Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quart de finale retour
  3. // Dortmund/Málaga (3-2)

Dortmund, c'est fou !

Mené 2-1 jusqu'à la 91e minute de jeu, Dortmund a arraché une qualification inespérée en inscrivant deux buts en à peine une minute dans le temps additionnel (3-2). Un scénario incroyable qui marquera à jamais l'histoire du BVB. Malaga peut se les bouffer.

Modififié
Dortmund – Malaga : 3-2
Buts : Joaquin (25e) et Eliseu (82e) pour Malaga, Lewandowski (40e), Reus (90+1e) et Santana (90+2e) pour Dortmund

Terminer premier du groupe de la mort en tapant successivement le Real Madrid et Manchester City, déboîter le Chakhtior Donetsk en huitième de finale, tout gagner à domicile en ne prenant qu'un seul but en quatre matches… Pour finalement se faire sortir en quarts de finale par Malaga en s'inclinant à domicile après avoir obtenu le nul en Espagne. C'est ce qui a failli arriver à Dortmund. Jusqu'à la 91e minute de jeu, Malaga avait réussi le match presque parfait, mêlant solidité défensive et justesse face au but. Mais en à peine une minute, les Espagnols ont totalement craqué et c'est finalement le Borussia qui arrache son billet pour les demi-finales (3-2). Un match fou fou fou comme on les aime tous. Sauf les supporters de Malaga.

La feinte de Joaquin, la talonnade de Reus

Le titre de champion d'Allemagne est à Munich, la plus belle tribune d'Europe est à Dortmund. Dès le coup d'envoi, l'incroyable Südtribune met une ambiance exceptionnelle dans un stade plein à craquer. Pas de quoi impressionner Malaga, qui réalise une excellente entame de partie grâce à un pressing haut très efficace. Surpris mais pas réellement mis en danger, les Allemands ont besoin de dix minutes pour mettre le pied sur le ballon. Ils ne le lâcheront plus. Toulalan et Camacho reculent d'un cran et se collent à leur défense, ce qui oblige Joaquin, Duda et Isco à venir chercher les ballons très bas, isolant totalement Julio Baptista. Les hommes de Manuel Pellegrini tentent de relancer propre, ce qui se traduit souvent par des pertes de balle dans leur camp. Sur l'une d'entre elles, Lewandowski, servi par Götze, tente un lob de vingt mètres qui passe juste au-dessus. Comme à l'aller, Malaga fait le dos rond et joue parfaitement le coup sur ses rares opportunités. Un mauvais dégagement de la tête, un décalage à l'entrée de la surface, une feinte de frappe, un tir du gauche dans le petit filet de Weidenfeller, et un but très coquin de Joaquin sur la première tentative espagnole du match. Sonné, le BVB profite d'une énième perte de balle de Malaga, mais surtout d'un geste de génie de Reus pour revenir avant la pause. Le prodige allemand claque une talonnade magique qui offre à Lewandowski un face-à-face avec Caballero, que le Polonais remporte.

Une minute de folie

Pour la première fois depuis le début de son épopée européenne, Malaga a encaissé un but en première période. Une situation qui n'a pas vraiment l'air de les affecter. Juste avant et juste après la pause, les Espagnols se créent en effet deux énormes occasions sur deux coup-francs similaires, mais Weidenfeller s'interpose à chaque fois. Le portier allemand profite d'abord de la mollesse de la tête de Joaquin avant de réaliser une superbe manchette sur un nouveau coup de boule du milieu espagnol. Malgré cette frayeur, Dortmund a la maîtrise du ballon. Mais en dehors d'une frappe écrasée de Lewandowski, d'une reprise dévissée de Götze et d'un but de Lewandowski logiquement refusé pour un hors-jeu du mot compte triple Blaszczykowski, les occasions se font attendre. Les hommes de Jürgen Klopp ont énormément de mal à se montrer dangereux sur attaques placées, au contraire de Malaga qui, au terme d'une action limpide, voit Toulalan balancer une mine difficilement repoussée par Weidenfeller. Il faut attendre le dernier quart d'heure pour voir le BVB se lâcher. C'est le moment que choisit Caballero pour sortir deux arrêts de grande classe, mêlant chance et réflexe fou, sur des frappes de Reus et Götze. Forcément, les Allemands s'exposent, et Malaga en profite immédiatement pour planter un contre assassin conclu par Eliseu, pourtant clairement hors-jeu. On pense le match plié, mais le Westfalenstadion va vivre des arrêts de jeu hallucinants : sur un centre de Subotic, Reus pousse le ballon au fond des filets. Sur l'action suivante, Schieber dévie pour Reus dont la frappe arrive sur Santana (hors-jeu?) qui s'y reprend à deux fois pour marquer à bout portant. Fou. Le stade explose, la Südtribune vibre comme jamais. C'est ça le foot bordel !

Par Quentin Moynet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 39 minutes Un fan égyptien en fauteuil porté dans une Fan Zone il y a 6 heures Bonus Coupe du Monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 1
il y a 3 heures Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 11
Partenaires
Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
il y a 3 heures Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 6 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes Hier à 21:36 Le CSC malheureux d'Etebo 1 Hier à 19:20 Poulsen ouvre le score pour le Danemark 3 Hier à 18:47 Le penalty de Cueva qui s'envole 9 Hier à 16:24 Messi rate son penalty ! 18 Hier à 15:34 Finnbogason relance l'Islande ! 3 Hier à 15:22 Le premier but en Coupe du monde d'Agüero Hier à 15:15 Van Marwijk : « On méritait le nul » 17 Hier à 13:38 Pogba délivre les Bleus 8 Hier à 13:28 La main de Samuel Umtiti et le penalty de Jedinak 4 Hier à 13:12 L'ouverture du score de Griezmann grâce à la VAR 1 Hier à 11:46 Le rap de Benjamin Pavard (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 25 : Les Bleus vus d'Australie, Espagne-Portugal et le Danois daltonien vendredi 15 juin Le but libérateur de Giménez 2 vendredi 15 juin Un couple de Français gays brutalisé en Russie 127 vendredi 15 juin Da Fonseca s'ambiance avec des supporters argentins 6