En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8e de finale retour
  3. // Dortmund/Shaktar Donetsk (3-0)

Dortmund, les quarts et la manière

Dominateur sans aucun souci du Shakhtar Donetsk (3-0), le Borussia Dortmund s'est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des Champions. Santana, Götze et Blaszczykowski sont les buteurs de la soirée.

Modififié
Borussia Dortmund - Shaktar Donetsk :3-0
Buts : Santana (30è), Götze (37è) et Blaszczykowski (58è) pour Dortmund

Quinze ans, que le Borussia n'avait plus atteint les quarts de la C1. Voilà, c'est fait. Sans suspense, sans aucune contestation possible et même sans forcer. Bien plus en jambes que le Shakthar, qui n'a pas joué en championnat depuis trois mois, rappelons-le, les gars de la Ruhr ont assuré la qualif' dès la première période, grâce à deux buts de Felipe Santana et Götze. Beaucoup moins impressionnants que lors de la phase de poules, les Ukrainiens n'ont jamais donné l'impression de pouvoir changer la donne, hormis peut-être une dizaine de minutes au retour des vestiaires. Le temps pour Blaszczykowski d'enfoncer le clou. L'Allemagne a un premier représentant en quarts. Et pourrait bien en avoir trois la semaine prochaine.

La pari perdu du Shakhtar

Hummels absent, c'est Santana, un mix de Pepe et Sammy Traoré, qui le remplace dans le onze local. En face, Willian est parti, mais Lucescu peut toujours compter sur un trio brésilien (Taison-Adriano-Texeira) en attaque, soutenu par Mkhitaryan, qui dispute avec Blaszczykowski le titre du nom le plus chiant à écrire de la soirée. Devant 80 000 fans, les Schwarz-gelben sont provisoirement qualifiés mais font néanmoins le jeu. Oui, car de la gonfle, les Ukrainiens n'en veulent pas. La stratégie des visiteurs consiste à tenir la baraque derrière et profiter de la vitesse de ses Brésiliens pour trouver une faille en contre. Grâce à la qualité de son jeu au sol, Dortmund s'approche facilement de la surface adverse mais pèche dans la finition. Ainsi, Lewandowski manque son face-to-face et Piszczek oublie de frapper au but. C'est finalement sur corner que Santana abuse de son mètre 94 pour dépuceler le tableau d'affichage (30e). Mené au score, on se dit que le Shakhtar va réagir, sortir de sa surface. Mais non. Lewandowski s'échappe à droite et trouve ce petit génie de Götze, qui fait exploser une deuxième fois le Signal Iduna Park (37e). Et le Polonais n'est pas loin de tripler la mise dans la foulée. C'est simple, hormis un centre-tir de Fernandinho claqué en corner, Weidenfeller n'a pas eu à se préoccuper du ballon des 45 premières minutes.

Pyatov et les gants qui glissent

Cette fois-ci, Lucescu change ses plans. Et un joueur : Douglas Costa. Entré à la place de Taison, l'ancien de Grêmio se procure deux grosses occasions en trois minutes. Positionnés beaucoup plus haut, les Ukrainiens sont enfin menaçants. Pas de chance, les gants de leur gardien sont glissants et Blaszczykowski en profite pour plier l'affaire (58e). 3-0, la messe est dite. Et à voir ce qu'apporte à son équipe Douglas, au faciès étrangement similaire à celui d'Eto'o, on se demande qu'est-ce qu'il faisait le cul sur un banc de touche en première période. Tranquillisés par leur troisième pion, les Allemands se remettent à attaquer, profitant de la mobilité permanente de leurs joueurs offensifs pour faire systématiquement la différence. Götze, puis Grosskreutz, sont tout près d'aggraver la marque, mais Pyatov est à la parade. Au bout d'un long slalom, Reus oublie, lui, ses partenaires et tire dans la tribune. Le Shakthar aussi a ses opportunités, mais un pénalty lui aura été oublié et Rakitskiy et Luiz Adriano auront manqué d'adresse face à un Weidenfeller solide dans son but. Le mur jaune peut fêter ses héros, les quarts de finale de C1 seront de retour à l'Iduna Park.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 22 lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51 lundi 22 janvier Dupraz quitte le TFC 128 lundi 22 janvier Robinho en route vers Sivasspor 60