1. //
  2. // 16es
  3. // Porto-Dortmund (0-1)

Dortmund roule sur Porto

Déjà bien embarqué après le match aller, le Borussia Dortmund termine le travail sur la pelouse d’un FC Porto en pleine tourmente (0-1). L’objectif de remporter la Ligue Europa est maintenu par le BvB.

Modififié
0 5

FC Porto 0-1 Borussia Dortmund

Buts : Aubameyang (23e) pour Dortmund.

On joue la 23e minute de jeu au stade du Dragon. Dans un match entre anciens vainqueurs de la Ligue des champions, le FC Porto et le Borussia Dortmund souhaitent tous les deux inscrire le premier but du match. Celui qui pourrait relancer le suspense d’un côté, ou celui qui pourrait le tuer de l’autre. Jusque-là, les débats sont équilibrés, même si, dans les faits, une des deux équipes joue avec le frein à main. Côté droit, Henrik Mkhitaryan est servi par İlkay Gündoğan. Son centre arrive à destination de Marco Reus, pour une reprise que Casillas repousse avec une main ferme. Hélas, la défense portugaise laisse son portier bien seul, et Pierre-Eymeric Aubameyang, pourtant hors-jeu, parvient à faire rentrer la balle dans le but malgré la ténacité de San Iker. Dortmund appuie sur l’accélérateur, Porto est déjà sur la réserve : il faut maintenant marquer quatre buts pour passer. Mission impossible.

Aubame sans état d’âme


Loin d’être rempli au moment de l’entrée des joueurs, le stade du Dragon démontre son mécontentement devant les résultats actuels de l’escouade portista. Une succession de montagnes russes, de performances et de contre-performances en championnat qui ne plaisent pas à la grosse référence européenne sur la scène européenne. Devant une ambiance moins belle qu’à l’accoutumée donc, le Borussia Dortmund prend ses aises et sait que son avance de deux buts acquise au match aller va être un avantage de poids. Invaincu depuis le 19 décembre dernier, le BvB passe en mode BMW à l’aide d’une seule action, suffisante pour péter le peu de suspense dans la rencontre.

Après ce but de PEA, son trente-deuxième en trente-cinq matchs toutes compétitions confondues, les Schwarzgelben continuent leur petit bonhomme de chemin, à base de conservation de balle et de maîtrise des offensives adverses. Casillas est bien circonspect, malgré ses 165 capes en compétition européenne. Face à une équipe avec une telle assurance, l’élimination ne fait plus guère de doute. Alors certes, il y a bien ce raid solitaire d’Evandro dont le tir flirte avec le poteau. Il y a bien cette tête de Silvestre Varela, sortie avec élasticité par Roman Bürki. Mais quand l’arbitre montre le chemin des vestiaires, Dortmund est toujours devant au score. La vérité reste froide et implacable.

Minidraco


Tranquilles sur le terrain comme en dehors, le Borussia fait craquer une bonne dizaine de fumigènes pour faire la fête à la pause, devant des supporters locaux bien plus silencieux. De son côté, Thomas Tuchel fait sortir son capitaine Mats Hummels et son talisman Gündoğan. Quand Neven Subotić et Nuri Şahin sont les remplaçants attitrés, difficile de dire que l’équipe allemande perd beaucoup au change. Malgré tout volontaire, le FC Porto fait dans l'esthétisme avec Vincent Aboubakar et sa Madjer, sans tromper le portier helvète.

Très vite entré dans son match, Şahin sera pourtant auteur du carambolage de la soirée, avec un tacle très irrégulier sur Danilo, susceptible de lui valoir un carton rouge. Mais le jaune lui va si bien... À l'image d'un club en quête de repères, Yacine Brahimi n'entre sur la pelouse qu'à vingt-cinq minutes du terme de la partie. Pour une équipe censée créer du danger chez son adversaire, le choix de José Peseiro paraît bien discutable. Plus le temps passe, plus la différence de niveau devient flagrante : Dortmund mérite d'aller en huitièmes de finale de la compétition, le FC Porto mérite de retourner au pain quotidien de la Liga Sagres. Et au vu de cette double confrontation, il n'y a rien d'autre à ajouter.

  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa

    Par Antoine Donnarieix
  • Modifié

    Dans cet article

    Toon Eastman Niveau : National
    Match sans grand intérêt, on aurait pu l’arrêter après le but d'Aubam parce que j'ai même pas l'impression que Porto avait envie d'essayer gagner à defaut de se qualifier.

    Par contre Casillas m'a vraiment fait de la peine. Je sais pas si il est comme ca depuis le début avec Porto mais il a l'air complètement saoulé par ses défenseurs. A chaque fois que la caméra arrive sur lui il lève les yeux au ciel ou soupir.
    Trois classes d'écart entre le Borussia et ce Porto, le plus faible depuis fort fort longtemps.

    Il y a eu un semblant de match jusqu'au but d'Aubame, sur la premiere contre attaque des allemands. Ensuite ce fut pénible à regarder le décrassage du BvB le reste du match.

    Gros carton rouge à Peseiro, déjà qu'au complet une qualif de Porto relevait du miracle, mais en laissant Brahimi, André André et Herrera sur le banc, les chances d'au moins gagner le match se sont envolées. C'est bien la première fois que je vois un entraîneur de Porto ne pas aligner la meilleure équipe possible, surtout pour une compétition européenne. Je ne vais pas regretter Lopetegui, mais au moins l'équipe avait une identité de jeu. Là c'est une equipe déséquilibrée qui prend un nombre incalculable de buts.

    Le seul point positif reste la performance de Danilo, vraie pépite en devenir.

    Bravo aux allemands, j'en fais clairement mon favori avec le FC Seville.
    Thorondor Niveau : DHR
    C'est qu'un détail mais je crois que le but n'a finalement pas été accordé à PEA, et a été considéré comme un csc de Casillas. À revérifier
    Pour info c'est plus la Liga SAGRES mais la liga NOS maintenant ;)

    Sinon, quelqu'un a vu passé la défense de Porto ? J'ai l'impression qu'elle est partie très loin. Pauvre Peseiro, avec cet effectif en défense c'est complicado...
    Match sans grand intérêt mais je suis content de voir que Dortmund ne lâche pas l'EL!

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    0 5