1. //
  2. // 24e journée

Dortmund, seul au monde !

Les défaites conjuguées de Mönchengladbach (à Nuremberg (0-1), du Bayern (à Leverkusen (0-2) et de Schalke (à Fribourg (1-2) laissent un boulevard au Borussia Dortmund. Les champions d’Allemagne surfent sur une vague infernale (8 victoires de rang) et on voit mal, désormais, qui pourra les empêcher d’être de nouveau sacrés.

Modififié
0 3
16 buts. Même borderline, Lukas Podolski –qui avait du vague à l’âme ces dernières semaines- a égalisé cet après-midi à Hoffenheim dans le money-time pour un Cologne mal en point. Seizième but pour celui qu’on annonce à Arsenal l’an prochain, soit autant que tout Kaiserslautern réuni (lire plus bas). Un point de pris surtout pour l’opération maintien d’un FC Cologne souffreteux ces dernières semaines.

La preuve par trois. Rentré à la quatre-vingt quatrième minute de jeu, l’attaquant suisse Albert Bunjaku a mis fin à une série de neuf matchs sans défaite du ‘Gladbach en inscrivant le seul but du match à la 87ème. Trois minutes après son entrée, à trois minutes de la fin pour un troisième succès consécutif pour Der Club. Un homme de symbole, Albert…

16 buts. C’est le total famélique inscrit par Kaiserslautern en vingt-quatre journées de championnat. Une hérésie pour la Bundesliga. Suite à la victoire de Fribourg, contre Schalke, les hommes de Marco Kurtz sont désormais lanterne rouge après leur énième nul sans but à domicile contre Wolfsburg. Die Roten Teufel (les Diables Rouges quand on parle le Hans-Pieter Briegel couramment) n’ont pris que trois points lors des sept derniers matchs.

4. Quatre matchs que le Bayern n’a pas gagné à l’extérieur. 4 comme le nombre de points séparant désormais le Bayer Leverkusen de la quatrième place qualificative pour le tour préliminaire de la Champions, occupée par Schalke. Cette troisième victoire de rang des coéquipiers de Schürrle s’est dessinée en fin de rencontre grâce notamment à Kiessling. Première victoire du finaliste de la C1 2002 contre le Bayern après quinze tentatives. Pour les Bavarois, la seule bonne nouvelle concerne le retour en fanfare de Robben. Pour le reste, ils ont perdu dix points en sept journées sur Dortmund en 2012.

180 secondes. L’espace-temps où le Bayern a espéré que le champion d’Allemagne laisse des plumes contre Mayence. Zidan (74è) avait bien répondu à Blazczykowski mais Kagawa, trois minutes plus tard, punissait les gars de Thomas Tuchel. Le Borussia, même souffreteux, est impitoyable. Huitième victoire d’affilée (dont sept en 2012), sept points d’avance sur le dauphin bavarois avant le match de Mönchengladbach demain.

14 saisons. Le nombre d’exercice passés par Otto Rehhagel à Brême, où il a même pouponné son successeur Thomas Schaaf. Bien élevés, les gars du Werder ont laissé la victoire aux Berlinois (1-0, un but de l’improbable attaquant australo-ukrainien Nikita Rukavystya à l’heure de jeu). Cette première victoire de l’ancien cornac de la Grèce permet tout juste à l’équipe de la capitale de s’extirper de la zone rouge toute proche. Fribourg, avant dernier, est deux points derrière et Augsbourg, le barragiste putatif, une unité derrière.

17h18. On joue la 89ème minute d’un terrifiant Hanovre-Augsbourg où le promu, malgré une première mi-temps épatante, va subir une de ces défaites évitables et rageantes. C’était sans compter sur Christian Schulz qui fait faute sur Marcel Ndjenj dans la surface. Pénalty de Jan-Ingwer Callsen-Bracker (2-2). Augsbourg est seizième, il a pris quatre points en deux matchs et il sait qu’il devra souffrir jusqu’à la fin. On appelle ça la culture de la survie…

19ème place. Fribourg, et sa défense en gruyère trempé (52 buts encaissés, la pire de la ligue), se débat pour ne pas sombrer. Après avoir failli avoir la peau du Bayern, il y a quinze jours, les ex-coéquipiers de Papiss Cissé ont eu la peau de Schalke au Mage Solar stadion (1-2)… Ils cèdent la dernière place à Kaiserslautern et rêvent plus que jamais de se sauver. De Hoffenheim (9è) jusqu’à la lanterne rouge, dix équipes sont encore concernés par la relégation ou les barrages.

Résultats et Classement

Par Rico Rizzitelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est vraiment fun de voir ce grand club revenir au sommet, j'éspère qu'il feront une meilleur perf l'an prochain si ils sont en LDC, ca me rappelle les Sammer, Kolher, Chapuisat , Ricken, ... qu'est ce qu'ils avaient collé à la juve !
cavibomba Niveau : DHR
J'adore ce club! Ca me rappelle le foot des années 90! Quelle equipe ils avaient, les Riedle, Chapuisat, Moller et autres Sammer et Reuter!
Une équipe qui respire le football ça fait vraiment plaisir à voir.
Avec Klopp qui prolonge pour 5 ans, c'est certain, quelque chose de grand se prépare sur le long terme chez les Jaunes et Noirs: le rêve de gagner la LDC? Soyons fous!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 3