1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 7e journée

Dortmund régale, le Bayern colle et Schalke s’enfonce

En attendant Werder – Nuremberg et Brunswick – Stuttgart, on a vu Dortmund étriller Fribourg, Schalke faire n’importe quoi et le Bayern gagner. Et puis plein de buts, des fautes, des gestes fous, des stades pleins. Comme d’hab quoi.

Modififié
0 7
L’équipe du week-end : Borussia Dortmund, la promenade de santé

Après le nul concédé contre Nuremberg, il était important pour les Schwarzgelben de reprendre leur marche en avant contre Fribourg, sous peine de voir le Bayern prendre les rênes du championnat. Mission accomplie, même s’ils peuvent remercier Markus Schmidt, l’arbitre. Après l’ouverture du score de Reus sur un joli cafouillage, l’homme en noir a ainsi accordé un pénalty ET expulsé Diagne pour une faute pas si évidente sur Lewandowski. Et Marco s’est pour le coup offert un doublé en transformant la sentence. Logiquement, après, c’était beaucoup plus facile. Lewi a lui aussi frappé deux fois (sur deux belles actions, dont une assist classieuse de Hofmann), prenant par là même la tête du classement des buteurs, avant que Kuba n’achève le récital en contre. Au final, 5-0, trois points, le fauteuil de leader conservé et le plein de confiance avant d’accueillir Marseille.

Vous avez raté Hoffenheim – Schalke 04 (et vous n’auriez pas dû)

Que se passe-t-il quand une équipe qui marque beaucoup de buts et en encaisse autant en rencontre une autre ? Un match nul prolifique, comme ce Hoffenheim – Schalke. Tout commence pourtant plutôt bien pour les Knappen. KPB claque son deuxième but en Buli dès la 3e minute, puis Matip place sa tête sur corner dix minutes plus tard. Dans la foulée, Anthony Modeste, décidément intenable en Allemagne, réduit le score. Même si encore une fois, on lui a fait la passe devant un but vide. Juste avant la mi-temps, Höger se paye un petit rush du milieu de terrain, personne ne se met sur son chemin, alors il s’en va ajuster Casteels tranquillement. À 3-1, on se dit que la messe est dite, mais c’est sans compter sur le tout petit mental des joueurs de Schalke. Et les coups de pied arrêtés. Firmino ramène son équipe à un pion sur pénalty, avant qu’Abraham n’égalise sur coup franc. C’est triste, mais c’est comme ca. Du coup, Schalke est 13e, avec 8 petits points en 7 matchs.

L’analyse définitive du week-end

Guardiola joue-t-il la défense ? On est en droit de se poser la question. Nouvelle victoire étriquée pour son Bayern, qui ne doit son salut qu’à un but de Thomas Müller, transparent le reste du match, sur une nouvelle passe décisive du Kaiser Franck. Ses joueurs se sont fait bouffer dans l’engagement par les Wolves, et sont passés tout près du nul. Pire, après sept journées, ils n’ont marqué que 14 fois, 7 de moins que le Borussia, mais n’ont encaissé que deux buts. De là à dire que Pep, traumatisé par certaines défenses de type « bus » , a décidé de faire bétonner son équipe, il n’y a qu’un pas. D’autant plus quand on voit qu’il aligne cinq défenseurs et fait sortir Mandžukić (un attaquant) pour Kirchhoff (un défenseur) lorsqu’il se sent en danger. Pep la flipette.

On risque d’en parler sur RMC

Pourquoi Robert Lewandowski veut-il donc tant aller au Bayern ? Après le match de DFB Pokal contre 1860 München, le Polonais a clamé sa volonté de rejoindre le Rekordmeister dès le mercato hivernal, alors qu’il avait préalablement annoncé vouloir finir la saison à Dortmund. Une décision incompréhensible, tant le joueur semble épanoui à Dortmund, comme le prouve sa place de meilleur buteur. La seule explication possible, c’est qu’il a de plus en plus peur de Klöpp ; l’expulsion de celui-ci contre le Napoli n’arrangeant rien. Et qu’il veut donc se carapater le plus vite possible dans les bras protecteurs de Guardiola. Ou alors il préfère les chauves. Ou l’argent. Ou il n’aime plus le jaune. Ou la concurrence de PEA l’effraie au plus haut point. Qui sait ?

Le top 5

1 – Robert Lewandowski. Et vas-y que je te provoque un pénalty. Et que je t’enchaîne contrôle orienté dans la surface, crochet et petit ballon piqué. Et que je te reprend des centres en extension.

2 – Sidney Sam. Cinquième but, quatrième passe décisive et victoire 2-0. Ce qu’on appelle un homme décisif. On sent le mec qui veut aller à Rio.

3 – Max Kruse. Quatrième but, cinquième passe décisive, mais nul 2-2. Alors on le met derrière l’homme qui n’a pas les bonnes initiales.

4 – Nicolaï Müller. Contre toute attente, le joueur de Mayence suit la cadence infernale des deux monstres Lewandowski et Modeste. D’autant plus bizarre qu’il n’a jamais marqué plus de huit buts en une saison. Tant pis si son équipe a perdu contre le Hertha.

5 – Fallou Diagne. Parce que sans lui, Dortmund-Fribourg n’aurait pas été aussi plaisant à regarder. Parce qu’il jouait à Metz il y a deux ans de cela. Grenat forever.

Le geste

Les gestes techniques, c’est beau, c’est sympa. Quand c’est efficace, c’est encore mieux. Raffael, le Brésilien de Gladbach, l’a bien compris. Du coup, il claque roulette + talonnade et un passe de Nordtveit plus tard, Kruse ajuste le gardien d’Ausbourg.

Jens Keller a dit

« Écoutez-moi bien avec votre putain de question de mentalité. Nous avons commis des erreurs individuelles folles, mais cela n'a rien à voir avec la mentalité. Cela n’a rien à voir l’un avec l’autre. »

La stat inutile : 30

Comme le nombre de fautes subies par Diego, le meneur de jeu du Werder. L’Allemagne, ce pays qui n’aimait pas les esthètes.

Et sinon…

Gros clash entre Oliver Kreuser, le directeur sportif d’Hambourg, et Klaus-Michael Kühne, l’actionnaire du club.

Jermaine Jones s’est fait exclure de Schalke pour le match de LDC contre Bâle.

Peter Sippel, le quatrième arbitre du match Hambourg – Francfort, a posé le survêtement après la blessure de l’assistant. Comme quoi, ils servent à autre chose qu’à se faire gueuler dessus par les coachs.

Luiz Gustavo n’a pas été expulsé.

Le magnifique hommage rendu par les joueurs et les supporters d’Hoffenheim à Boris Vukčević, victime d’un grave accident de voiture il y a un an jour pour jour.

Uli Hoeneß est toujours président du Bayern et n’est toujours pas en prison. Pour combien de temps ?

Par Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"Dans la foulée, Anthony Modeste, décidemment intenable en Allemagne, réduit le score. Même si encore une fois, on lui a fait la passe devant un but vide."


Faut le mettre au fond, il le fait... Allez demander à Robinho ce qu'il en pense.
Note : 3
Si on critique les buts de Modeste, on peut aussi critiquer ceux de Falcao! Oui on lui fait une passe devant un but vide mais au moins, il a l'intelligence de se placer devant le but!
Pour être honnête CA Lafon, j'adore vos articles, c'est complet, y'a de l'humour, on a le point godwin (bien trouvé d'ailleurs) des sales vannes, du méchant, des petites piques (celle sur Gustavo m'a bien fait rire) des petites analyses etc..

Vraiment sympa !
ChristianLaile Niveau : District
Perso, faire un 1-0 contre une équipe solide de Wolfsburg (remplie de joueur travailleurs et revenchards, genre Olic et Gustavo) après avoir passé 4-1 en coupe contre Hannovre, j'appellerais pas ça exactement jouer défensif pour Guardiola.
Après, quand tu fais ton dernier changement a la 80ème, que l'équipe en face a l'air cramée et la tienne encore plus, faire rentrer un milieu def pour tenir le 1-0, Heynckes le faisait aussi hein. Je sais pas si vous avez reçu une consigne pour casser du sucre sur le dos de Guardiola en oubliant ce qui s'est passé sous Jupp, mais ...
Par contre, très belle réaction de Dortmund et le Bayer suit son petit bonhomme de chemin, le Big 3 se porte bien merci. Hâte de voir ce qui va se passer dans leurs confrontations directes.
Anthony Modeste en EDF, on en parle?
Il y a bien un supporter parisien qui disait la semaine dernière que "sans un Emmanuel Rivière en feu", Monaco n'aurait pas gagné contre Marseille.
Je plaisante bien sûr, puisque c'est nécessaire, apparemment, de le préciser.
Max Kruse ! Fußballgott ! Le meilleur d'entre les allemands actuellement.
déjà 63 matchs de Bundesliga cette saison, et toujours aucun match nul 0-0! Beau spectacle!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 7