Dossevi victime de car-jacking

Modififié
0 23
Il y a des journées où il vaut mieux rentrer chez soi et ne rien faire, parce qu'on sent que ce n'est pas notre jour.

Cette sensation, Mathieu Dossevi l'a sûrement ressentie dimanche dernier. Sévèrement battu à domicile face au FC Nantes (6-2) et bloqué à la sortie du parking par ses propres supporters mécontents, l'attaquant du VAFC pensait se changer les idées au volant de sa Maserati. Raté. Dans l'édition de La Voix du Nord de ce matin, on apprend que l'attaquant du VAFC s'est fait car-jacké dans sa soirée dominicale.

L'agression se serait produite vers 23h, alors que Dossevi s'apprêtait à sortir en boîte de nuit avec son frère. À l'aide d'une Audi, deux individus auraient bloqué la voie avant d'agresser l'homme de 26 ans en utilisant du gaz lacrymogène. Une enquête a été ouverte, mais rien n'indique que ce fait ait un lien quelconque avec les événements suivant la défaite du club nordiste.

François Damiens compatit. AD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 13
"Maman, c'est Claudie, je viens de me faire car-jacker !"

Enfin bon, une brève qui illustre bien le malaise du foot français. Dossevi, attaquant de Valenciennes, club reléguable, qui doit tourner à 3 buts de moyenne par saison, a les moyens de rouler en Maseratti
Dranim
Son équipe se prend 6-2 à domicile, a un pied et quatre orteils en Ligue 2 et le mec sort en boîte 3-4 heures après le match. Les sups valenciennois doivent apprécier...
Dire que dans sa dernière saison au Mans le mec était courtisé par les plus grands clubs italiens...
Aujourd'hui il est relégable, à VA, car-jacké et il trimbale son frèro comme un boulet dès qu' il sort ou passe à la télé.

Effectivement, la vie est une chienne, mais bon à 60000 boules par mois ça passe mieux.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 23