1. //
  2. // Quart de finale retour
  3. // Dortmund/Málaga (3-2)

Dortmund, c'est fou !

Mené 2-1 jusqu'à la 91e minute de jeu, Dortmund a arraché une qualification inespérée en inscrivant deux buts en à peine une minute dans le temps additionnel (3-2). Un scénario incroyable qui marquera à jamais l'histoire du BVB. Malaga peut se les bouffer.

Modififié
63 132
DortmundMalaga : 3-2
Buts : Joaquin (25e) et Eliseu (82e) pour Malaga, Lewandowski (40e), Reus (90+1e) et Santana (90+2e) pour Dortmund

Terminer premier du groupe de la mort en tapant successivement le Real Madrid et Manchester City, déboîter le Chakhtior Donetsk en huitième de finale, tout gagner à domicile en ne prenant qu'un seul but en quatre matches… Pour finalement se faire sortir en quarts de finale par Malaga en s'inclinant à domicile après avoir obtenu le nul en Espagne. C'est ce qui a failli arriver à Dortmund. Jusqu'à la 91e minute de jeu, Malaga avait réussi le match presque parfait, mêlant solidité défensive et justesse face au but. Mais en à peine une minute, les Espagnols ont totalement craqué et c'est finalement le Borussia qui arrache son billet pour les demi-finales (3-2). Un match fou fou fou comme on les aime tous. Sauf les supporters de Malaga.

La feinte de Joaquin, la talonnade de Reus

Le titre de champion d'Allemagne est à Munich, la plus belle tribune d'Europe est à Dortmund. Dès le coup d'envoi, l'incroyable Südtribune met une ambiance exceptionnelle dans un stade plein à craquer. Pas de quoi impressionner Malaga, qui réalise une excellente entame de partie grâce à un pressing haut très efficace. Surpris mais pas réellement mis en danger, les Allemands ont besoin de dix minutes pour mettre le pied sur le ballon. Ils ne le lâcheront plus. Toulalan et Camacho reculent d'un cran et se collent à leur défense, ce qui oblige Joaquin, Duda et Isco à venir chercher les ballons très bas, isolant totalement Julio Baptista. Les hommes de Manuel Pellegrini tentent de relancer propre, ce qui se traduit souvent par des pertes de balle dans leur camp. Sur l'une d'entre elles, Lewandowski, servi par Götze, tente un lob de vingt mètres qui passe juste au-dessus. Comme à l'aller, Malaga fait le dos rond et joue parfaitement le coup sur ses rares opportunités. Un mauvais dégagement de la tête, un décalage à l'entrée de la surface, une feinte de frappe, un tir du gauche dans le petit filet de Weidenfeller, et un but très coquin de Joaquin sur la première tentative espagnole du match. Sonné, le BVB profite d'une énième perte de balle de Malaga, mais surtout d'un geste de génie de Reus pour revenir avant la pause. Le prodige allemand claque une talonnade magique qui offre à Lewandowski un face-à-face avec Caballero, que le Polonais remporte.

Une minute de folie

Pour la première fois depuis le début de son épopée européenne, Malaga a encaissé un but en première période. Une situation qui n'a pas vraiment l'air de les affecter. Juste avant et juste après la pause, les Espagnols se créent en effet deux énormes occasions sur deux coup-francs similaires, mais Weidenfeller s'interpose à chaque fois. Le portier allemand profite d'abord de la mollesse de la tête de Joaquin avant de réaliser une superbe manchette sur un nouveau coup de boule du milieu espagnol. Malgré cette frayeur, Dortmund a la maîtrise du ballon. Mais en dehors d'une frappe écrasée de Lewandowski, d'une reprise dévissée de Götze et d'un but de Lewandowski logiquement refusé pour un hors-jeu du mot compte triple Blaszczykowski, les occasions se font attendre. Les hommes de Jürgen Klopp ont énormément de mal à se montrer dangereux sur attaques placées, au contraire de Malaga qui, au terme d'une action limpide, voit Toulalan balancer une mine difficilement repoussée par Weidenfeller. Il faut attendre le dernier quart d'heure pour voir le BVB se lâcher. C'est le moment que choisit Caballero pour sortir deux arrêts de grande classe, mêlant chance et réflexe fou, sur des frappes de Reus et Götze. Forcément, les Allemands s'exposent, et Malaga en profite immédiatement pour planter un contre assassin conclu par Eliseu, pourtant clairement hors-jeu. On pense le match plié, mais le Westfalenstadion va vivre des arrêts de jeu hallucinants : sur un centre de Subotic, Reus pousse le ballon au fond des filets. Sur l'action suivante, Schieber dévie pour Reus dont la frappe arrive sur Santana (hors-jeu?) qui s'y reprend à deux fois pour marquer à bout portant. Fou. Le stade explose, la Südtribune vibre comme jamais. C'est ça le foot bordel !

Par Quentin Moynet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Match au scénario fou fou avec cette victoire arrachée dans les arrêts de jeu. Mais bon, Malaga n'avait pas montré grand chose au tour précédent.

Allemagne 1
Espagne 1

Deuxième mi-temps demain !
ßrestoâ Niveau : DHR
Comment dit-on cardiaque/suspense/match de dingo en allemand ?
Ah et merci le foot (allemand) !
Note : 1
j´aime ces soirées de LDC!
 //  23:01  //  Amoureux de la Suisse
Putain quel fin de match, juste incroyable !

Quel dommage pour Malaga, ils ne meritent pas de sortir comme ça de la compète ...
cantor0305 Niveau : CFA
je voudrais pas être à la place d'un supporter de malaga même pour tout le whisky d'écosse.
milanello44 Niveau : CFA
Ça là fout mal là gars.
Yaya-letour Niveau : CFA2
Un scénario de C1 comme on les aime.
Dommage pour Malaga qui a tres bien jouer.
Note : 1
Putain le foot, qu'est ce que c'est bon!


(J'ai rien contre lui mais merci à Dortmund d'avoir donné plus de taf à Quentin Moynet... ^^)
Note : 1
2 buts hors jeu, balle au centre.

Un grand bravo à Malaga pour leur parcours malgré les difficultés connues par le club cet été.

Mais il faut reconnaitre que sur l'ensemble des deux matchs, c'est mérité.
sérieux, y a 2 hors jeu sur les deux buts de Dortmund, j'veux pas faire le rabat-joie mais on est en 1/4 de finale de LdC.. le pire c'est que le dernier but est flagrant
Spike Spiegel Niveau : CFA2
Mais quel match mes amis quel match ! J'avais pris un tel devant un match "neutre" depuis très longtemps. Vraiment content d'avoir choisi de le mater. (Ceux choisissant Galatasaray-Real étant bien évidemment soit des footix soit des ... turcs). Un scenario de malade, une intensité folle, définitivement un des meilleurs matchs de la saison. 2 buts en 1minute quoi, et le Willy qui passe son match à faire des arrêts de dingue... Fou !
Grand bravo aux deux équipes, un match dément, avec une grosse erreur d'arbitrage des 2 cotés (but de eliseu et but de santana). Mais je serais supporter de malaga j'aurais l'impression de m' être bien fait sodomiser* à l'ancienne avec une noisette de beurre et un peu de salive.

Et je finirai en disant: Isco ne pleure pas petit, tu deviendras très très grand, un ballon d'or te tend les bras d'ici 5 ans
Message posté par ßrestoâ
Comment dit-on cardiaque/suspense/match de dingo en allemand ?
Ah et merci le foot (allemand) !


Das war ein Krimi / das war spannend / was für ein spannendes Spiel
C'est dans ses moments que tu sais pourquoi t'aimes le foot, les matchs pourri que tu mates quand même et jusqu'à la fin. Après le 2-2 de Paris, le 3-2 du BVB. La ligue des champions, c'est magique!
Enorme!!!!! Match de fou furieux! Un vrai scénario de LdC!
Dur dur pour les malagueño, pour San Caballero et les centraux qui jusqu'a la 91e ont fait un sans fautes.
Ils ont craqué,et on peut dire que le stade surchauffé a bien aidé le Borussia a les mettre sous pression
Bravo ! Une vrai soirée de LdC comme on les aime, j'en bande.
J'en ai péter mon calbute! Oh bordel merci Dortmund ça fait plaisir de voir une si belle équipe en demi!
Félicitations à Malaga quand même, pour des puceaux ils ont fait une bonne première fois!
a noter le grand fair play du président du club, Watzke, qui a dit "une grande pensée pour les joueurs de Malaga qui ont fait un match immense ce soir. Personne n'aimerait être à leur place".

Class !
Yaya-letour Niveau : CFA2
Jurgen Klopp il m'impressionne, il est rester serein comme si il savait qu'il y'aurait un tel finish.
Jusqu'à la 90eme, je me dis "cool je vais pouvoir vanner tous les soit-disant esthètes du foot qui prédisaient un bon parcourt de Dortmund dès le mois de novembre" qui pullulent sur le forum.
Maintenant je me retrouve comme un con.
Mais j'ai aimé ça putain !
DIMITRI-SUR-LE-DON-S04 Niveau : Ligue des champions
...Et à la fin, c'est les allemands qui gagnent !!!

Mais quel match quoi !!! Le genre à nous réconcilier avec la CL.

Un but hors-jeu de chaque coté, donc voila quoi. Dortmund moins fringant mais cette fin de match, c'est juste génial.

Cruel pour Malaga, qui a joué avec ses forces, et avec un gardien énorme mais globalement ils n'ont pas leur place en demie, Dortmund est meilleur. Et tant mieux finalement, parce que trois équipes espagnoles en demie, j'aurais presque été supporter du PSG demain.

Le Goal de Lewandowski est splendide au fait.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
63 132