Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 6e journée

Dortmund en passe cinq à Gladbach

Dans le duel des Borussia, Dortmund a été impitoyable avec son homologue de Mönchengladbach. Marco Reus, meilleur joueur de la saison dernière sous la liquette de Gladbach, s’est fendu d’un joli doublé face à son ancienne équipe. Le Borussia en collera finalement cinq et tient à montrer au Bayern que lui aussi peut envoyer du lourd.

Modififié
Borussia Dortmund – Borussia Mönchengladbach : 5-0
Buts : Reus (35e, 70e), Subotić (40e), Gündogan (79e), Błaszczykowski (85e)

Bild est un tabloïd opportuniste. Toujours du côté des vainqueurs. Toujours prêt à foutre la merde quand quelque chose ne va pas. La grosse affaire de la semaine concernait évidemment le Borussia Dortmund. On attend beaucoup du duo Götze-Reus. Sauf que le second nommé n’arrive pas encore à donner la pleine mesure de son talent. Du coup, le tabloïd a fait monter la sauce en déclarant que les supporters voulaient voir Kevin Grosskreutz, l’enfant du club, sur le terrain. Prétexte avancé, Grosskreutz se traîne plus et défend mieux que son pote décoloré. Jürgen Klopp fait comme s’il n’avait rien lu et décide d’aligner sa mobylette face à son ancien club. Bien lui en a pris : deux buts (dont un superbe) pour une victoire 5-0 face à un Mönchengladbach qui se cherche encore.

L’accélérateur Reus

Le score est large, très large, mais le succès a mis du temps à se dessiner. Il est vrai que le Borussia Dortmund est généralement impérial dans son Signal Iduna Park. En ce début de saison, les Schwarzgelben n’ont concédé qu’un but en quatre rencontres (toutes compétitions confondues). Seulement voilà, loin de ses bases, la défense (pourtant un point fort ces dernières années) est devenue fébrile. Les ouailles de Klopp en ont pris trois à Hambourg, trois à Francfort. Le début de match n’est pas rassurant, la défense (pourtant la même pour la troisième année de suite) a l’air de se chercher, et oblige Weidenfeller à faire des sorties kamikazes devant les attaquants des Fohlen.

Dortmund finit par se réveiller. Et par aller de l’avant. Gladbach est solide derrière, mais commence à reculer. Seul Hanke oblige Weidenfeller à sortir les poings sur une jolie frappe (21e). Sous l’impulsion de Marco Reus, qui connaît les forces et surtout les faiblesses de ses anciens camarades, les Schwarzgelben accélèrent. Et l’ancien du Borussia MG finit par trouver la faille : il met le turbo, passe la défense en revue, place la balle sous les jambes de ter Stegen. Le stade hurle, il se relève et ne célèbre pas. Par respect (35e). Des célébrations, il y en aura pour le but de Subotić, quelques minutes plus tard (40e). Le Serbe est heureux, lui qui aurait pu débloquer son compteur buts un peu plus tôt, si la barre transversale ne l’en avait pas empêché (12e).

Un « but-banane »

La seconde période devient horrible pour le Borussia Mönchengladbach. Il y a bien cette tête de De Camargo qui oblige Weidenfeller à mettre en corner (51e), mais c’est à peu près tout. Quand Dortmund attaque devant sa Südtribüne, on sait que peu d’équipes peuvent résister à toute cette folie. Et les joueurs de Lucien Favre vont finir par craquer. Et une fois de plus, le coup de poignard viendra de lui. Götze sollicite Reus pour le une-deux, mais la remise du décoloré est contrée. Alors il tente sa chance là où d’autres auraient accéléré ou centré. La balle file au deuxième poteau, petit filet (70e). Un « but-banane » , comme on dit outre-Rhin. Ter Stegen relève son maillot et se le met sur la tête : sale soirée. Et ce n’est pas fini. Profitant de la sortie des deux génies, Gündogan et Błaszczykowski ont eux aussi décidé de participer à la fête. Lancé par Schmelzer, le Polonais transmet à l’Allemand qui bat Heimeroth, entré à la place d’un ter Stegen qui s’est fait mal au dos (79e). Quelques minutes plus tard, Gündogan rend la pareille à Kuba, qui s’en va tromper Heimeroth (85e). Wolfgang Stark ne laissera pas de temps additionnel. Dortmund a toujours sept points de retard sur le Bayern, mais estime quand même que les Bavarois ne sont pas les seuls à pouvoir envoyer des signes forts. Un double champion en titre sait se faire respecter.

Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 24 minutes Lozano climatise l'Allemagne il y a 9 heures Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 2
il y a 54 minutes Maradona, le cigare et les yeux tirés 3 il y a 2 heures Le bijou de Kolarov face au Costa Rica 4 il y a 3 heures La liesse des supporters mexicains à Moscou 1 il y a 4 heures Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 3
Partenaires
Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
il y a 6 heures Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 13 il y a 7 heures Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 9 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes Hier à 21:36 Le CSC malheureux d'Etebo 1 Hier à 19:20 Poulsen ouvre le score pour le Danemark 3 Hier à 18:47 Le penalty de Cueva qui s'envole 9 Hier à 16:24 Messi rate son penalty ! 18 Hier à 15:34 Finnbogason relance l'Islande ! 3 Hier à 15:22 Le premier but en Coupe du monde d'Agüero Hier à 15:15 Van Marwijk : « On méritait le nul » 17 Hier à 13:38 Pogba délivre les Bleus 8 Hier à 13:28 La main de Samuel Umtiti et le penalty de Jedinak 4 Hier à 13:12 L'ouverture du score de Griezmann grâce à la VAR 1 Hier à 11:46 Le rap de Benjamin Pavard (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 25 : Les Bleus vus d'Australie, Espagne-Portugal et le Danois daltonien
À lire ensuite
Montpellier à la relance