1. // Coupe d'Allemagne
  2. // Bayern-Dortmund (0-0, 4 tab 3)

Dortmund craque face au Bayern

Au bout du suspense, le Bayern remporte sa 18e Coupe d’Allemagne en battant le Borussia Dortmund aux tirs au but.

Modififié
496 41

Bayern Munich 0-0 (4 tab 3) Borussia Dortmund



Les larmes de Pep Guardiola pour la 18e Coupe d’Allemagne remportée par le Bayern Munich. Beaucoup ont fini par comprendre que le football allemand, c’est l’intensité, le beau jeu, la vitesse d’exécution et des stades pleins. Pour le dernier point, rien à dire. L’enceinte berlinoise toute en jaune et rouge fait plaisir à voir, quelle ambiance. Le jeu, lui, déçoit. D’accord, c’est une finale, entre les deux plus grands clubs allemands. Mais malgré leur talent, les joueurs sont tendus, crispés. Résultat, pas grand-chose à se mettre sous la dent en première mi-temps. En revanche en seconde, les chevaux sont lâchés et on assiste au match que l’on attendait. Deux équipes de haut niveau, aux styles atypiques et épurés. Si le Bayern domine, Dortmund résiste, mais perd des plumes et des joueurs. Après Schmelzer, c’est le capitaine et futur joueur du Bayern Mats Hummels qui sort, blessé en seconde période. Acculé, touché, mais pas coulé, Dortmund arrache miraculeusement la prolongation, puis les tirs au but, mais craque au bout du suspense.

Une première mi-temps décevante


Observation et crispation. Ces mots résument les premières minutes de ce match. Le Bayern a le ballon, Dortmund attend, mais peine à la relance. Prudents, timides, les Bavarois se mettent tout de même en évidence après cinq minutes grâce à Thomas Müller. Sa belle frappe lointaine file juste au-dessus de la cage de Bürki. Ce premier avertissement réveille le BvB. Jeu rapide, en profondeur, Reus et Aubameyang sont sollicités, mais manquent de précision, de concentration. À leur décharge, les milieux de terrain multiplient les erreurs techniques et les latéraux sont timides. Un quart d’heure de jeu, on est déçus.

Agressifs, tendus, les joueurs n’évoluent pas à leur niveau. Trop de mauvais choix, trop de précipitation. Müller, lui, ne déçoit pas et se distingue de nouveau à la 21e, de la tête cette fois. Pour le moment, il faut donc s’en remettre aux exploits personnels. Douglas Costa l’a compris et part de son côté gauche, repique, frappe sèche, Bürki repousse. Première action de classe de la rencontre. La réponse du BvB intervient par Aubameyang. Après un rush côté gauche, son tir termine dans le petit filet bavarois. Le match se décante enfin, mais la tension demeure. Peu en vue dans ce début de rencontre, Ribéry a la bougeotte et Castro en fait les frais. Violente poussette, carton jaune. Le Français s’en sort bien. Peu avant la pause, Dortmund a l’occasion de réaliser un petit hold-up. Dommage que ce soit Sven Bender à la réception d’un bon coup franc de Gonzalo Castro. 0-0 à la pause.

Le Bayern domine, Dortmund résiste


On veut du spectacle. Le public du Borussia aussi. Dès la reprise, les fumigènes sont de sortie. Une épaisse fumée noire monte dans le ciel du stade olympique de Berlin. Le Bayern est proche d’ouvrir le score. Côté gauche, Ribéry centre, Müller ne peut redresser la course du ballon. À l’image de Douglas Costa, le Français anime beaucoup mieux son couloir. Le BvB souffre. Costa rend Schmelzer complètement fou, centre, Müller veut dévier, mais Sokratis sauve son équipe d’un geste plein de sang-froid. Acculé, Dortmund vendra cher sa peau. Reus sonne la révolte. Après une belle et longue chevauchée côté gauche, l’ancien de Gladbach a encore la lucidité pour servir Aubameyang seul sur le coin droit de la surface bavaroise. Le Gabonais tente sa chance, au-dessus.

Manquée aussi, la tentative de Lewandowski pourtant bien servi par Müller. Ça sent le K.O. Première victime : Marcel Schmelzer. À la peine et souvent blessé, le latéral gauche cède sa place à Erik Durm. Deuxième victime et non des moindres : Mats Hummels. 77e minute, le capitaine et futur joueur du Bayern sort, touché lui aussi. Sifflets ? Applaudissements ? Un peu des deux. Ginter le remplace. Les vagues bavaroises se succèdent. Dortmund a peu d’occasions, et Aubameyang loupe la plus belle, à six minutes de la fin. Peut-être tournant du match. Comme en 2014, il faut jouer la prolongation.

Munich s’impose aux tirs au but


Trois petites minutes après la reprise, Durm sauve son camp. Idéalement servi par Ribéry, Lewandowski n’a pas le temps de conclure, stoppé net par le tacle du jeune champion du monde. Le rythme baisse, les acteurs fatiguent, la tension remonte. C’est la pause. Auteur d’une bonne prestation, Ribéry reste au sol, les crampes le tiraillent, les adducteurs sifflent. Coman prend la relève. La supériorité technique bavaroise ne fait aucun doute. Avec un poil de chance, sans rien retirer de son talent, Bürki repousse les assauts adverses et permet à son équipe d’aller aux tirs au but. Kagawa, Aubameyang marquent pour le BvB, mais Bender et Sokratis loupent. Pep Guardiola est en pleure et fête son départ par une victoire. Le Bayern remporte la 73e Coupe d’Allemagne de l'histoire et réalise le doublé Coupe-championnat. Troisième défaite consécutive en finale pour le Borussia Dortmund. Et ce coup-ci, ce n'est pas de la faute de Jürgen Klopp.

Par Flavien Bories
Modifié

Dans cet article

GougouleBxl Niveau : CFA2
C'est moi ou elle était bizarre cette séance de tirs au but...?

Y'avait un pari entre les joueurs pour tirer en deux temps ?
Quelle honte ce péno de Bender.
Incroyable de le tirer de la sorte!
Note : 1
5 titres en 3 ans, pas trop mal quand même, quoi qu'on en dise.
Note : -1
Message posté par Kalle
5 titres en 3 ans, pas trop mal quand même, quoi qu'on en dise.


En reprenant une équipe qui en avait gagné 3 en une année....
Message posté par Ovrebo
En reprenant une équipe qui en avait gagné 3 en une année....


Je répondrais comme l'a fait Guardiola: combien de titres gagnés l'année précédente (2012) et combien de triplés le Bayern a réalisé?
Il me semble que le Barça ne l'a pas fait non plus malgré son équipe actuelle.
Il y a les joueurs sur le papier et d'un autre côté la pression constante (ce que tout le monde attend d'eux), mais aussi l'adversaire qui se transcende souvent pour faire un résultat.
Bref, c'est loin d'être facile de gagner des titres, d'autant plus que sur ces 3 années, le Bayern fait 3 demi de CL e une demi de Coupe d'Allemagne. C'est quand même exceptionnel.
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Lewandowski a vraiment besoin de repos je crois.

Il a absolument tout foiré a part son péno à la fin.
Ribéry mauvais en première, très bon par la suite.
Costa.. il a alterné entre le pas mal et le n'importe quoi
Muller inexistant...

Mais le milieu et la défense très bon je trouve. Bref, plutôt belle saison même si on a l'air de finir sur les rotules.
Charles K'est bourré Niveau : DHR
Note : 2
Message posté par Ovrebo
En reprenant une équipe qui en avait gagné 3 en une année....


C'est pas comparable, des cadors de l'ère Heynckes ont été très souvent blessés (Ribéry, Robben, Javi Martinez...), d'autres sont partis (Schweini, Van Buyten).
Message posté par Ovrebo
Quelle honte ce péno de Bender.
Incroyable de le tirer de la sorte!


Et celui de Kimmich on en parle ? Je pense que j'ai rarement vu pire pénalty que celui là.

Sinon j'en ai marre du foot c'est toujours les méchants qui gagnent en finale
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Message posté par Kalle
Je répondrais comme l'a fait Guardiola: combien de titres gagnés l'année précédente (2012) et combien de triplés le Bayern a réalisé?
Il me semble que le Barça ne l'a pas fait non plus malgré son équipe actuelle.
Il y a les joueurs sur le papier et d'un autre côté la pression constante (ce que tout le monde attend d'eux), mais aussi l'adversaire qui se transcende souvent pour faire un résultat.
Bref, c'est loin d'être facile de gagner des titres, d'autant plus que sur ces 3 années, le Bayern fait 3 demi de CL e une demi de Coupe d'Allemagne. C'est quand même exceptionnel.


Pour moi la vraie tâche, c'est le torchage a domicile contre le Real.

Pour le reste, je ne reproche pas grand chose à Pep.
Contre l'Atletico, ils passent dans un trou de souris, et conte Barça, trop d'absents de marque dans nos rangs au match aller avec un Lewandowski diminué en prime.
Message posté par pierre ménès 2.0
Lewandowski a vraiment besoin de repos je crois.

Il a absolument tout foiré a part son péno à la fin.
Ribéry mauvais en première, très bon par la suite.
Costa.. il a alterné entre le pas mal et le n'importe quoi
Muller inexistant...

Mais le milieu et la défense très bon je trouve. Bref, plutôt belle saison même si on a l'air de finir sur les rotules.


Pas d'accord avec toi, Müller décoche un super tir en 1ère. Lewandowski a souvent été victime de fautes. Son plus gros défaut est de ne jamais se positionner par rapport à la défense adverse et d'être souvent hors-jeu.
Ribéry passait souvent dans un mouchoir, mais comme souvent cette année, la finition a fait défaut (dernière et avant-dernière passe).
Lahm toujours au top, Kimmich impressionnant même à ce poste. S'il utilise cette expérience pour son placement, il sera imbattable.
Note : -1
Message posté par Kalle
Je répondrais comme l'a fait Guardiola: combien de titres gagnés l'année précédente (2012) et combien de triplés le Bayern a réalisé?
Il me semble que le Barça ne l'a pas fait non plus malgré son équipe actuelle.
Il y a les joueurs sur le papier et d'un autre côté la pression constante (ce que tout le monde attend d'eux), mais aussi l'adversaire qui se transcende souvent pour faire un résultat.
Bref, c'est loin d'être facile de gagner des titres, d'autant plus que sur ces 3 années, le Bayern fait 3 demi de CL e une demi de Coupe d'Allemagne. C'est quand même exceptionnel.


Je répondrais comme le fait Ruud, combien de finales de C1 les 4 années précédentes et combien en 3 années avec lui?
Message posté par pierre ménès 2.0
Pour moi la vraie tâche, c'est le torchage a domicile contre le Real.

Pour le reste, je ne reproche pas grand chose à Pep.
Contre l'Atletico, ils passent dans un trou de souris, et conte Barça, trop d'absents de marque dans nos rangs au match aller avec un Lewandowski diminué en prime.


Le match contre le Real s'est joué à l'aller avec une seule erreur fatale (Boateng qui n'intercepte pas la passe pour CR7). Au retour, ils ont baissé les bras rapidement après avoir encaissé 2 buts en contre.

De toute façon, avec un positionnement aussi haut, c'est quand même un miracle qu'il y ait eu aussi peu de buts pris en contre, mais ils ont été vitaux contre les grosses équipes.

J'ai bien apprécié ces 3 années. On aura vu quelque chose de nouveau et c'est effectivement dommage qu'il y ait eu tant de blessés aussi longtemps. D'ailleurs c'est aussi un gage du talent de Pep. Il aura toujours su faire des ajustements surprenants, mais réussis.
Message posté par pierre ménès 2.0
Lewandowski a vraiment besoin de repos je crois.

Il a absolument tout foiré a part son péno à la fin.
Ribéry mauvais en première, très bon par la suite.
Costa.. il a alterné entre le pas mal et le n'importe quoi
Muller inexistant...

Mais le milieu et la défense très bon je trouve. Bref, plutôt belle saison même si on a l'air de finir sur les rotules.


J'ai trouvé Muller assez bon, moi.
Lewandowski, malgré ses stats, je reste sur ma faim, connaissant son vrai niveau.
J'aurais pu mettre ça sur le fameux problème de Guardiola avec les AC mais je le trouve bizarrement emprunté balle au pied.
Message posté par Ovrebo
Je répondrais comme le fait Ruud, combien de finales de C1 les 4 années précédentes et combien en 3 années avec lui?


C'est sûr qu'on peut toujours dire d'un verre qu'il est à moitié vide ou à moitié plein. Combien de titres pour Guardiola pour ses 6 années en tant qu'entraîneur pro? Combien pour les autres?
Message posté par Kalle
Le match contre le Real s'est joué à l'aller avec une seule erreur fatale (Boateng qui n'intercepte pas la passe pour CR7). Au retour, ils ont baissé les bras rapidement après avoir encaissé 2 buts en contre.

De toute façon, avec un positionnement aussi haut, c'est quand même un miracle qu'il y ait eu aussi peu de buts pris en contre, mais ils ont été vitaux contre les grosses équipes.

J'ai bien apprécié ces 3 années. On aura vu quelque chose de nouveau et c'est effectivement dommage qu'il y ait eu tant de blessés aussi longtemps. D'ailleurs c'est aussi un gage du talent de Pep. Il aura toujours su faire des ajustements surprenants, mais réussis.


Je suis d'accord sur le fait que le match se joue à l'aller mais c'est plus le manque d'animation offensive du Bayern qui fait tâche.

Au final, le Bayern a marqué 4 pauvres buts sur 6 matchs en demies et en a encaissé....12.
2 par match.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
496 41