En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Tottenham-Dortmund (1-2)

Dortmund, européen convaincu

Dortmund valide son billet pour les quarts de la Ligue Europa sans trembler, à l'économie. Un match au petit trot et un doublé pour Aubameyang suffisent à atteindre le prochain tour de la C3 en gagnant les deux matchs contre Tottenham.

Modififié

Tottenham 1-2 Dortmund

Buts : Son (74e) pour les Spurs // Aubameyang (24e et 71e) pour les Schwarzgelben

Attendre que ça passe. Quand rien ne fonctionne, quand le match aller a été un calvaire, quand l'adversaire maîtrise sans forcer et marque des buts dingues, il n'y a pas grand-chose à faire de plus que d'attendre, et espérer que ça ne soit pas trop méchant au score final. Les hommes de Mauricio Pochettino savaient à quoi s'en tenir depuis le match aller. À domicile, ils ont essayé de jouer le jeu, malgré tout, et malgré surtout le terrible manque de suspense. Il fallait faire bonne figure, ne pas être ridicules. Le contrat a été rempli. Des deux côtés, le match a été joué. Pas brillamment, mais professionnellement, avec de la bonne volonté et de l'engagement si nécessaire, bien au-dessus d'un match amical. Mais Dortmund y a ajouté une dose de réussite avec son buteur providentiel, Pierre-Emerick Aubameyang. Le Borussia Dortmund poursuit donc sa route vers les quarts de finale, sans trop forcer contre le 2e de Premier League.

Quatre à la suite


Alors que Tottenham débute avec de bonnes intentions et l'envie d'en découdre pour du suspense, c'est un coup de malchance qui perturbe son plan de jeu. Sur une ouverture de Marco Reus, Hugo Lloris anticipe bien et intercepte le centre. Seulement, Davies ne l'a pas vu venir et se le prend de plein fouet. Rose doit prendre sa place quelques minutes plus tard. Entre-temps, les Spurs ont perdu une partie de la motivation qui les faisait aller de l'avant et y croire encore un peu. Dortmund remonte un peu, maîtrise mieux ses phases de possession et contraint Tottenham à partir de plus loin. Les occasions restent rares – une frappe de Reus dans le petit filet, une tête de Dier sur un corner sans grand danger, ce sera tout en vingt minutes. Il en faut peu de toute façon à ce BvB pour distribuer sa leçon. Sous pression, Tottenham perd le ballon rapidement et PEA se retourne avec la chique, à distance. Il allume. La frappe est fuyante et contourne Hugo Lloris. Cela fait 4-0 en cumulé : il faut alors 5 buts à Tottenham (24e). Fin du match.

Tottenham n'a de toute façon pas grand-chose à offrir pour réagir. Il y a bien quelques coups de pied arrêtés pour être dangereux, toujours tirés avec précision, mais rien de plus. Le match se réduit doucement à un encéphalogramme presque plat. Le BvB avance avec sérénité, chose logique étant donné le score cumulé. Dortmund est tout en maîtrise, contre un adversaire qui n'a pas la chance avec lui. Même lorsque Son Heung-min parvient à s'échapper en profondeur, le cadre se dérobe. Rien ne semble vouloir rentrer pour les Spurs. Le seul motif de satisfaction à la pause est de ne pas rentrer avec un score plus lourd – et qui serait honnêtement immérité. Il y a pourtant quelques opportunités en contre pour Dortmund. Aldeweireld veille et revient à l'arrachée sur Aubameyang une première fois, puis Mkhitaryan une deuxième fois en fin de période.

Quarts mérités


La deuxième mi-temps tourne encore un peu plus à la récitation. Les Borussen s'amusent à combiner, à gérer leur ballon pour rendre fou Tottenham. Dans les espaces, Mkhitaryan et Reus se font plaisir. Derrière eux, Castro régale par ses transmissions et interceptions. PEA se déchire totalement seul face à Lloris, certes, mais rien de dramatique dans une telle situation. L'essentiel n'est plus de marquer et alourdir le score, seulement de garder la confiance et tout le monde concerné, et ne pas s'exposer inutilement. Reus cède sa place à Pulisic et son brassard à Schmelzer à une demi-heure de la fin de cette double confrontation. Sans trop le vouloir, Dortmund marque quand même, encore. Sur une attaque modèle, Aubameyang inscrit un doublé après un formidable travail de Mkhitaryan, son dernier avant d'aller se reposer. L'honneur londonien est sauvé dans la foulée par Son, aidée par la passe moisie de Subotić, un peu trop relâché pour le coup. Ces buts ne changent rien à l'affaire. Tottenham le sait : quand on est éliminé, on est éliminé. Il n'y avait de toute façon pas photo avec ce Borussia-là. Désormais, au moins, Tottenham va pouvoir décidément pleinement se concentrer sur la poursuite de Leicester. À Dortmund, il reste trois tableaux à jouer. Et à les voir jouer de la sorte, avec autant de sérieux que de talent, ils ont toutes leurs chances de gagner quelque chose cette saison.


  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa

    Par Côme Tessier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 2 heures L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 13
    il y a 4 heures Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 25 il y a 6 heures Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 70
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40 dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 59