Dortmund, le titre en 10 dates

Le Borussia Dortmund n'a certes été sacré qu'au terme de la 32ème journée, mais les joueurs de Jürgen Klopp ont littéralement écrasé la Bundesliga cette saison. Jeunesse, insouciance et enthousiasme ont été les ingrédients principaux de ce parcours à la limite de la perfection.

Modififié
0 3
- 29/08/2010 - VfB Stuttgart/Borussia Dortmund - 1-3 (2ème journée)

Défaits lors de la première journée à domicile par le Bayer Leverkusen, les hommes de Jürgen Klopp ne voulaient pas décevoir une fois de plus face à ce qui devait être en théorie un concurrent pour les premières places. En une mi-temps, le Borussia plie la rencontre, grâce notamment à son buteur maison Lucas Barrios et celui qui va devenir l'une des révélations de la saison, Mario Götze, 18 ans.



- 19/09/2010 - Schalke 04/Borussia Dortmund - 1-3 (4ème journée)

Avant la rencontre, Shinji Kagawa avait déclaré de façon insouciante qu'il marquerait deux buts lors du derby de la Ruhr. Chose promise, chose due : le milieu japonais éclabousse la rencontre de sa classe, et se paye presque à lui tout seul les Königsblauen. Pour rappel, Shinji Kagawa évoluait la saison dernière au Cerezo Osaka, en deuxième division japonaise. Il a débarqué à Dortmund pour 350 000 euros. Quand il quittera le Borussia, il sera sûrement la plus grosse plus-value réalisée ces dernières années.



- 03/10/2010 - Borussia Dortmund/Bayern Munich - 2-0 (7ème journée)

La réception d'un Bayern Munich privé de sa doublette Robben-Ribéry était une trop belle aubaine pour le Borussia Dortmund pour ne pas en profiter. La bande de jeunes insolents domine la rencontre, et finit par trouver la faille par (comme d'habitude) Barrios et son maître à jouer Nuri Sahin. Une victoire propre 2-0, aucun carton jaune (contre trois au Bayern), c'est ce qu'on appelle une partie maîtrisée. La place de leader, qui appartient encore à la surprise Mayence, est à portée de main.



- 15/10/2010 - 1.FC Cologne/Borussia Dortmund - 1-2 (8ème journée)

Un match assez rigolo : une semaine auparavant, l'Allemagne s'était imposée 3-0 face à la Turquie, à Berlin, en qualifs pour l'Euro 2012. Lukas Podolski arrivait donc sur le terrain en mode charriage, prêt à coller 3-0 aux troupes de Sahin. Mais Dortmund en a décidé autrement : à la 20ème minute, Jakub Blaszczykowski ouvre le score. Poldi n'abdique pas : il égalise à la 82ème et court tailler le Turc. Mais la fin de la rencontre se devait d'être épique : dans le temps additionnel, Nuri Sahin marque le but de la victoire. Non, il ne tient pas à le célébrer avec ses coéquipiers ; il fonce vers le rond central et fait une glissade devant Lukas Podolski, médusé, dans le rond central. Tel est pris qui croyait prendre, au final. Dans le même temps, Mayence s'incline 1-0 à domicile face à Hambourg. Le Borussia s'empare donc du fauteuil de leader, qu'il ne quittera plus de la saison.



- 18/12/2010 - Eintracht Francfort/Borussia Dortmund - 1-0 (17ème journée)

Une journée avant la trêve, Dortmund est tout simplement injouable : la troupe de Klopp n'a plus perdu depuis la première journée, a marqué à chaque rencontre, a pris 43 points sur 48 possibles. Bref, le Borussia semble donc bien parti pour soulever le septième saladier de son existence. Sauf que... Sauf que l'Eintracht Francfort ne l'entend pas de cette oreille. A la Commerzbank Arena, Sahin et les autres ont des absences, et n'arrivent pas à déployer leur jeu habituel. Résultat : en fin de rencontre, le serial-buteur grec Theofanis Gekas offre la victoire à l'Eintracht. Une défaite en forme de caillou dans la chaussure de Dortmund. Mais qui n'affecte en rien la mentalité des troupes de Klopp. C'est juste qu'ils avaient envie de profiter des fêtes de Noël avant les autres, voilà tout. Et puis quand on a dix points d'avance à la trêve, on peut se permettre quelques écarts...



- 14/01/2011 - Bayer Leverkusen/Borussia Dortmund - 1-3 (18ème journée)

En Allemagne, tout le monde est convaincu que le Borussia Dortmund va être sacré en fin de saison. Tous ? Non ! Seul le Bayer Leverkusen veut croire à l'impossible : remporter le titre. Problème, ils accueillent un Borussia Dortmund revigoré par la pause. En six minutes, Kevin Grosskreutz et les siens inscrivent trois buts et mettent fin au suspense. La réduction du score de Stefan Kiessling ne changera rien. Dortmund continue son sprint vers l'avant.

- Le Compte-Rendu de la rencontre



page]



- 26/02/2011 - Bayern Munich/Borussia Dortmund - 1-3 (24ème journée)

Lu sur le site officiel du Bayern Munich : « Le tenant du titre reçoit son successeur » . Comme quoi, lorsque les Allemands sont convaincus d'une chose, ils le sont jusqu'au bout. Toutefois, la tâche ne semblait pas aussi aisée que cela: dix-neuf ans que Dortmund n'avait pas gagné à Munich !!! Mais force est de reconnaître que cette année, le Borussia marche littéralement sur l'eau. L'équipe de jeunes puceaux (22 ans de moyenne d'âge) maîtrise une nouvelle fois l'armada du Bayern, qui avait aligné sa meilleure équipe possible. Le successeur trace sa route, et laisse un tenant du titre dans l'embarras, et qui sait qu'il devra lutter jusqu'au bout pour attraper la Ligue des Champions.

- Le [Compte-Rendu
de la rencontre



- 02/04/2011 - Borussia Dortmund/Hanovre 96 - 4-1 (28ème journée)

Une défaite à Hoffenheim, un nul à la maison face à Mayence, et on commence à penser que le Borussia s'essouffle, que le Bayer Leverkusen peut réaliser le miracle. D'autre part, Hanovre se dit qu'il peut faire un coup et conforter sa troisième place. Que nenni ! Dortmund revient en forme, et au meilleur moment qui soit, comme pour dire : « Allez, remballez, le titre, c'est pour nous » . Hanovre ouvre certes le score, mais derrière, le Borussia en plante quatre en vingt-cinq minutes ; Hanovre repart la tête basse, les fesses rouges, tandis que Dortmund fait comme d'habitude... il est leader à la fin de la journée.



- 30/04/2011 - Borussia Dortmund-1.FC Nuremberg: 2-0 (32ème journée)

Le Borussia a l'occasion de devenir champion à deux journées de la fin, à condition que Leverkusen se fasse dessus à Cologne dans le même temps. Et ça ne rate pas. En première mi-temps, Barrios et Lewandowski donnent l'avantage à leur team. Mais la véritable joie, c'est à la 67ème minute, quand le Colonais Novakovic ouvre le score face au Bayer. Le public du Signal Iduna Park exulte, et Jürgen Klopp, en bon organisateur d'événements, fait une fois de plus participer le vétéran Dedê à la fête. Leverkusen se noie dans le (derby du) Rhin, Dortmund est au septième ciel.

- Le Compte-Rendu de la rencontre



- 14/05/2011 - Borussia Dortmund/Eintracht Francfort - 3-1 (34ème journée)

La der. La der de la saison, la der de Dedê après treize ans de présence au club, la der de Sahin (en civil, ce jour-là) au Signal Iduna Park. Après s'être fait quelques frayeurs en étant menés au score, les joueurs de Klopp ont vite rectifié le tir, et se sont tranquillement imposés 3-1. Dommage que Dedê ait raté son pénalty. Mais l'essentiel était ailleurs : le Meisterschale dans les mains du vice-capitaine Roman Weidenfeller (en l'absence de Sebastian Kehl, qui a passé sa saison à l'infirmerie), l'envahissement de la pelouse, le saladier qui manque d'être squeezé par des supporters, Jürgen Klopp qui se fait doucher par ses joueurs en conférence de presse, les scènes de liesse dans la ville de Dortmund le lendemain... Que de belles images, en jaune et noir...



Bonus tracks

- Le Borussia Dortmund est devenu la première équipe à remporter treize de ses quinze premiers matchs de la saison. En outre, elle est la première équipe à aligner huit victoires consécutives à l'extérieur dans la même saison.

- En dix-sept rencontres à domicile, le Borussia Dortmund a accueilli 1 345 560 spectateurs, soit 79 150 personnes en moyenne. La capacité du stade en Bundesliga étant de 80 720 spectateurs, cela fait un taux de remplissage de 98%. Propre.

- Sur les dix joueurs les mieux notés par Kicker.de, six appartiennent au Borussia. La meilleure note est attribuée à Mats Hummels, avec 2,61 de moyenne (1 étant la meilleure note, 6 étant la pire).

- Le meilleur joueur de la saison 2010/2011 en Bundesliga est Nuri Sahin.

Ali Farhat

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

J'ai adoré l'épisode Podolski-Sahin. Et le traitement fait par es médias allemands en toute décontraction... Imaginez un instant si un Podolski était français et Sahin un joueur provenant d'une minorité importante en France... Imaginez alors la réaction outrée et courageuse des médias: "la mise au pilori du joueur, des excuses demandées, une crise diplomatique invoquée, la vitrine de notre société profondément raciste" ect...

On a encore beaucoup plus que la ferveur des stades à apprendre de nos voisins. L'intelligence et le recul par exemple: ce n'est que du chambrage intrinsèque au derby et surtout à deux joueurs qui ne s'apprécient pas beaucoup... c'est tout. Tout n'est pas rose entre la société allemande et les minorités d'immigrés tels que les turcs. Mais eux ne s'attardent pas sur des faits épidermiques de joueurs entre eux et ne représentant absolument pas la mentalité d'un pays.

La France, un beau pays où on mélange tout: sport, politique, connerie et chasse aux sorcières. Et où on invoque les anathèmes racisme/fascisme pour couper court à la discussion.

A méditer.
Tout a fait daccord avec la fin de ce commentaire, arretons de copier les gringos et prenons exemple sur nos voisins pour changer..
Tatayoyo 24 mai 2011 12:51
tt á fait d'accord avec toi, c'est d'ailleurs pour ce bien-être (entre autre) que je parti vivre en Allemagne. Cepednadnt, les problèmes arrivent ici, car la gène de la seconde guerre mondiale disparait peu à peu. Une partie de la jeunesse allemande a de gros problèmes avec les personnes d'origine turcs ou orientale. Le choc des cultures est important, et la crise n'aide bien entendu en rien. Cependant, je peux sortir le soir sdans problème, ma feme peut rentrer seule du boulot sans crainte de se faire agresser. Bon, c'est pas non plus Wonderland, mais on y vit bien. Et le foot est de qualité ;)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 3