1. //
  2. // Coupe du monde 2014
  3. // Groupe G
  4. //

Donovan : Le jour d’après

En se privant volontairement de la légende vivante du football US, Landon Donovan, Jürgen Klinsmann s’est mis à dos une partie de l’opinion publique avant même le début des hostilités. Un choix couillu qui met néanmoins une énorme pression sur le sélectionneur allemand à qui rien ne sera pardonné.

0 15
Klinsmann savait à quoi s’attendre. Lorsqu’il a décidé de se passer de Landon Donovan, le sélectionneur allemand des États-Unis avait conscience qu’il allait créer un léger malaise. Un trauma. Faut dire que Donovan, au-delà des chiffres (57 buts en 156 sélections, participation aux trois dernières Coupes du monde, cinq titres de champion des États-Unis), porte depuis près de quinze ans le football US sur ses frêles épaules. Flashback. Au début des années 2000, alors que le soccer traîne des meurtrissures vieilles de trente ans, qui avaient failli le rayer du sol américain, Donovan est devenu la tête de gondole d’un football US sur le retour et de nouveau crédible. L’homme de la renaissance. Le sauveur de la patrie. Bref, une image un peu surfaite dont les Ricains raffolent. Pour faire court, le Californien pèse lourd. D’autant plus lourd que le gars est du genre sympathique. Abordable et doté d’une dentition impeccable. Des détails qui font de l’attaquant de Los Angeles Galaxy un homme populaire qui a tout pour plaire aux nombreux supporters et supportrices de la national team. « Si 23 joueurs sont meilleurs que Donovan, alors nous avons une chance de gagner le Mondial  » , balancent les supporters de Los Angeles dans un tifo.


Pas suffisant pour émouvoir l’ancien canonnier de la Mannschaft qui pousse le vice jusqu'à lui préférer Julian Green, jeune joueur de 18 ans appartenant au Bayern Munich. En soi, rien de déshonorant, Green étant l’une des promesses du football US. Seul hic, le morveux du Bayern s’est régalé la chique toute la saison… en quatrième division avec la réserve !!! « It’s a fucking disgrace » diront certains. Malgré la désapprobation générale, Klinsmann n’a pas bougé d’un iota. Droit dans ses bottes. Courageux. Bien qu’il reconnaisse que sa décision a été l’une des plus dures à prendre depuis ses débuts de coach il y a déjà dix ans. Un choix tranché qui permet néanmoins à l’Allemand d’asseoir son autorité et de s’imposer comme le garant d’une sacrosainte équité sportive. Certains diront que son choix d’écarter Donovan est surtout une manière de conforter Clint Dempsey, le nouveau boss de l’équipe. Possible. La version officielle est différente et Klinsmann estime que Donovan n’a pas le niveau sportif pour participer à la Coupe du monde brésilienne. Pas de passe-droit. Clair. Carré. Allemand.

Je suis une légende

Sauf que pour Donovan, le donut a du mal à passer. D’autant plus que l’attaquant de L.A avait prévu de tirer sa révérence internationale sur le sol brésilien. Une sortie first class qui n’aura pas lieu. Et comme le Californien est un garçon bien élevé, c’est sur le terrain, et non pas en salle de presse, qu’il va répondre à son sélectionneur. Son démenti sera cinglant. Trois jours après son renvoi, l’attaquant des Los Angeles Galaxy, muet depuis le début de saison, devient le meilleur buteur de l’histoire de la Major League Soccer après un doublé face à Philadelphie (135e et 136e buts). Sa sortie sera salué par des « USA, USA » dans un stade acquis à sa cause. Un bon moyen de faire le buzz et d’amplifier encore un peu plus l’incompréhension qui existe entre le sélectionneur, ses joueurs et les observateurs. Bien qu’il ait averti que Donovan serait son premier choix en cas de blessure de l’un des ses « offensifs » , Klinsmann est pris au piège. Sa marge de manœuvre s’est considérablement rétrécie et les prochains matchs amicaux (Azerbaïdjan, Turquie, Nigeria) seront décisifs quand à la justesse de cette stratégie. Quoi qu'il en soit, dans un groupe où les USA n’ont quasiment aucune chance de se qualifier (Portugal, Allemagne, Ghana), l'Allemand devra la jouer fine. Une faute de goût qui, en cas d’échec cuisant au Brésil, ne lui sera pas pardonnée.

Le 135e but de Donovan en MLS
Youtube


Par Gauthier de Hoÿm
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
nononoway Niveau : CFA
Je pige pas l'intérêt d'écarter Donovan si ce n'est jouer à qui à la plus longue.

Ils vont quand même morfler avec le groupe dans lequel ils sont tombés. 0 point.
Le pire dans l'histoire c'est qu'avec ou sans lui, ils vont se faire défoncer au premier tour et Jürgen s'en prendra quand même plein la gueule.
"L'ancien canonier de la Mannschaft". Quand on sait que Klinsmann a joué à Tottenham, ça fait drôle de lire ça.
Avec ou sans Landon, les USA vont se faire déchirer dans le groupe G. Ils sont trop naïfs, ils laissent des espaces monstres entre les médians et les défenseurs, pressent pas correctement, ... Il y a un an en amical, la Belgique aurait pu mettre 8 goals que personne aurait rien dit. Contre les allemands, les portugais et le Ghana, ils ont aucune chance.
Why not Stevie ? Niveau : DHR
Ça reste quand même le plus gros scandale de cet avant-coupe du monde.
Le mec est à 156 sélections et il est dégagé pour peut être sa dernière World Cup. J'ai envie de gerber.
C'est un bien un truc d'allemand.
KillerCroc Niveau : CFA
Note : 1
SCANDALEUX! C'est comme si Deschamps n'avait pas sélectionné Nasri!
Vous avez eu Donovan, mais vous n'aurez pas l'alscace et la lorraine !

sales boshs !
Message posté par Apatride
Vous avez eu Donovan, mais vous n'aurez pas l'alscace et la lorraine !

sales boshs !


Il y a encore des gens pour parler comme ça en 2014 ?
Vraiment comparable, sachant que Nasri est une légende en bleu..
Message posté par Why not Stevie ?
Ça reste quand même le plus gros scandale de cet avant-coupe du monde.
Le mec est à 156 sélections et il est dégagé pour peut être sa dernière World Cup. J'ai envie de gerber.
C'est un bien un truc d'allemand.


Ouais enfin, vu comme on a traité Desailly et Henry en EDF, on ferait mieux de pas trop la ramener.
Et où est le malaise ? donovan a rien fait de sa saison cette année... A un moment les symboles tout ça c'est bien, mais faut être cohérent. Enfin Donovan, c'est pas non plus le plus grand attaquant du monde.... Et pour le coup, je vais rejoindre la rigueur allemande....
Ensuite pour leur survie dans le groupe.. ben je crois qu'ils croient en dieu les bougres, paraît qu'ils ont un curé dans leur staff....
Surtout que Donovan avait repris apres les autres il me semble la saison derniere car Monsieur ne savait pas s'il allait continuer sa carriere ou pas.
Il y a signal plus positif a envoyer a un selectionneur il me semble.
Denis le sonne Niveau : District
C'est peut être pas le plus grand attaquant du monde, mais c'est probablement le plus grand attaquant que les US n'ait jamais eu...

Mes collègues américains qui aiment le foot (si si ça existe) ne comprennent pas du tout ce choix... Si encore il y avait une horde d'attaquant talentueux peut être, mais le je comprend pas bien le message que Klinsmann essaye d'envoyer a l’équipe ? "Dépouillez vous pendant 3 coupes du monde et a la fin on vous respectera pas plus que ça" ?
Méfiat quand même,les Usa avaient bien battu le Portugal au Mondial Corée/Japon,et lá aussi,personne les attendait…
À l’époque il y avait encore Figo (en position d’elephant sacré),Rui Costa (pas loin),et d’autres dont je ne me rappelle pas trop.
Cette fois ci,l’équipe est bien plus équilibrée,contrairement à ce que l’on pourrait croire et je pense qu’ils seront dans les huit derniers,comme à leur habitude.D’ailleurs,c’est le moment ou jamais.
C’est finalement un groupe super corsé,avec un ‘champion' de chaque continent,ou presque…Et contrairement à ce que tout le monde pense,les équipes qui devront les jouer les prennent très au sérieux.Bref,dans une compet' comme çá,rien n’est joué à l’avance et tout est possible.ce qui me fait penser que les médias français prennent le groupe de la France un peu à la légère.
Pour ce qui est du Portugal,ils auront l’avantage d’être ‘un peu’ à maison (la langue),les Ghanéens,probablement plus habitués aux hautes températures (je ne suis pas sûr,peut-être un cliché de ma part),finalement,chaque équipe aura ses avantages et handicaps,ce qui rend le groupe encore plus intéressant à suivre.Donc les USA outsiders,oui,éliminés d’office,non.Il faut du respect pour les adversaires,et les joueurs le savent.
Un dernier petit truc en faveur du Brésil,non seulement ils jouent à domicile,mais avec un +2 à cause de la température,qu’il ne faut pas oublier.
Perso,j'aimerais bien un Brésil-Portugal,he he,et un Algérie France,tant qu’on y est.
Bonne coupe du Monde à tous!
Tu parles de quoi quand tu parles de température?

Parce que le Brésil en Juin/Juillet c'est:

- 25 degré à Rio la journée environ
- 15/20 à São Paulo
- 10 maxi à Porto Alegre
- 30/35 à fortaleza

Sans parler de l'air sec de Brasilia ou super humide de Manaus en amazonie.

Je pense que absolument PERSONNE n'est avantagé par ces températures, pas mêmes les brésiliens qui viennent d'endroits différents et qui jouent tous en Europe. Ça dépendra de chaques match.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 15