Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe D
  3. // ManCity/Dortmund (1-1)

Dortmund a failli punir City

Grâce au match hors-norme de son gardien et à un pénalty de Balotelli dans les dernières minutes, Manchester City a pris un point dans son duel face au Borussia Dortmund (1-1). Excellents, les Allemands méritaient mieux de leur déplacement.

Modififié
Manchester City - Borussia Dortmund : 1-1
Buts : Balotelli (90e sp) pour ManCity. Reus (61e) pour le Borussia.

Pour une courte et honnête défaite au Bernabeù il y a deux semaines, c’est le couteau sous la gorge que Manchester City recevait le Borussia Dortmund. Encore une fois tombé dans le groupe de la mort, le champion d’Angleterre doit se coltiner de bien beaux lascars européens pour se faire une place dans le Top 16 continental. C’est le jeu des coefficients. Ce soir, les joueurs de Mancini ont été dominés par des Allemands mieux organisés, mais ont réussi à décrocher un point un peu miraculeux, qu’ils doivent en grande partie à leur gardien. Un point qui les maintient en vie dans ce groupe D.

Weidenfeller et Hart héroïques

Dans le couloir, d’un côté, les Jaune et Noir affichent leurs tronches de mecs hyper concentrés. De l’autre, Nasri et Agüero sont morts de rire. Ce qui n’empêche pas le Français, de retour de blessure, de se procurer la première occasion du match après trente secondes de jeu. Weidenfeller détourne sa frappe, avant de sortir vainqueur de son premier duel avec le Kun. Hart lui répond dans la foulée en détournant sur son poteau une frappe de Götze, pas gêné pour un sou par Clichy. Le spectacle est au rendez-vous sur le terrain comme dans les tribunes, où les Allemands, venus en masse, foutent un boxon pas possible. D’une ouverture superbe, Nasri laisse Džeko seul dans la surface, mais le Bosnien ne cadre pas. Les créateurs de City insistent, Silva offre à Agüero un deuxième face-à-face avec Weidenfeller. Encore raté. L’intensité ne baisse pas, le match est fou. Les deux équipes sont dangereuses, mais les gardiens sortent tout. Le portier allemand claque la frappe enveloppée du Kun, et Hart sort deux parades énormes devant Götze, dont une qui termine sur la barre. Encore. Seul à cinq mètres des buts, Silva envoie sa volée dans les nuages, avant que Gündogan ne bute une énième fois sur un Hart impressionnant. Un 5-5 aurait été plus représentatif de cette première mi-temps.

Balotelli ne tremble pas

Les joueurs du Borussia reviennent se mettre en place cinq minutes plus tôt, au contraire des locaux, encore en train de discuter entre eux au coup d’envoi de la seconde période. Une différence d’attitude qui va se faire sentir sur le terrain. Le match reprend plus calmement, avec des Citizens qui tentent de poser le pied sur le ballon mais qui sont acculés chez eux par l’intense pressing des joueurs de Klopp. Hart, lui, garde la main chaude et détourne en corner une nouvelle frappe de Götze, infatigable. Dortmund paraît plus puissant, plus organisé, plus serein. Le onze local est nettement moins huilé et trop imprécis. Le champion d’Allemagne a clairement pris le dessus et finit logiquement par marquer, Reus profitant d’un petit cadeau de Rodwell pour ouvrir le score (1-0, 61e). Et le Borussia ne s’arrête pas là. Reus, Gundogan et Lewandoski passent tout près de doubler la mise, mais Hart est vraiment dans un jour de gloire. Lui, Agüero et peut-être Zabaleta sont bien les seuls au niveau côté anglais. Tévez ne sortira pas du banc, au contraire de Balotelli, qui remplace Clichy pour les dix dernières minutes. Le numéro 45 joue le rôle du sauveur en égalisant sur pénalty (1-1, 89e), malgré la petite provocation de Weidenfeller, à qui l’Italien conseille de la fermer. Parce que le match ne pouvait terminer autrement, Hart sort une dernière parade dans les arrêts de jeu. Dortmund aura tout tenté.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25