En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 23e journée
  3. // Borussia Dortmund/Schalke 04 (3-0)

Dortmund dynamite Schalke

Le 146e derby a tardé à donner son verdict. Mais devant les siens, le Borussia Dortmund s'impose finalement 3-0, et c'est amplement mérité tant Schalke a été inexistant devant.

Modififié

B. Dortmund - Schalke 04
(3-0)

P. Aubameyang (78'), H. Mkhitaryan (80'), M. Reus (85') pour Borussia Dortmund


Le Signal Iduna Park a bien cru que ses poulains n'y arriveraient jamais. Pendant 78 minutes, Dortmund, ultra-dominateur, bute inlassablement sur Wellenreuther, le gardien de Schalke. Et puis, en huit minutes, les Jaune et Noir réussissent par trois fois à faire tomber ce mur qui paraissait infranchissable. 3-0. Un succès logique tant les locaux ont dominé cette rencontre en long en large et en travers. Un succès, surtout, qui permet à Dortmund d'effacer définitivement le spectre de la relégation et de battre l'ennemi juré. De quoi redonner du baume au cœur à tout le groupe avant, notamment, le match retour face à la Juventus en Ligue des champions.

Jaune et noir ou bleu et blanc ?


Cette saison, Dortmund-Schalke n'est pas un duel au sommet. Les deux clubs ne vivent pas dans la même catégorie : le Borussia est coincé dans la deuxième moitié du classement depuis le Revierderby aller, lors duquel Schalke s'était imposé 2-1 à l'Arena Auf Schalke. Jürgen Klopp l'a redit : le BVB ne joue pas l'Europe et cherche d'abord le maintien. Le sens des priorités. Les Königsblauen peuvent, eux, encore croire à une qualification directe en Ligue des champions, bien placés en embuscade derrière Mönchengladbach. Pourtant, lors d'un Revierderby, le classement ne compte plus vraiment. Ce qui compte, ce n'est pas les 3 points, c'est la gagne.

Pourtant, après 45 minutes, c'est un match nul 0-0 au tableau d'affichage. Dortmund ne ressemble en rien au BVB perdu de la reprise après la trêve. À l'envie, Dortmund écrase Schalke. Les Schwarzgelben ne laissent pas une miette de terrain à leurs adversaires et multiplient les bonnes positions de frappe. Seulement, de la 3e minute à la 45e, il y a toujours quelque chose pour empêcher l'inévitable : Aubemeyang se heurte à Wellenreuther, Kagawa lobe astucieusement le gardien sans trouver le cadre, et Nastasić sauve miraculeusement les Bleu et Blanc par la grâce d'un pied gauche qui traîne au bon endroit. La seule réponse formulée par Schalke réside en quelques contacts ardus, notamment sous la semelle de Marco Höger ou Benedikt Höwedes – finalement averti avant la pause. Lorsque l'arbitre siffle la pause, Dortmund ne peut avoir que des regrets, avec la satisfaction d'avoir tout de même retrouvé ses meilleurs qualités.

Aubameyang et Batman


Mais un derby, ça ne se mérite pas, ça se gagne. Un jeu auquel le BVB fait peur, car Dortmund reprend sur les mêmes bases, avec les mêmes principes, sans pour autant trouver la faille. Tous les joueurs sont au diapason : Şahin accomplit des passes encore jamais vues ces deux dernières années, Mats Hummels retrouve sa beauté et sa classe naturelle quand il est à 100% physiquement, Kirch réitère ses performances XXL insoupçonnées. Schalke ne s'en remet qu'à un seul, un petit jeune que ses coéquipiers peuvent remercier sur les 70 premières minutes. Leur gardien joue comme un grand. Timon Wellenreuther donne l'impression d'avoir déjà une dizaine d'années d'expérience dans les bagages. C'est alors qu'intervient, enfin, le premier tir de Null Vier en deuxième mi-temps, à la 68e. Il n'y a pas photo dans le jeu, un peu plus physiquement. Dortmund n'arrive plus à mettre autant de pression, Di Matteo et les siens le sentent et s'essayent de plus en plus à des sorties dans la moitié opposée.

Seulement, le football n'est pas toujours cruel, et justice est faite par Pierre-Emerick « Batmaneyang » . Sur un super service en profondeur, Auba prend enfin le meilleur sur Wellenreuther en le devançant d'un bon pointu, avant de dégainer un déguisement de Batman d'un petit sac planqué à côté des cages. Quelques secondes s'écoulent, et Mkhitaryan assomme un peu le score en doublant la marque sur un super service de Gündoğan. Mérité. Plus difficile pour le jeune portier de Gelsenkirchen, qui, après un match XXL, se fait bêtement surprendre par Marco Reus pour un troisième but qui achève les débats. Jürgen Klopp espérait avant le match une victoire 4-0. C'est un très beau 3-0, qui permet à Dortmund de sauver sa saison. Schalke peut encore espérer la Ligue des champions, mais il faudra faire autre chose.

⇒ Résultats et classement de Bundesliga

Par Côme Tessier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 48 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 59
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10 dimanche 21 janvier Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7