Dortmund en C1, Hambourg dans la mouise

Pour sa 31e journée, la Bundesliga a offert un brillant Dortmund, des retournements de situation pour Fribourg et le Werder, une nouvelle victoire du Bayern et un duo Hambourg/Nuremberg qui sombre vers la relégation. Et puis des buts, des gestes fous et des stades pleins. Mais c'est bientôt fini.

Modififié
0 4
L'équipe du week-end

Depuis sa défaite contre le Real Madrid, Dortmund est intouchable et aligne des performances de grande qualité. Vainqueur du Bayern 3-0, éliminant Wolfsburg en demi-finale de Pokal (Coupe d'Allemagne) après un match enlevé… Ce week-end, contre la surprenante équipe de Mayence, le BVB n'a pas tremblé et a continué son chemin vers la 2e place grâce à la défaite de Schalke. Une victoire nette 4-2, malgré deux retours au score des 05ers grâce à Shinji Okazaki. Avec ces trois points supplémentaires, les Schwarz-Gelben peuvent fêter une quatrième qualification consécutive pour la Ligue des champions. Tout se passe mieux à Dortmund. La saison prochaine va être préparée sereinement. Et à moins de deux mois de la Coupe du monde, Marco Reus est dans la forme de sa vie.

Vous avez manqué Fribourg-Mönchengladbach (et vous n'auriez pas dû)

À l'heure de jeu, Fribourg est mal en point à cause d'une première mi-temps catastrophique, sur le reculoir permanent et à dix derrière. Tout laisse à penser que le Borussia Mönchengladbach est l'hôte de la rencontre. Et si Mehmedi égalise après un travail de Jonathan Schmid, Oliver Sorg y répond par une faute sur Raffael, alors que celui-ci entre dans la surface de réparation. Ni une, ni deux : pénalty sifflé ; Fribourg va devoir regarder dans le rétro si ceux de derrière n'avancent pas trop vite et les menacent. Sauf que le SCF a un gardien d'exception. Oliver Baumann part du bon côté et maintient le 1-1. Le Borussen Xhaka choisit ce moment de doute pour faire une faute idiote, obtenir un deuxième jaune et dire à l'arbitre qu'il ne devrait plus officier en Bundesliga. En quelques minutes, Mönchengladbach craque. Oliver Sorg se rattrape de son erreur par une frappe dantesque en pleine lucarne ; Darida et Mehmedi complètent le tableau d'affichage pour un sévère 4-1. Le beau coup franc de Nordveidt n'y change pas grand-chose : il ne reste que l'Europa League pour les Fohlen… Le SC Fribourg, lui, jouera encore au plus haut niveau dans quelques mois.

L'analyse définitive

Dans la Hanse, les soldes du mois de juin vont être très sportives. Car en cas de descente du HSV, il va falloir être les premiers sur le coup pour s'arracher les quelques joueurs de Hambourg qui ont réussi à faire parler d'eux en bien. Le premier sur la liste devrait être Hakan Çalhanoğlu, prometteur, d'un talent insouciant, qui a maintenu seul à flot son club depuis la blessure de Pierre-Michel Lassoga, autre joueur qui devrait attirer les convoitises. René Adler va probablement chercher une porte de secours, lui qui n'est même plus sûr d'aller jusqu'au Brésil à ce rythme. Hambourg pourrait être dans l'obligation de tout vendre, à commencer par le panneau de décompte de temps passé en Bundesliga. Et Johan Djourou ?

On risque d'en parler sur RMC

Le retour du Hertha Berlin au sein de l'élite est-il une bonne chose pour le football allemand ? Si la Bundesliga a vécu dernièrement deux saisons sur trois sans club de la capitale, elle ne s'en sortait pas plus mal. Car le Hertha fait les choses cradement cette saison, avec un maillot jaune orangé à faire fuir les plus épileptiques du stade. Mais le gros problème avec le Hertha, c'est sa solidité. Cette saison, quand le Hertha n'est pas bon, il ne perd pas. Berlin se contente d'un petit 0-0, calme et posé. À Augsburg, c'était déjà leur troisième score nul et vierge de la saison. Une énormité à l'échelle de la Bundesliga qui fait sérieusement chuter la moyenne de buts dans le pays. Sur 9 matchs joués dans cette 31e journée, seulement 3 buts marqués. Honteux.

Le top 5

- Şahin, double passeur presque décisif. Une fois dans le bon sens, dans le timing pour Mkhitaryan qui sert ensuite Lewandowski. Une autre à cause d'une mauvaise inspiration, en retrait vers Okazaki.

- Ibrahima Traoré, aussi bien dans son couloir avec Stuttgart qu'en interview. Avec lui, le VfB ne va pas descendre.
- Ivica Olić. Increvable renard.
- Emir Spahić, un doublé et pas une seule faute commise, après-midi miraculeuse pour l'ancien Montpelliérain.

- Petersen, qui entre, marque et scelle la victoire du Werder 3-1, après avoir été mené 0-1 au bout de trois minutes de jeu par Hoffenheim. Le maintien est définitivement acquis.

Le geste

La frappe lointaine, plus que jamais sur le retour en Allemagne. La fameuse bundesfrappe a eu les honneurs de Bargfrede et surtout d'Oliver Sorg. Spontanée, surprenante, parfaite. À 103 km/h.


Hakan Çalhanoğlu a dit…

« Maintenant, seul le bon Dieu peut nous aider. » Après le passage de trois entraîneurs différents, on s'en remet au peu qu'il reste à Hambourg.

La stat inutile : 18

Lewandowski a marqué son 18e but de la saison en championnat alors que le chronomètre affichait 18 minutes. Son 101e but avec le Borussia Dortmund, à quatre matchs de la fin de ce chapitre de sa carrière.

L'image

Neven Subotić, en tribunes. Avec un maillot de Dedê sous son pull, selon la rumeur.


Et sinon...

- En match très avancé, jeudi soir, Hanovre s'est imposé 3-2 sur le terrain de Francfort, dans ce qui ressemblait à une histoire de coups francs et de têtes.
- Après Mo Idrissou, Max Kruse a eu l'honneur du hit préféré du Dreisamstadion : « Max Kruse jouera la Ligue des champions sur sa PS3. »
- Le Bayern a gagné un match de Bundesliga, contre Brunswick. La première victoire en quatre journées. La crise est terminée.
- Mais il y a toujours plus d'absents à l'approche des matchs contre Madrid. Le dernier en date : David Alaba, enrhumé.
- Le Franco-Danois Højbjerg a eu une occasion en or contre Brunswick. Il a manqué le cadre. Claudio Pizarro marque, lui, toujours aussi régulièrement.
- Bellarabi et Correia n'ont, eux, pas joué pour Brunswick, car « endormis » selon leur entraîneur Lieberknecht.
- En 2. Bundesliga, Greuther Fürth et Paderborn se sont affrontés avec une place directe pour la première division en ligne de mire. Résultat : un match nul 2-2 qui fait les affaires de Kaiserslautern, désormais à 3 points des barrages.

Par Côme Tessier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Rakamlerouge Niveau : National
David Pizzaro, Côme ?
Je ne peux pas me résoudre à écrire du bien de Claudio. (Désolé pour cette confusion impardonnable, c’est corrigé donc.)
Ce Calhanoglu est une véritable pépite, il ne ferait pas tâche au BVB qui se souvient encore de son coup franc pleine lucarne de 40m il y a quelques mois.
Avec Gündogan et Sahin, la connexion germano-turque aurait encore plus fière allure avec lui.
Bon, que vous ne citiez pas toujours toutes les équipes, passe. Mais pourquoi cette rubrique ne parle quasiment jamais de Schalke? Encore une fois, les deux seules références qui leur sont faites ici sont de dire "la défaite de Schalke" et qu'I. Traoré a été bon, sous-entendu contre eux. Je suis le seul à penser que le 3e de la BuLi mériterait plus d'attentions?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 4