En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options

Downliners Sekt : « La première fois que Jacquet a entendu parler d'Iniesta, c'était grâce à moi »

Fabrice et Pere, qui composent le duo franco-espagnol Downliners Sekt, ont des choses à dire sur le foot barcelonais. Enfin, surtout Pere qui, au-delà d'être fan des deux équipes, arpente chaque week-end pour le travail les stades de Liga. Où il est question de la folie des antres basques, de l'inéquité des centres de formation et du syndrome d'Asperger de Messi.

Modififié
Vous supportez qui ?
Fabrice : Je vais dire l'Italie parce que je suis né en Italie et je les ai vus gagner en 1982. Ça m'a marqué pour toute la vie. Donc azzuri, azzuri ! J'ai grandi dans cette culture, j'ai pratiqué le foot pendant longtemps, d'ailleurs. Bon, je me rappelle aussi du France-Allemagne à ce moment-là. J'ai ressenti la même frustration que tout le monde, je pense. Cette scène de violence dans un sport qui était censé représenter certaines valeurs. C'était traumatisant.
Pere : C'est marrant parce que cette demi-finale, c'est un de mes meilleurs souvenirs de football. Je me rappelle être dans un camping à Majorque, j'ai cinq ans et je suis entouré d'Allemands et de Français. C'est un de mes premiers souvenirs de toute ma vie, en fait.

Et donc toi, Pere, tu supportes qui ?
Pere : Je suis fan du Barça depuis toujours. Mais je suis un cas un peu spécial parce que je suis supporter du Barça et de l'Espanyol Barcelone en même temps. Il y a deux cas connus dans le monde : mon père et moi ! (rires) Bon, je dois avouer que je suis plus supporter du Barça. Mais je kiffe trop l'Espanyol.

Comment c'est possible ?
Pere : Le Barça, j'ai pas choisi. Je ne me rappelle pas d'avoir dit un jour que ça y est, j'allais supporter le Barça. C'est génétique, c'est ma famille. Et l'Espanyol, c'est plus parce que j'aime l'esprit des clubs un peu losers, les underdogs, et je me suis accroché à ce club via mes potes qui sont très fans. C'est un peu une anomalie, je sais, parce que tu ne peux pas être supporter des deux. Mais bon, c'est comme ça. L'Espanyol, c'est un club qui n'a jamais eu de stabilité, mais qui, depuis quelques années, fait un vrai travail de formation. De plus en plus de familles choisissent d'emmener leurs enfants à l'Espanyol parce qu'à la Masia, on forme des joueurs pour jouer comme le Barça. Et derrière, s'ils ne s'imposent pas au Barça, ils ont du mal à faire une carrière ailleurs. Alors qu'à l'Espanyol, tu peux jouer ailleurs. La formation, c'est leur seul moyen de survivre. Ils ont perdu trop d'argent dans les années 80-90 avec un président qui s’appelait Julio Pardo. Il a fait du business horrible et ils ont été obligés de revendre l'Estadi de Sarrià, là où s'étaient joués les matchs de la Coupe du monde 1982, notamment ceux du Brésil. Ils ont eu une longue traversée du désert. Là, ils ne peuvent pas dépenser, mais ils s'en sortent. Pour te donner un exemple, en tant qu'ingénieur du son pour les matchs de Liga, quand je fais un match du Barça, il y a cent mille spectateurs et personne ne crie, donc c'est très facile de prendre ton son. Alors que tu vas au stade de l'Espanyol, ils sont vingt mille, mais laisse tomber... C'est un peu à l'ancienne, avec une architecture à l'anglaise. Cette année, j'aime trop l'entraîneur, Aguirre, le Mexicain. L'année dernière, il les a sauvés, c'était un miracle. Relégables à l'époque de Pochettino, Aguirre arrive et ils se sauvent tranquilles. Mais le problème avec l'Espanyol, c'est que dès que la presse commence à parler d'Europa League, ils se ramassent. Donc la tradition, c'est de ne pas en parler, il y a une malédiction. Mais ils ont beaucoup de mérite à exister à côté du Barça parce que le Barça est un monstre.

Tu as été ingé son pour la chaîne du Barça : t'as dû côtoyer des joueurs ?
Pere : Ouais, j'ai plus côtoyé des joueurs pendant l'époque de merde du Barça : Kluivert, Saviola, Rivaldo. Celle de Rexach, Antić, la deuxième période de Van Gaal. J'ai vécu un peu le début de toute la nouvelle génération en place. Je me rappelle très bien d'Iniesta parce que pour la chaîne du Barça, on s'occupait même des matchs des juniors, etc. Je me souviens de lui quand il est arrivé au club, à neuf ans. Il était tout petit, super timide. Mais quand il jouait, c'était autre chose. Puyol, Xavi, Iniesta, ce sont des nerds et c'est de là qu'ils tiennent leur succès, je pense. Tu les sors du foot, ils sont un peu asociaux.
Fabrice : Surtout Messi !
Pere : Ouais, absolument. Ils ne sont pas comme Ronaldinho, ils ne sortent pas, ils ne font pas la fête et du coup, leurs carrières sont super longues. Ils n'ont jamais eu de vices. Messi, il a un peu le syndrome d'Asperger. Je l'ai croisé une ou deux fois dans les couloirs à la sortie des entraînements et c'est limite lui qui te dit bonjour et pas l'inverse, un peu gêné, etc. Alors que c'est Dieu, quoi !

Il paraît que tu as une belle anecdote au sujet d'Iniesta, Pere ?
Pere : Ouais. Les dernières années que j'ai passées à Paris, j'ai notamment bossé pour Canal+. Je voyageais avec Alex Ruiz et un consultant. On allait au Camp Nou, à Bernabéu, à Mestalla. Ça pouvait être Paul Le Guen, Raynald Denoueix ou, parfois, Aimé Jacquet. La première fois qu'Aimé Jacquet a entendu parler d'Iniesta, c'était grâce à moi ! On était en train de bouffer autour d'une table, Frank Rijkaard commençait à le faire jouer et Jacquet ne le connaissait pas du tout. Mais bon, j'ai préféré Raynald Denoueix : il était super cool, super intéressant. On partait un week-end entier à Madrid et on ne parlait que de foot. La saison qu'il a faite avec la Real Sociedad, c'était incroyable. Ils se sont chiés à la fin, mais ils ont quand même terminé deuxièmes.

Toi qui as vu pas mal de stades espagnols, lequel est le plus fou ?
Pere : Il y a un stade qui est hallucinant, c'est celui d'Osasuna, El Sadar. J'ai fait pas mal de matchs Osasuna-Real Madrid et Osasuna-Barça. C'est infernal. Tu peux rien faire, les gens sont fous. Ils ont été obligés de protéger les cadreurs parce que les fans leur crachent dessus, leur jettent des trucs. C'est une tradition un peu bourrine. Comme l'ancien San Mamés. Tu entrais là-dedans, tout le monde fumait, ça sentait à mort la beuh. C'est drôle parce qu'alors qu'on est à la mode des stades aseptisés, les stades basques – à l'exception de la Real Sociedad parce qu'Anoeta est un gros stade – gardent cette identité.

Pour finir, votre meilleur souvenir de football ?
Fabrice : Mon oncle m'avait emmené voir un match de la Sampdoria de Gênes au milieu des années 80. En face, il y avait Zico. Incroyable. Ne serait-ce que par le public qui portait l'équipe... Mais mon souvenir le plus dingue, c'est quand je jouais dans une petite équipe à Perpignan, l'ASCOBAS. Comme on était une équipe catalane, on avait le maillot du Barça. Lors d'un match, le seul terrain libre était celui d'un asile psychiatrique. C'était un truc de malade... Et j'ai fait le match de ma vie. Mais il y avait une sorte de gêne qui s'instaurait parce que les patients commençaient à se rameuter. Encore une fois, c'était traumatisant. Quand j'étais gamin, je voulais vraiment faire carrière dans le foot ! Donc j'ai aussi joué dans une petite équipe italienne. Et mon père me disait : « Si tu marques, je te donne 20 000 lires ! » À l'époque, ça valait dix euros, le truc. Et je peux te dire qu'il faisait la gueule quand je marquais trois buts !
Pere : C'était le père à Neymar, en fait ! (rires)
Fabrice : En Italie, tu sentais que dès les équipes de jeunes, l'encadrement était très sérieux. C'était vital pour eux. Ils m’appelaient Platini à l'époque, vu que j'étais français. « Oh Michel ! Oh Michel ! Cassez-lui les jambes à Michel ! » (rires)
Pere : J'ai un peu ressenti la même chose au Barça parce que mon petit cousin a été pendant trois ans à la Masia à la période d'Iniesta, Valdés, etc. Il s'est fait éjecter à quinze ans. C'était horrible, atroce, la façon dont les parents de joueurs mettaient la pression sur l'entraîneur, sur l'arbitre. Au Barça, il y avait beaucoup d'influence de la part de certains parents. Mon petit cousin ne jouait pas parce qu'il ne connaissait personne et que le mec à sa place était le fils d'un influent parent. Sinon, pour revenir à mes souvenirs de football, je suis plus dans une position de spectateur. Bien sûr, je me rappelle l'époque de la Dream Team de Cruyff. Jusqu'en 1994/95/96. Quand t'es adolescent, c'est le meilleur moment pour toi. Il a changé l'histoire du Barça. Mais si je devais choisir un seul match, je dirais la finale de Paris, en 2006 : Arsenal-Barça. Surtout les quinze dernières minutes. Un match-clé pour le Barça qui a commencé super mal : ça commençait à devenir épique, il s'est mis à pleuvoir, on s'est pris un but. Ça sentait le coup du « On est favoris, mais on va perdre » comme à Séville en 1986. J'ai halluciné quand j'ai vu comme le match a changé d'un coup : le but d'Eto'o, celui de Belletti ensuite et on gagne la Coupe d'Europe. J'habitais à Paris à l'époque et le lendemain, je déménageais pour Barcelone. C'était symbolique. J'avais presque l'impression de ramener personnellement la Coupe à Barcelone !

Vidéo

Le nouvel album de Downliners Sekt, Silent Ascent, sortira le 7 avril chez InFiné
Le Facebook de Downliners Sekt
Le site de Downliners Sekt


Matthieu Rostac
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 14:25 OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC
Hier à 18:04 Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 1 Hier à 17:31 Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 45 Hier à 17:05 Énervé, il fait mine de se masturber 19 Hier à 15:27 Čeferin espère plus de soutien politique 13 Hier à 14:55 L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 13 Hier à 14:35 Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 10
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 14:19 La douceur de Slimani 5 Hier à 13:19 Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 Hier à 12:06 Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 8
mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 33 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 38 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 17 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 30 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23 vendredi 1er septembre Mbappé sera présenté mardi au Parc 41 vendredi 1er septembre Un troisième maillot rétro pour les Hammers 10 vendredi 1er septembre Les folies du mercato anglais 20 vendredi 1er septembre L'improbable c.s.c d'Arturo Vidal 27 jeudi 31 août La volée magique de Thomas Lemar 14 jeudi 31 août Le joli but de Naby « Maradona » Keita 2 jeudi 31 août Griezmann perce la défense des Pays-Bas ! 6 jeudi 31 août Kylian Mbappé rejoint le PSG ! 66 jeudi 31 août Débat : De quoi la Juventus est-elle le nom ? jeudi 31 août Accord Benfica-OM pour Mítroglou 92 mercredi 30 août Pronostic France Pays-Bas : 580€ à gagner sur le match des Bleus ! 5 mercredi 30 août Xavi gagne à la loterie de sa banque 41 mercredi 30 août Bagarre enragée entre barras bravas au Costa Rica 27