1. //
  2. // 18e journée
  3. // Mönchengladbach/Bayern Munich (0-2)

Dr Müller anesthésie Gladbach

Le premier à domicile contre le premier à l'extérieur, le leader contre le troisième, le Rekordmeister contre les Fohlen. La Bundesliga a repris sous son meilleur visage, avec un match XXL dominé de la tête et des épaules par le Bayern. La Deutsche Qualität, façon Bavière.

Modififié
3 14
Mönchengladbach/Bayern Munich (0-2)
Buts : Götze (8'), Müller (54')


Mönchengladbach se présente dans un Borussia-Park chaud et plein avec une équipe type sans surprise, et son duo Raffael-Kruse aux avant-postes. Surtout, les Gladbacher ont fait comprendre dans les médias qu'ils n'étaient pas venus beurrer les tartines des Bavarois et leur faire cadeau de trois points. Façon Thomas Tuchel, ils annoncent l'envie d'emmener le Rekordmeister et de faire une redite de l'exploit d'il y a deux ans, soit une victoire 3-1 alors que le Bayern était leader et le Borussia 4e. Une époque tout de même où Reus et Neustädter étaient dans leurs rangs. Côté Munich, Ribéry est au repos et Mandžukić exclu du groupe, coupable d'une mauvaise semaine à l'entraînement. Alors Guardiola a sorti son péché mignon : Götze en faux neuf.

Mourir pour ses idées

S'adapter ou mourir avec ses idées ? Le Borussia aime la possession du ballon. C'est d'ailleurs la deuxième meilleure équipe à ce niveau derrière... le Bayern. Et voilà que les Munichois se sortent bien trop facilement du pressing des Fohlen et s'assurent plusieurs occasions dans les vingt premières minutes. Mario Götze en profite une première fois en lobant Dominguez, mais croise trop sa frappe (6'). Deux minutes plus tard, sur un ballon perdu, la défense de Gladbach ne s'est pas replacé. Müller peut centrer en retrait pour Götze, qui conclut. Trop facile pour le Bayern, déjà devant au score.

Par la suite, les coéquipiers de Max Kruse s'adaptent et trouvent enfin des solutions pour gérer le Bayern et se procurer quelques occasions. En quelques minutes, de la fin de la première période au début de la suivante, Kruse, Arango et Raffael frappent au but. Ce premier trouve même le poteau de Neuer, battu (40'). Et si jamais le Bayern repart de l'avant, Ter Stegen fait des merveilles. Un arrêt, deux arrêts consécutifs de grande classe... Malheureusement, Xhaka a le bras qui traîne, l'arbitre siffle le pénalty. Müller transforme avec sang-froid, sans problème.

... D'accord, mais de mort lente

Les Gladbacher sont alors étrangement mieux. Ils bousculent les Munichois. Hermann manque ce que Götze a réussi. Le poteau est touché une seconde fois. Mais très honnêtement, le Bayern est serein et gère. Le ballon tourne, avec l'idée d'éteindre à petit feu le Borussia-Park. Il n'y a de toute façon rien à faire face à ce Müller ou ce Götze. Insolent, facile et sûr de lui-même, le FCB peut rentrer avec une victoire méritée. Mönchengladbach connaît maintenant la distance à parcourir encore pour prétendre à plus en championnat.

Mönchengladbach : Ter Stegen - Korb, Stranzl, Dominguez, Wendt – Herrmann (Hrgota 76'), Xhaka, Kramer, Arango - Raffael, M. Kruse.

Bayern Munich : Neuer - Rafinha, J. Boateng, Dante, Alaba - Lahm - T. Müller, Thiago, T. Kroos (Hojbjerg 87'), Shaqiri (Robben 79') - Götze (Pizarro 81').

Par Côme Tessier.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ter Stegen, superbe prestation.
MindTheGap Niveau : CFA
LE Sneijder de 2013: Müller vrai ballon d'or.
floyd pink Niveau : CFA
On peut quand même bien dire que le bayern de Guardiola a fait sa Muller de rien
......
Et j'en suis FIER !
Estebanana Niveau : CFA
Vous allez en parler un jour du vrai docteur mulher? Docteur du bayern dont le nom a été cité par Asafa Powell?
Ouais bah même si on reste très fort, je préfère définitivement le style à la Heynckes...

D'ailleurs ça me ferait kiffer qu'on rejoue avec un vrai 9...
Gerd Müller Niveau : CFA
D'ailleurs Mandzukic aurait été écarté du groupe après avoir pété un câble quand il a appris qu'il n'était pas titulaire. Il devrait donc être transféré prochainement.

Défensivement c'était pas tip top.
Van_Hooijdonk Niveau : Loisir
J'ai lu que Ter Stegen est le joueur du borussia à avoir touché le plus de ballons du match...
Note : -1
Flyod Pink = oulaaaaaa ! chaud les jeux de mots!

Ter Stegen me fait plaisir... qu'il s'entraine bien avec ses pieds oé!

Sinon je comprends encore plus pk Ribery n'est pas BO : sans lui, le FCB (on dirait le FCB du Barca^^) roule tranquille.. alors que le Barca sans Messi et surtout le Real sans CR7, c'est bcp plus différent. (contre les grosses équipes hein)
Sinon Gotze en attaque, ca fonctionne.. mais Guardiola aime bien changer les postes, mais à quoi bon au final? apres Gomez, c'est l'autre Mario qui doit ronger son frein ! (Muller attaquant qui devient 10 ou ailier, Gotze 10 qui devient attaquant.. on dirait le BARCA avec Cesc et Messi par ex)

Müller toujours aussi bon et toujours aussi utile !
Après sa saison 2012-2013 où il a fini meilleur buteur et 3ème meilleur passeur (toutes compétitions), le voila pour le moment meilleur buteur et meilleur passeur (toutes compétitions toujours) !
J'ai beaucoup le les articles et les coms sur le bayern, et précisément sur Guardiola.

Nombreux sont ceux qui critiquent sa gestion de groupe, sa manière de jouer sans attaquant, sa possession de balle.

Pour quoi ne pas dire que c'est sa manière, que peu peuvent rivaliser contre ce style de jeu, et qu'il ne se prétend pas maître de l'univers.

Il y a peu, So Foot faisait les 100 coachs, ou équipe. Et certaines, peu connues du grand public, avaient pour raison principale le style proposé par le coach d'alors. Je n'ai plus les noms, mais Manezes, Sacchi,... ont eu leur style, qui a un peu dominé globalement et sur qques années, et voilà. Personne ne dit qu'ils détiennent la vérité. Ils n'en ont qu'une. Et le choc des styles est ce qu'il y a de plus appréciable.

Je ne soutiens pas un club comme Chelsea non plus, je précise. Et j'aimais le Barça de Guardiola. Vraiment. je comprenais ceux qui ne le critiquaient, pour moi c'était le collectif à son apogée. Ce qui n'empêche en rien je le fait d'être objectif.

Mais Si Guardiola veut inculquer à ses joueurs, la patience, le placement, les déplacements, laissons le.
Voir un meneur en 9 peut choquer, mais c'est pour dire que l'équipe prime sur le reste, et que chacun, défensif ou offensif, apporte sa pierre et peut marquer. On est moins dans le bipolarisme (sic) du attaquant attaque, défenseurs défendent. C'est un autre esprit d'équipe. Une équipe intelligente qui apprend à mieux connaître les déplacements possible et adaptés aux qualités des autres.

Les grands joueurs sont demandeurs de nouvelle tactique, nouvelle vision. Tous ne s'y retrouvent pas, mais acceptent. Ou alors s'écartent d'eux mêmes.

On peut quand même reconnaître que ce coach a une vraie patte. On hésitait encore un peu sur son passage au barca et le fait qu'il y ait eu Messi. Mais le style, l'intelligence, la gestion, et le talent se ressentent. On voit quand même les joueurs à leur top dans ses systèmes. Ibra étant un oiseau à part, Mandzukic encore un poussin. Et Lahm s'amuse, il le dit lui-même.

Voilà voilà. c'était mon sentiment. Arrêtez avec les avis trop tranchés et attendez avant de juger.

Que la force soit avec vous
Why not Stevie ? Niveau : DHR
Message posté par Gerd Müller
D'ailleurs Mandzukic aurait été écarté du groupe après avoir pété un câble quand il a appris qu'il n'était pas titulaire. Il devrait donc être transféré prochainement.

Défensivement c'était pas tip top.


Il a surtout vu qu'un certain Robert ramenait sa tronche.
Note : 1
Enfin un article qui donne la compo des équipes, merci !
C'est quand-même plus intéressant quand on sait qui a participé au match...
prolhiverpoule Niveau : District
Juste a ceux qui suivent de pres la buli pk un joueur comme juan arango qui est excellent ne va pas dans un tres grand club europeen?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Lille n'avance plus
3 14