1. // Copa Sudamericana
  2. // Finale
  3. // Huracán-Santa Fe

Domínguez, la roue de secours devenue incontournable

À 36 ans, Eduardo Domínguez a lâché son brassard de capitaine et raccroché les crampons pour s’installer sur le banc d’Huracán. Avec une certaine réussite, puisque le gendre de Carlos Bianchi a sauvé le club de la descente et lui a offert sa première finale internationale de son histoire – en Copa Sudamericana – contre les Colombiens de Santa Fe.

Modififié
Au départ, il n’était qu’un troisième choix. Une roue de secours même. Néstor Apuzzo, qui entraînait un Huracán en perpétuelle crise, quitte son poste en août dernier. La direction du club du quartier de Parque Patricios, à Buenos Aires, sonde alors Matías Almeyda et Omar De Felippe. Sans succès. Et se rabat alors sur la solution interne. Eduardo Domínguez, capitaine et défenseur central de 36 ans à l"époque, troque le maillot contre le costume trois pièces. Le 15 août, il dispute son dernier match. Trois jours plus tard, il est intronisé au poste d’entraîneur. Puis le 23 août, il dirige pour la première fois ses anciens coéquipiers depuis le banc. Trois mois après, Huracán s’est maintenu malgré une saison catastrophique (en terminant vingt-troisième du championnat à trente équipes). Le Globo a même éliminé River Plate (tenant du titre) en demi-finale de la Copa Sudamericana, après un match retour incroyable, et s’est qualifié pour la première finale de compétition internationale de son histoire. Et le gendre de Carlos Bianchi y est pour quelque chose.

Coéquipier de Beckham à Los Angeles


L’histoire d’Eduardo Domínguez, c’est d’abord l’héritage de son frère : Federico Domínguez, latéral gauche formé comme son frangin à Vélez Sársfield et parti après un conflit avec la direction, en 1999. Une embrouille que les exigeants supporters de Vélez feront payer à Eduardo. « Fede ne jouait plus. Après, ils l’ont quand même vendu pour un million de dollars. Donc le club en a bien profité. Je jouais aussi à Vélez à cette période. Le match suivant, je suis sorti du tunnel, et ils m’ont sifflé, ils m’insultaient. Les supporters sont comme ça… Mais je suis très reconnaissant envers Vélez, j’y ai débuté à l’âge de 9 ans. Même si c’est très laid de te faire traiter ainsi chez toi » , racontait-il lors d’une interview pour El Gráfico. Une histoire avec Vélez embellie par l’arrivée de Marcelo Bielsa, qui a mené El Fortín a un titre mémorable lors du tournoi de clôture de 1998. Le défenseur central doit beaucoup au Loco, puisqu’il rejoindra l’Espanyol Barcelone l’année suivante, comme l’entraîneur argentin.

Le début d’une longue carrière de globe-trotter qui le verra arpenter les pelouses argentines (Olimpo, Racing, Independiente, Huracán, All Boys et Atlético de Rafaela), colombiennes (à Independiente de Medellín) et même américaines. En 2008, il rejoint les Los Angeles Galaxy, et côtoie même David Beckham. Une expérience sportive pourtant désastreuse. Ruud Gullit, alors entraîneur du club californien, exige la signature du central argentin. Finalement, le Hollandais quitte le club un mois plus tard, remplacé par Alexi Lalas. Domínguez n'entre pas dans les plans de l’entraîneur américain et retourne en Argentine. Mais garde un souvenir marquant de son étape américaine : « Ils tentaient de copier le modèle anglais. Les entraînements m’ont beaucoup plu. Mais je ne supportais pas la froideur, la réserve des gens. Pendant mon premier Clásico contre Chivas, ma femme qui était enceinte s’est levée des tribunes pour aller aux toilettes. En bas de la tribune, il y avait une queue de 50 personnes pour retirer de l’argent. En plein milieu d’un Clásico ! C’était fou, tellement bizarre » , se remémore-t-il dans les colonnes du Gráfico. Il signe son retour à Huracán et intègre la mythique équipe d’Ángel Cappa (qui perdra injustement le titre au détriment de Vélez), où Javier Pastore brillait alors. Il annonce même vouloir y terminer sa carrière. Un plan respecté, jusqu'au mois d'août dernier et une opportunité surprenante.

Sur les traces du Cholo


En août dernier, Néstor Apuzzo est l’un des énièmes coachs de Primera à subir la valse des entraîneurs argentins. La direction d’Huracán décidera après quelques râteaux de confier les clés du camion à Eduardo Domínguez. Le défenseur central accepte de raccrocher subitement les crampons, à 36 ans, alors qu’il était encore capitaine de l’équipe. Sa barbe de hipster et lui s’installent donc sur le banc d’un club en péril. Une mission qui lui sied parfaitement selon son beau-père, un certain Carlos Bianchi : « C’était déjà un joueur très charismatique sur le terrain. Je pense qu’il l’est aussi sur le banc. Il est en poste depuis très peu de temps. Avant, il faisait partie d’une équipe, maintenant, il en dirige une. Ce n’est pas le même travail, mais il est prêt. » Celui qui vient d’inaugurer une statue à son effigie à Liniers, le quartier du club de Vélez, se rappelle la première rencontre avec le mari de sa fille, Brenda : « C’était lors d’un asado familial. J’entraînais en Espagne à l’époque, et je suis venu à Buenos Aires pour les fêtes. Je l’ai vu, et je lui ai dit : "Salut Eduardo, tu fais quoi ici ?" pour le provoquer. Je savais très bien qu’il était avec ma fille. » Lorsqu’il est nommé entraîneur d’Huracán, il demande forcément quelques conseils à Carlos Bianchi : « Même si on ne parle pas beaucoup de football, on a parlé de sa nouvelle vie. Mais je n’interfère pas du tout dans son travail » , explique l’ancien joueur du PSG et de Reims. Une situation que résume Eduardo Domínguez, dans une interview pour Canchallena : « Quand j’étais jeune à Vélez, je l’admirais en tant qu’entraîneur des professionnels. J’ai appris à connaître l’entraîneur lorsqu’il était à Boca. J’ai toujours voulu apprendre, observer, écouter. »

Aujourd'hui, Domínguez suit les traces de Diego Simeone. L’actuel entraîneur de l’Atlético de Madrid avait pris les rênes du Racing en 2006, deux semaines après sa retraite. Le club d’Huracán n’en est pas à sa première reconversion si rapide : en 2007, Claudio Úbeda – qui était aussi capitaine – est intronisé au poste d’entraîneur une semaine après la fin de sa carrière. Mais sans succès cette fois-ci, puisqu’il quitte son poste un an après. Carlos Bianchi est conscient des difficultés qu’affronte son gendre : « Il entraîne depuis quelque mois, on ne peut pas imaginer la carrière qu’il va faire sur le long terme. Aujourd'hui, à Huracán, avec très peu de moyens, il a réussi à se maintenir, et à se qualifier pour la première fois de l’histoire du club pour une finale internationale. C’est remarquable. » Surtout, il doit aujourd'hui affronter un moment historique du club de Parque Patricios : « Nous voulons changer une chose : le fait qu’Huracán soit né pour souffrir. Beaucoup disent que c’est le moment le plus important de l’histoire du club. Mais on ne peut pas porter le poids de toutes ces années où Huracán n’a rien gagné. » Dans la nuit de mercredi à jeudi, Huracán joue le match aller à la maison, face aux Colombiens de Santa Fe. Le retour aura lieu la semaine suivante, à Bogota. 180 minutes qui pourront permettre à Eduardo Domínguez d’entrer un peu plus dans l’histoire d’Huracán.


Par Ruben Curiel Propos de Bianchi recueillis par RC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Hé Ruben t'as réussi à avoir des places à El Campin pour la finale aller le 9? T'en as pas en rab????
Huracán Quiteño Niveau : District
Bordel un article sur Huracán! Ca fait plaisir!
Depuis Quito c'était loin pour le match aller, et même le retour à Bogota ca fait pas mal de kilomètres...
Bref avec ce nul tout est possible! Chaud mais possible.
Allez bonne soirée (nuit?)
Hier à 17:27 Ederson atteint d'un cancer des testicules 55 Hier à 12:38 Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 161 Hier à 11:13 Droit de réponse "Mistral Gagnant" 31
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 09:27 La praline de Castillo au Mexique 3
lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 27 lundi 24 juillet Ronaldinho régale au beach soccer 16 dimanche 23 juillet Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 7 dimanche 23 juillet Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 32 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 25 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 11 samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 15 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 11 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 9 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7