Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Dopage

Dopage : le foot refuse la géolocalisation

Modififié
Une fois n'est pas coutume, les footballeurs ne la jouent pas solo. En effet, l'UNFP vient de rendre public sur son site une missive adressée par la Fédération nationale des associations et syndicats de sportifs (FNASS) à l'intention de Bruno Genevois, le président de l'AFLD.

Il s'agit évidemment de s'attaquer au douloureux chantier de la lutte antidopage. Les joueurs de L1 et L2 dénoncent avec leurs petits camarades des autres sports pros la mesure de la géolocalisation. De quoi s'agit-il ? Rien de moins que l'obligation faite à toute personne cible de fournir un emploi du temps détaillé afin d'être contrôlable de façon inopinée (seul moyen il est vrai de suivre la course folle de l'amélioration des méthodes et processus de dopage).

Seul petit problème, cette mesure s'assoit allègrement sur les droits individuels, sans forcément apporter de véritables résultats. L'argumentaire se révèle assez imparable et cela fait longtemps que de nombreux spécialistes s'interrogent sur le besoin de piétiner ainsi deux siècles de droits des personnes pour dégoter quelques fraudeurs, d'autant plus que finalement les sportifs ont des emplois du temps assez réglementés par ailleurs.


Voici un extrait de leur argumentaire : « Tout d'abord, elle est une atteinte à la vie privée et aux droits fondamentaux de l'individu, ce que nous allons faire confirmer par plusieurs instances. Beaucoup plus grave encore, s'agissant d'un contrôle judiciaire qui ne dit pas son nom, elle désigne TOUS les sportifs comme autant de criminels ou de délinquants, les seuls autres citoyens obligés de se soumettre à des contrôles judiciaires. (…) Elles condamnent ainsi des athlètes dont la seule faute est ne pas réussir à respecter un protocole d'une rare lourdeur, d'autant qu'ils ne sont pas responsables de leur emploi du temps, imposé par leurs employeurs. Des sportifs qui peuvent être condamnés alors, nous vous le rappelons, qu'ils ne sont coupables d'aucune tentative de dopage ou de dissimulation ! » NKM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
À lire ensuite
Gary Neville se paie Nasri