aime la possession du ballon. C'est d'ailleurs la deuxième meilleure équipe à ce niveau derrière... le Bayern. Et voilà que les Munichois se sortent bien trop facilement du pressing des Fohlen et s'assurent plusieurs occasions dans les vingt premières minutes. Mario Götze en profite une première fois en lobant Dominguez, mais croise trop sa frappe (6'). Deux minutes plus tard, sur un ballon perdu, la défense de Gladbach ne s'est pas replacé. Müller peut centrer en retrait pour Götze, qui conclut. Trop facile pour le Bayern, déjà devant au score.

Par la suite, les coéquipiers de Max Kruse s'adaptent et trouvent enfin des solutions pour gérer le Bayern et se procurer quelques occasions. En quelques minutes, de la fin de la première période au début de la suivante, Kruse, Arango et Raffael frappent au but. Ce premier trouve même le poteau de Neuer, battu (40'). Et si jamais le Bayern repart de l'avant, Ter Stegen fait des merveilles. Un arrêt, deux arrêts consécutifs de grande classe... Malheureusement, Xhaka a le bras qui traîne, l'arbitre siffle le pénalty. Müller transforme avec sang-froid, sans problème.

... D'accord, mais de mort lente

Les Gladbacher sont alors étrangement mieux. Ils bousculent les Munichois. Hermann manque ce que Götze a réussi. Le poteau est touché une seconde fois. Mais très honnêtement, le Bayern est serein et gère. Le ballon tourne, avec l'idée d'éteindre à petit feu le Borussia-Park. Il n'y a de toute façon rien à faire face à ce Müller ou ce Götze. Insolent, facile et sûr de lui-même, le FCB peut rentrer avec une victoire méritée. Mönchengladbach connaît maintenant la distance à parcourir encore pour prétendre à plus en championnat.

Mönchengladbach : Ter Stegen - Korb, Stranzl, Dominguez, Wendt – Herrmann (Hrgota 76'), Xhaka, Kramer, Arango - Raffael, M. Kruse.

Bayern Munich : Neuer - Rafinha, J. Boateng, Dante, Alaba - Lahm - T. Müller, Thiago, T. Kroos (Hojbjerg 87'), Shaqiri (Robben 79') - Götze (Pizarro 81').

Par Côme Tessier.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure 414€ à gagner avec Barça & Bayern il y a 4 heures 160 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !
il y a 7 heures Le derby de Bahia se termine avec dix expulsés 10
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
il y a 9 heures Un supporter met le feu tout seul en D8 anglaise 9 Hier à 16:01 Tony Chapron est en arrêt maladie 46 Hier à 13:27 Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 24 Hier à 12:18 Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 9
À lire ensuite
Lille n'avance plus