Dortmund et Schalke préparent mal l’Europe

En attendant Francfort – Werder et Hanovre – Bayern, on n'a vu aucune équipe du top 4 s'imposer : Leverkusen a explosé à Wolfsburg et Dortmund a implosé à Hambourg. Et puis des buts, des gestes dingues, un match fou et des penaltys manqués. Comme d'hab, ou presque.

Modififié
0 5
L’équipe du week-end : Hambourg

Qui d’autre que le « Dino » version Slomka pour être le grand gagnant du week-end ? Pour ses débuts, l'entraîneur d'Hambourg s'impose facilement 3-0. Dortmund a été complètement hors-sujet, mais Slomka a aussi su prendre les risques nécessaires – avec pas moins de six changements par rapport à la dernière composition de Van Marwijk. À 2-0 à l'heure de jeu, la timide réaction des hommes de Jürgen Klopp a été vaine. Hambourg mérite sa victoire, mérite ses trois points et peut respirer. La fin de championnat va être longue, mais Hambourg s'en sort toujours au final. Ça fait 50 ans que ça dure.

Vous avez manqué Nuremberg - Brunswick (et vous n’auriez pas dû)

Le match fou du week-end se devait de concerner la lutte pour le maintien, plus que jamais incertaine et dingue cette saison. Brunswick a commencé sur la même dynamique que sa deuxième mi-temps contre Hambourg, une semaine plus tôt : un Kumbela intenable, un Nielsen malin et l’Eintracht mène 1-0 à 11 contre 10. Le gardien de Nuremberg, Raphael Schäfer, y ajoute une couche de catastrophe en faisant faute dans la surface. Kumbela s’avance pour doubler la mise. Schäfer l'arrête. Le premier penalty repoussé d’une série de trois dans le match : deux fois par Schäfer, une fois par Petković. Et entre-temps, Nuremberg a pris l'avantage en deux petites minutes. En quatre touches de balles, et dix secondes après le coup d'envoi de la 2e mi-temps, Kyotake égalise à 1-1. Une minute après, la défense de Brunswick n'y est pas : Pekhart, qui vient de commencer son match, est laissé seul et conclut. Nuremberg a pris l’avantage en infériorité et ne le lâchera pas. Le club est en route pour le maintien, Brunswick reste en dernière place.

L’analyse définitive

Leverkusen coule. Six points en cinq matchs de phase retour, quatre défaites consécutives toutes compétitions confondues. Leverkusen n'avance plus, mais reste pourtant le dauphin du Bayern. Cela ne va pas durer longtemps si le Werkself enchaîne des performances aléatoires et inquiétantes de la sorte. Le PSG peut en parler, Leverkusen ne fait plus peur à personne. Leverkusen est au niveau de l'Europa League. Leverkusen va finir sa saison 5e, aux portes de la Ligue des champions.

On risque d’en parler sur RMC

Stuttgart coule. Septième défaite consécutive pour le VfB, qui avec 19 points n'est pas à l'abri d'une mauvaise surprise. L'Europe est déjà à oublier, le maintien pose désormais question. Et pourtant, Stuttgart a ce qu'il faut offensivement. 35 buts marqués, soit plus que le Hertha ou Augsburg. Comme Hambourg, l'autre club à 19 points, c'est la défense qui pose question. Depuis sept matchs, Stuttgart marque toujours un but minimum. Et en prend alors 2, 3, 4... M. Schneider, il faut faire quelque chose maintenant.

Le top 5

Schäfer – Une faute compensée par deux pénaltys arrêtés. Le bourreau de Nuremberg.

Luiz Gustavo – Toujours aussi impressionnant avec Wolfsburg, avec un record personnel de six buts dans lesquels il est impliqué. Et dès qu'il marque (3 fois), les Loups gagnent.

AubameyangHigh-kick, placement aléatoire, occasions manquées. Aubame a fait tout ce qu'il ne fallait pas, en un seul match.

Youtube
Kobiashvili – 36 ans et 227 jours. Le plus vieux buteur de l'histoire du Hertha Berlin désormais.

CasteelsHoffenheim n'aime pas avoir des gardiens normaux. Cette fois-ci, Casteels est auteur d'une sortie très mauvaise qui a permis à Patrick Herrmann d'ouvrir le score d'un beau lob. Heureusement pour Hoffe, Gladbach brille d'inconstance et le 2-0 est devenu un 2-2.

Youtube
Le geste

Le coup franc de Çalhanoğlu, venu d’une autre planète.

Youtube
Jürgen Klopp a dit…

« On dit qu'un cheval saute aussi haut qu'il le doit. Je déteste ce proverbe. Je pense qu'un cheval doit sauter aussi haut qu'il peut. Aujourd'hui, nous avons vu à quelle hauteur il nous fallait sauter. Nous avons estimé que ce n'était pas si haut. Et on s'est retrouvés sur le cul. » Jürgen Klopp doit-il ménager sa monture s’il veut aller loin cette saison ?

La stat inutile : 4

Gardien de Leverkusen, Bernd Leno a arrêté son 4e penalty de la saison. La dernière fois que cela était arrivé en Bundesliga (sur une saison entière), c'était en 99/2000. Des exploits conjugués de Daniel Hoffmann et Hans-Jörg Butt. Mais ce dernier ne faisait pas que les arrêter.

Et sinon…

- Une pensée pour la Premier League, qui découvre Felix Magath.
- Augsburg n’avait jamais marqué à Fribourg. Et en a mis 4 en une fois, dépassant ainsi la barre des 100 buts en Bundesliga.
- Jonathan Schmid brille toujours autant. Un bon tireur de coup franc, ça peut être sympa en EDF, non ? #SchmidenEDF
- Schalke a laissé filer des points, les premiers de la phase retour, avec un triste 0-0 contre Mayence.
- Le Bayern peut prendre 19 points d'avance. Le Meisterschale se rapproche.

Par Côme Tessier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Euh le coup franc, on doit en dire quoi ?!!!! P*tain de praline !!! et la défense du BvB qui invente le pénalty des 40 mètres... Même Klopp en sourit...
Rakamlerouge Niveau : National
Des beaux matchs mais l'inconstance des grosses écuries type Schalke, Gladbach, Leverkusen, Dortmund (sans parler de Brême, Stuttgart ou Hambourg) me décoit quand même beaucoup...
Le cf de Calhanoglu, c'est juninhesque, c'est robertocarlesque! :D HSV <3
GenzoLloris Niveau : DHR
Comment perdre 8 matchs sur les 10 derniers et quand même rester à la seconde place de Bundlesliga ? le Bayer Leverkusen est un mystère pour moi !
Encore plus fort que Zlatan, le tacle à la gorge! Aubam est en train d'atteindre un sacré niveau...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Le beau Serge
0 5