Doni, énervé mais pas résigné

0 0
Cristiano Doni ne peut pas rester muet.

Hier, la Commission de Discipline a indirectement mis un terme à sa carrière, en lui infligeant une sentence de 3 ans et demi de suspension dans l'affaire des paris clandestins. Sachant que le joueur a 37 ans, il s'agit donc là d'une retraite anticipée.

Le capitaine de l'Atalanta a tenu à exprimer sa rage sur le site atalantini.com, le portail le plus visité par les tifosi du club. Un homme qui souffre. « Je suis déçu. Et énervé. Je ne peux pas rester en silence. La sentence qui me condamne moi et Thomas Manfredini m'a laissé bouche bée. En lisant les motivations, je n'ai trouvé aucun mot à dire » a-t-il déclaré.

Doni laisse entendre que dans cette affaire, il est le dindon de la farce. Selon ses dires, d'autres personnes que lui auraient mérité d'être punis. « Nous voulons une justice. Nous ne voulons pas payer avec une condamnation qui doive servir d'exemple aux autres. Ceux qui ont mal agi doivent payer. Nous, dans cette histoire, nous n'avons rien à voir. De tous les individus inculpés, je ne connais personne. Si j'étais coupable, je paierais, et je n'essaierais même pas de me défendre » a-t-il assuré.

En voilà un qui n'a aucune intention de raccrocher les crampons.

EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
L'Ecosse perd des fans
0 0